DECOUVREZ STEVE : UN NOUVEAU PHENOMENE RECEMMENT DECOUVERT

 

 

C’est à bord du navire de recherche polaire nommé « Boaty McBoatface », qu’un groupe de passionnés par les aurores boréales a découvert un tout nouveau phénomène atmosphérique, qu’ils ont nommé Steve, en référence à une scène du film d’animation Nos voisins, les hommes (Over the Hedge) dans laquelle les personnages donnent ce prénom à une créature qu’ils entendent pour la première fois. Ce phénomène lumineux prend la forme d’une sorte de long faisceau éclairé traversant le ciel nocturne. Ce dernier est si étrange, qu’il n’a toujours pas de description scientifique formelle.

Ce sont les membres du groupe dAlberta Aurora Chasers qui ont observé ce phénomène pour la toute première fois. Il s’agit d’une sorte de rayon lumineux de couleur violette, qui est apparu dans le ciel nocturne. L’équipe a constaté ce phénomène lorsqu’ils observaient des aurores boréales.

Mais quel est donc ce phénomène appelé Steve ?

Eric Donovan, un professeur au Département de Physique et d’astronomie de l’Université de Calgary au Canada, a enquêté sur le phénomène afin de découvrir sa nature : il semblerait que Steve soit en réalité un flux de gaz chaud qui bouge bien plus rapidement que l’air environnant, d’où cette couleur violette.

Le travail des scientifiques amateurs qui ont découvert le phénomène a également attiré l’attention de l’ESA et de la NASA, qui tentent à présent de mieux comprendre l’origine de ce phénomène. « Il se trouve que Steve est en fait un phénomène commun, mais nous ne l’avions simplement pas remarqué auparavant. (Il a été découvert) grâce aux nombreuses observations au sol ainsi que par le biais des satellites, grâce à l’accès aux données ainsi qu’à une armée de citoyens scientifiques unissant leurs forces pour le documenter », ajoute Donovan.

Ce que nous savons de Steve

Le phénomène Steve peut durer jusqu’à une heure voire plus, et il semble saisonnier. La couleur de la lumière qu’il émet est généralement violette, parfois accompagné de lueurs vertes. Le phénomène apparaît dans l’hémisphère nord, sur des latitudes semblables à celles de Calgary, au Canada. Lors de la découverte, certains scientifiques ont pensé qu’il s’agissait d’une sorte d’arc de protons (soit une aurore de protons), mais les aurores de protons ne sont pas visibles à l’oeil nu, il était donc impossible qu’il s’agisse du même phénomène.

Donovan a donc analysé des données collectées par la mission SWARM de l’ESA, qui vise à étudier le champ magnétique terrestre, afin d’en savoir plus sur cet étrange phénomène. La mission SWARM repose sur une constellation de trois mini-satellites, enregistrant des mesures de haute précision et de haute résolution de la forme, de la direction ainsi que des changements dans le champ magnétique terrestre (qui sont responsables du déclenchement des aurores). Ces caractéristiques spectaculaires sont causées par des collisions entre les particules chargées électriquement émises par Soleil avec le champ magnétique et l’atmosphère terrestre (collision avec des gaz tels que l’oxygène et l’azote). Cela a pour effet de provoquer des lueurs vertes dans le ciel : le phénomène Steve semble suivre un procédé très similaire. Il s’agirait donc d’un cas particulier d’aurore.

Voici Steve, dans toute sa splendeur :

aurore steve phenomene

Crédits : Dave Markel/ESA

C’est donc en combinant les données concernant les informations sur les horaires et les lieux où Steve a été aperçu, avec les données recueillies par la mission SWARM, que Donovan a pu commencer à rassembler quelques-unes des caractéristiques inhabituelles du phénomène : « Comme le satellite volait directement à travers Steve, les données de l’instrument mesurant le champ électrique ont démontré des changements clairs », explique Donovan. « La température à 300 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre a augmenté de 3000°C et les données ont révélé que le ruban de gaz fait 25 kilomètres de large et se dirige vers l’ouest à environ 6 km/s, par rapport à une vitesse d’environ 10 m/s sur les côtés du ruban », ajoute-t-il.

Donovan a également expliqué que les scientifiques n’étaient pas encore certains de la cause générant une telle hausse de température, et que les détails seront révélés lors d’une prochaine publication concernant leur enquête sur le phénomène.

Concernant le nom de Steve, reste à savoir s’il sera gardé ou non de manière définitive. Dans tous les cas, un des membres du groupe de l’Alberta Aurora Chasers a même suggéré qu’il puisse devenir l’acronyme pour Strong Thermal Emission Velocity Enhancement (soit forte augmentation de la vitesse d’émission thermique, en français).

VIDÉO : Un nouveau phénomène astronomique appelé « Steve »

 

Source : ESA

 

Trouvé sur trustmyscience.com

  Etincelle

MAGNIFIQUES IMAGES DU LAC BAÏKAL EN PLEIN HIVER

Kristina Makeeva, une photographe russe, a réalisé des images impressionnantes du lac Baïkal en hiver.

Surnommé « la perle de Sibérie », ce lac est le plus profond du monde et s’étend sur 636 km. Son eau est transparente et permet d’avoir une parfaite visibilité jusqu’à 40 mètres de profondeur.

source : http://www.insoliteqc.com/

Trouvé sur La Terre du Futur

mandalalaluna450-1 Etincelle

 

L’INCROYABLE BEAUTE DU DESERT AMERICAIN DE WHITE SAND

desert-white-sands-1

Le désert américain du White Sands est une sublime étendue blanche qui ne devrait pas exister. Dans l’Ouest des Etats-Unis, se trouve l’un des plus impressionnants déserts du monde, le White Sands. D’une incroyable beauté, il est aussi spectaculaire par sa composition géologique.

