LA MAIRIE A ABATTU SON ARBRE FAVORI, ELLE N’AURAIT PAS DU ….

 

 

Le mot vengeance n’est pas le plus joli de la langue française. Loin de là. Mais, dans certains cas, il peut prendre un sens tout à fait poétique et admirable. Prenons par exemple le cas de cet américain. Ulcéré que la ville ait abattu son arbre favori, il a pris sa revanche, et d’une fort belle manière…

voir la vidéo ICI

Partagée sur Imgur, son histoire est déjà en train de faire le tour du monde. La voici traduite…

« Bonjour, je suis arboriste. Cela signifie donc que je suis un professionnel de la culture, de la gestion et de l’étude des arbres. J’adore les arbres. Je pense qu’ils sont les plus beaux, les plus majestueux et les plus anciens êtres vivants de notre planète.

Aujourd’hui, je suis là pour vous raconter une histoire de mort, de vie et de vengeance.

Il y a trois ans jour pour jour, le conseil municipal de Redondo Beach, en Californie, a ordonné la mort de mon poivrier vieux de 30 ans.

Ses racines commençaient à pénétrer sous le trottoir de ma maison, la ville l’a remarqué et a délivré le mandat d’exécution de mon arbre. Ils m’ont également fait payer les dégâts sur le trottoir et l’enlèvement de l’arbre.

J’adorais Clyde. Je commençais à vieillir et le fait d’avoir planté quelque chose qui me survirait avait une signification spéciale pour moi. Je m’en occupais bien. J’ai nettoyé son sol, je lui ai donné une béquille pour qu’il puisse s’appuyer quand il était jeune garçon et je l’ai vu grandir.

Clyde était devenu un individu sain, élargissant son système racinaire, développant une canopée et traçant sa propre voie dans la vie. Le maire s’est chargé de déraciner mon bel enfant.

Steve Aspel, monsieur le maire, vous avez tué mon enfant.

Pour cela, vous payerez. Il y a deux ans et sept mois, j’ai planté secrètement 45 séquoias de Californie et 82 séquoias géants dans divers parcs, terrains et propriétés de l’État autour de votre ville.

Aujourd’hui, leurs systèmes de racines ont au moins 9 mètres de diamètre et sont profondément ancrés dans le sol. Vous avez peut-être remarqué que des arbres se développaient devant le conseil municipal, ou le nouveau qui a poussé dans votre arrière-cour. C’est un séquoia géant, et sa croissance commencera à s’accélérer rapidement dans les prochains mois.

Vous avez tué Clyde, mais je l’ai remplacé par plus de 100 arbres vivants qui deviendront gigantesques. Dans quelques années, ils atteindront des hauteurs de 30 à 100 mètres et ils vivront bien au-delà de 2 500 ans. Plus longtemps encore qu’entre la naissance de Jésus-Christ et aujourd’hui..

Enlever rien que l’un d’entre eux coûtera bien plus de 1500 $ … Une facture sévère, comme celle que j’ai reçue il y a trois ans.

Bonne journée à vous monsieur. Que votre ville soit envahie par les arbres, et que Clyde repose en paix.

Edit: (…) « Dieu a soigné les arbres, les a sauvés de la sécheresse, de la maladie, des avalanches et des milliers de tempêtes et d’inondations. Mais il ne peut pas les sauver des fous ». – John Muir »

Auprès de son arbre, il vivait heureux. La mairie n’aurait jamais dû le lui arracher…

Une vengeance tout en douceur, grandeur nature !

 

Trouvé sur positivr.fr

  Etincelle

« CRÂNES DE CRISTAL & CRÂNES ALLONGÉS : LUMIÈRE SUR LE MYSTÈRE » AVEC PHILIPPE WEBER

 

 

L’idée que nous nous faisons du symbolisme des crânes est erronée ; ce n’est pas « la mort » comme nous l’indique notre culture judéo-chrétienne mais « la connaissance » selon nos Anciens (Maya ou Tibétain).

Dans la tradition Maya, le mystère des crânes de cristal intrigue.

