LE VOLCAN JAPONAIS SAKURAJIMA ENTRE EN ERUPTION A SEULEMENT 50KM D’UNE CENTRALE NUCLEAIRE

 

volcan-sakurajima

 

Le volcan, l’un des plus actifs du pays, est entré en éruption ce vendredi soir.

Situé dans le sud du Japon, au large de la ville portuaire de Kagoshima (600 000 habitants), le Sakurajima culmine à 1 117 mètres et se situe à une cinquantaine de kilomètres de la centrale nucléaire Sendai, dont les réacteurs 1 et 2 ont été récemment relancés.

Si le régulateur a jugé que ces réacteurs répondaient aux critères plus sévères imposés après la catastrophe de Fukushima en mars 2011, les habitants sont très perplexes et les organisations antinucléaires se sont opposées à ce redémarrage qui, selon elles, fait fi des risques sismiques et volcaniques.

 

Aussi spectaculaire et inquiétante soit-elle, l’éruption n’aurait pour le moment causé ni dégât, ni blessé. Des centaines de milliers d’habitants vivent pourtant à proximité immédiate du volcan, qui se trouve en outre à une cinquantaine de kilomètres de la centrale de Sendai, dont les réacteurs ont été réactivés pour la première fois en août depuis Fukushima.

Le risque humain est l’un des plus élevés au Japon, face à ce volcan, car il se trouve au milieu de la baie de Kagoshima. Ces conditions font peser un risque constant de nuées ardentes et de tsunamis sur la population qui vit à proximité, ainsi que sur les habitants de la ville de Kagoshima (environ 600 000 habitants) distante de huit kilomètres à vol d’oiseau.

La télévision publique rapporte déjà des images spectaculaires de projections de lave rougeoyante dans le ciel.

sources : http://www.sudouest.fr/ /https://francais.rt.com/international

 

Trouvé sur la Terre du Futur

mandalalaluna450-1Etincelle

UN SUPERVOLCAN QUI MENACE ET INQUIETE LES SCIENTIFIQUES EN ITALIE

 

volcan-vesuve-naples-620x264 (1)

 

Depuis quelques années, l’activité d’une caldeira située dans la baie de Naples et connue sous le nom de “Campi Flegrei” ou “champs Phlégréens”, inquiète les scientifiques. Cette structure volcanique serait selon eux la plus dangereuse d’Europe et pourrait laisser planer une menace plus grande.

En terme de catastrophes volcaniques, le sud de l’Italie a connu au cours de son histoire des épisodes particulièrement violents dont le plus destructeur est sans aucun doute l’éruption du Vésuve survenue le 24 août 79. Toutefois, le pire pourrait être encore à venir.

C’est du moins ce que suggèrent des géologues en charge du suivi des “Campi Flegrei”, en français champs Phlégréens, une région volcanique située au nord-ouest de la baie de Naples. La zone est une caldeira. Elle se présente sous la forme d’une vaste dépression elliptique de 13 kilomètres de large. Elle a été formée au cours de deux éruptions majeures il y a respectivement 36.000 et 14.000 ans.

Les champs Phlégréens abritent actuellement deux villes principales : Pouzzoles et Cumes. Selon de récentes estimations, plus d’un million de personnes vivraient ainsi à l’intérieur même ou à proximité de la caldeira. C’est pourquoi son activité préoccupe particulièrement les scientifiques.

Une menace invisible

Ces dernières années, les spécialistes ont en effet enregistré une hausse du niveau du sol de 10 centimètres entre 2012 et 2013. Ce phénomène est connu sous le nom de bradyséisme. Il s’agit d’une manifestation rare observée dans seulement trois caldeiras dont celle en question, celle de la Long Valley aux États-Unis et celle de Rabaul en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

La remontée du sol est liée à une arrivée de magma en profondeur et est observée depuis de nombreuses années dans les champs Phlégréens. Toutefois, celle-ci était auparavant contenue et liée à des fluides hydrothermaux. Aujourd’hui, son ampleur est plus grande et son origine est principalement volcanique.

Les scientifiques ont en effet récemment identifié un lac de lave en fusion à une profondeur de trois kilomètres sous la surface du sol. L’étendue présenterait 2 à 3 kilomètres d’envergure, selon les estimations. Mais pour le moment, les spécialistes ne disposent que de très peu d’informations à son sujet.

“Ce volcan est vraiment étrange. Il est le responsable principal du bradyséisme mais nous ne savons pas encore comment il fonctionne”, confiait il y a peu Giuseppe de Natale, chercheur à l’Institut National de Géophysique et Volcanologie italien.

Lire la suite    ICI

Trouvé sur maxisciences.com

 

 

A lire aussi      Sur les dernières données , activités sismiques du Campi Flegrei

 

Voilà pour les infos à ce sujet, notre planète est en pleine activité. La Terre vit…

mandalalaluna450 (1)Etincelle

 

LES COLERES DE MERE NATURE : LES VOLCANS

 

 

Un double regard sur les éruptions volcaniques : leurs dangers pour la population mais aussi comment elles contribuent à créer de nouvelles terres fertiles. Une tempête de rochers et de cendres dévale la pente avec une force irrésistible, voilà ce qui se passe quand les forces de la terre entrent en activité. Une terre émerge des entrailles des profondeurs du Pacifique… Voici un documentaire qui nous rappelle comment mère nature peut montrer ses colères.

 

TDF

Trouvé sur La Terre du Futur

 

mandalalaluna450 (1)Etincelle

ERUPTION DU CALBUCO AU CHILI

Le volcan Calbuco est entré en éruption depuis avril 2015, pour la première fois en quarante-trois ans, projetant un épais panache de cendres haut de près d’une vingtaine de kilomètres. Plusieurs heures après la première, un « deuxième épisode éruptif a été détecté » par le Service national de géologie et des mines jeudi matin.

L’alerte rouge a été lancée par le gouvernement dans le sud du pays. Elle concerne les villes de Puerto Montt et Puerto Varas, situées dans la région de Los Lagos, à environ 1 300 kilomètres au sud de Santiago, la capitale.

Les autorités ont par ailleurs décidé l’état d’« exception pour catastrophe » dans les localités proches du volcan, et l’armée prendra donc temporairement le contrôle de ces zones.

source : http://www.lemonde.fr/

Ce volcan a déjà fait parler de lui au mois d’avril  

Au printemps dernier, le volcan Calbuco, situé au Chili, est entré en éruption après un sommeil de 54 ans. Le sommet de la montagne a explosé. Cela a projeté dans les airs un nuage de roches et de cendres qui faisait jusqu’à 17 kilomètres de hauteur !

Les cendres du Calbuco ont causé beaucoup de dégâts. Les gens devaient porter desmasques pour ne pas respirer de poussières nocives.

Source :lesexplos.com 

mandalalaluna450 (1)Etincelle