Le White Sands est un désert de sable blanc du Nouveau-Mexique, à l’ouest des Etats-Unis. Il est composé de gypse, un minéral qui, à la différence du sable normal, se dissout dans l’eau.

Mais le climat de la région du White Sands est si sec que les grains ont été préservés et s’étendent sur plus de 440 km carrés, ce qui en fait le plus grand désert de gypse de la planète.

D’une beauté exceptionnelle, surtout lorsqu’il se « déplace », le désert blanc est un « National Monument » américain, une zone protégée et contrôlée par le gouvernement fédéral des Etats-Unis.

Le White Sands est incroyable à plus d’un titre, mais surtout parce qu’il est unique géologiquement, le gypse étant soluble dans l’eau et ne se trouvant normalement pas sous forme de sable.

 

source : http://dailygeekshow.com/

Trouvé sur La Terre du Futur

mandalalaluna450-1 Etincelle

LA JEUNE FILLE QUI MURMURAIT A L’OREILLE DES RENARDS- ALEXANDRA BOCHKAREVA

 

Fascinée par la rousseur, Alexandra Bochkareva a fait poser l’une de ses modèles avec un renard roux : le comble de la mignonnerie. 

capture-decran-2016-12-28-a-15-41-09

© Alexandra Bochkareva

La photographe Alexandra Bochkareva a pour sujet de prédilection la rousseur : tout au long de son parcours photographique, elle a immortalisé avec soin de nombreuses jeunes femmes aux crinières flamboyantes, le visage moucheté de charmantes tâches de rousseur. Usant souvent de mises en scène dans la nature enneigée, la photographe, habitant Saint-Pétersbourg, utilise les couleurs froides pour sublimer le teint de perle de ses modèles.

Pour cette série, la jeune femme a décidé de s’entourer du plus roux et du plus mignon de tous les animaux : un renard. Sur le site Bored Panda, elle revient sur ce shooting atypique :

“Il m’a fallu environ deux heures pour réaliser le shooting et de nombreuses heures pour choisir les meilleures images, parce qu’elles étaient toutes adorables. […] J’ai photographié cette série avec une lentille manuelle Hélios 77m-4, elle est compliquée à utiliser mais j’adore le résultat.”

L’animal semble totalement apprivoisé par la modèle, qui semble l’enlacer sans difficulté. Un véritable moment de communion avec la nature, qui nous livre de belles images réconfortantes. Magnifiant la rousseur comme personne, la photographe a réussi à façonner un univers à la fois doux et poétique, tout droit sorti d’un conte de fées.

alexandra-bochkareva-12

© Alexandra Bochkareva

capture-decran-2016-12-28-a-15-38-50© Alexandra Bochkareva

capture-decran-2016-12-28-a-15-39-04

© Alexandra Bochkareva

capture-decran-2016-12-28-a-15-40-38

© Alexandra Bochkareva

capture-decran-2016-12-28-a-15-40-45

© Alexandra Bochkareva

capture-decran-2016-12-28-a-15-40-53

© Alexandra Bochkareva

fox1-2

© Alexandra Bochkareva
fox3
© Alexandra Bochkareva

Vous pouvez retrouver le travail d’Alexandra Bochkareva sur son site personnel, sa page Facebook ou son compte Instagram

Trouvé sur konbini.com

mandalalaluna450-1 Etincelle

DES SUPERBES PHOTOGRAPHIES QUI MONTRENT LES MÊMES PAYSAGES EN ETE ET EN HIVER

 

cascade-de-skogafoss-en-islande

 

Un beau paysage reste un beau paysage quelle que soit la saison où on le voit. Même si on peut avoir des préférences parce que les couleurs sont plus vives en été, ou parce que l’automne rend les paysages multicolores, il faut bien avouer que ça reste magnifique dans tous les cas.

Et parfois, ces mêmes paysages sont sublimés par les teintes bicolores de l’hiver, avec la neige. En été c’est bien, mais en hiver c’est une toute autre vision qui s’offre à nous, la preuve en images.

Le Lac de Bled en Slovénie


Le village historique de Shirakawa-Go au Japon


Johanna Park à Leipzig


Kirkjufellsfoss en Islande


Bryce Canyon National Park aux Etats-Unis


Parc national des lacs de Plitvice en Croatie


Le viaduc de Landwasser en Suisse


Le lac Wanaka en Nouvelle Zélande


 

Le parc national de Yosemite aux États-Unis


Le phare St Joseph aux États-Unis


Une pergola du jardin conservatoire de Central Park


Le port de Reine en Norvège


Prague


Church Of The Good Shepherd en Nouvelle Zélande


Hamnøy en Norvège


source : http://www.boredpanda.com/

Trouvé sur La Terre du Futur

mandalalaluna450-1 Etincelle

CE COUPLE A DECIDE DE VIVRE DANS UNE MONTAGNE. A VOIR LEUR MAISON EXCEPTIONNELLE

 

Prendre le temps de s’échapper du chaos de la ville est essentiel pour la santé de notre corps et de l’esprit.

Barbara Houghton et son époux Phil ont décidé de vivre selon le rythme de la nature pour retrouver plus de tranquillité. En effet, ils se sont littéralement coupés de la ville et de ses multiples pollutions. Réfugiés dans la paix de la nature, ils s’installent … à l’intérieur d’une montagne.

Trouvé sur La Terre du Futur

mandalalaluna450-1  Etincelle