Aussi Philippe a répondu à de nombreuses questions :
– Y’a t il 13 crânes de cristal ?
– Qui les a fabriqués ?
– Pourquoi sont ils si parfaits selon les scientifiques ?

Nous avons aussi un autre mystère : celui des crânes allongés que nous retrouvons sur toute la planète (Egypte, Pérou, Russie…). Sont-ils vraiment de nature humaine ?

Philippe a répondu aussi à ce sujet et a révélé les dernières informations sur les momies qui viennent d’être découvertes au Pérou.

Une révélation capitale pour l’humanité !

Site Officiel : http://www.philippeweber.com

 

 

Trouvé sur Nurea Tv

  Etincelle

LA STRUCTURE DE RICHAT UNE ETONNANTE FORMATION DANS LE SAHARA…

 


Situé en Mauritanie, la structure de Richat ou “l’oeil de l’Afrique” est une structure géologique exceptionnelle que l’on retrouve dans le désert du Sahara. Large d’environ 50 kilomètres de diamètre, elle a longtemps intrigué les scientifiques avant que ces derniers ne trouvent son origine.

Si vous survolez un jour le désert du Sahara en Mauritanie, vous apercevrez certainement une étonnante structure se détacher du paysage, comme un énorme œil pointé vers le ciel, “l’œil de l’Afrique”. Plus connue sous le nom de structure de Richat ou dôme de Richat, cette formation est située près de la ville de Ouadane et est visible depuis les airs, et même depuis l’espace. Pas étonnant quand on sait qu’elle s’étend sur 50 kilomètres de large.

Découverte depuis bien longtemps, la structure de Richat a été visitée dès les années 1950 par des scientifiques avant d’être révélée à grande échelle par l’une des missions spatiales Gemini américaines. A l’époque, les astronautes s’étaient ainsi largement émerveillés devant les caractéristiques atypiques de la structure. Des cercles superposés de plusieurs dizaines de kilomètres de diamètre formant une sorte d’ammonite géante.

Épisode volcanique

Si elle a largement attiré l’attention, la structure de Richat a longtemps intrigué les chercheurs qui se questionnaient sur son origine. D’après les toutes premières interprétations et hypothèses scientifiques, c’est un impact de météorite qui aurait été à l’origine de la structure circulaire. Puis en étudiant davantage la structure, les spécialistes ont écarté cette hypothèse pour donner naissance à une autre.

 

 

Il ne s’agissait plus alors d’un impact météoritique mais d’un soulèvement symétrique de type anticlinal circulaire, c’est-à-dire un épisode de plissement géologique. Le célèbre scientifique Théodore Monod a étudié ce phénomène avec d’autres compères et publié en 1973 des hypothèses qui se rapprochait des dernières explications admises aujourd’hui.

Depuis les années 2000, les scientifiques ont établi que “l’œil de l’Afrique” est en réalité issu d’une forme de volcanisme géant rarissime, datant de l’époque du Crétacé, il y a 100 millions d’années. Le phénomène volcanique aurait créé le dôme suite à des remontées de magma accompagnées d’une grande quantité d’eau chaude. L’eau s’est ensuite infiltré dans les fractures de la terre et a dissous les couches de calcaire pour former un véritable “morceau de gruyère”.

Effondrement  

Avec le temps, les sédiments ont été déformés par la poussée et les cavités sont devenues de plus en plus grandes. Suite à une longue et lente érosion, le dôme s’est totalement effondré et a laissé place à la structure circulaire que nous connaissons aujourd’hui. Seuls les quartzites du paléozoïque  (-541 à -252 millions d’années) composant les couches de la structure ont mieux résisté à l’érosion et forment les anneaux concentriques du dôme de Richat.

 

 

La grande diffusion des images de ce phénomène par les médias a créé un afflux touristique et scientifique vers cette endroit reculé. Une installation d’accueil pour le moins sommaire a même été créée sur le site. D’autres structures semblables existent sur Terre mais sont toutefois moins spectaculaires que “l’oeil de l’Afrique”.

 

Source Gugumomix

 

  Etincelle