NOUVELLE VIBRA CONFERENCE AVEC CHRISTELLE

Pour tous ceux et celles qui ont aimé la vidéo “Montée en vibrations” avec Christelle, voilà une nouvelle vidéo faite via le site du Grand changement jeudi 26 février.

 

« Christelle contribue à faire émerger au cœur d’un Nouveau Monde, la convergence vers l’UNité la Conscience UNifiée ainsi que  l’Être Multidimensionnel Conscient du Rayonnement Source.

Après des années d’expérimentation de la dualité en lien avec le partenariat d’âmes établi avant la naissance, c’est en 2010, qu’une expérience de mort imminente avec transmigration d’âme (en provenance d’un autre plan de conscience, d’une autre dimension « processus WALK-IN « ) impulse l’émergence d’une Conscience multidimensionnelle et un tournant majeur de son existence.

Elle découvre la capacité de l’être humain à expérimenter dans un accueil infini le pouvoir alchimique divin permettant de transmuter le plomb (l’ombre/la lumière) le (la) plus dense (opaque/cristallisée) en or (lumière) le (la) plus pur (transparente).

Depuis 6 ans elle dédie le plus clair de son temps à accompagner les êtres humains et la Terre dans leur Transmutation et Ascension tant individuelle que collective. »

 

 

Source : Le Grand Changement

mandalalaluna450 (1)  Etincelle

LA (RÉ)VOLUTION DES COLIBRIS: LE PLAN

Face a ce déferlement monstrueux d’actualités anxiogènes et désespérantes qui nous plonge chaque jour davantage dans le grand Chaos,je reste persuadée que si chacun de nous faisait sa part de colibri,en repensant son mode de vie avec discernement…..
Une lueur d’espoir est là,qui ne demande qu’à être encourager.

Nous sommes nombreux à vouloir construire une société véritablement écologique et humaine. Dont la priorité est notre épanouissement collectif sur cette planète. Qui prenne soin de la nature et des animaux.

Nous sommes encore plus nombreux à savoir que si nous poursuivons dans la voie actuelle, les
conséquences seront catastrophiques.

plan-rouge

La plupart des responsables politiques, des organisations internationales, des collectivités locales, des entreprises grandes ou petites, des citoyens le savent. Le GIEC, l’ONU, la Banque Mondiale même, ainsi que bon nombre de chefs d’Etats le disent, les journalistes l’écrivent…

Pourtant, aucune décision, politique ou économique, réellement courageuse, véritablement en adéquation avec la gravité de la situation, n’est prise.

Voici en quelques pages, les directions que nous, colibris de toutes plumes, pensons juste de prendre pour construire une société nouvelle, réellement soutenable et épanouissante pour tous.

Ces orientations ne sont pas exhaustives. Elles ne sont pas non plus des Vérités. Mais elles constituent des pistes qu’il nous semble urger de creuser, d’expérimenter et de bonifier. Un bon point de départ pour nous mettre au travail.

(Vous pouvez aussi télécharger le Plan des colibris en pdf)

Le Plan Démocratie

Une démocratie, garante de l’intérêt général, qui serait l’émanation d’une vraie volonté populaire…

voir l’article

 

Accompagner chaque être humain dans la découverte de lui-même.

 

L’accès à l’énergie pour tous, de façon autonome, sans mettre en péril les équilibres naturels.

 

Assurer sécurité, salubrité et autonomie alimentaire pour tous, durablement.

voir l’article

Le Plan Économie

Une économie remise au service de l’intérêt général, des humains et de la Nature.

Source: Les Brindherbes

Parfois nous disons que tout va mal, et à force de lire les infos, nous oublions que beaucoup de personnes agissent pour le changement…
mandalalaluna450 (1)  Etincelle

 

EXPÉRIENCES DE MORT IMMINENTE : CES “SORTIES DE CORPS” RESTENT UNE ÉNIGME POUR LA SCIENCE

8691424950423Par 
Anesthésiste-réanimateur

LE PLUS. L’histoire a été largement reprise sur internet : un prêtre, en arrêt cardiaque pendant 48 minutes, s’est réveillé en affirmant que Dieu est une femme. L’actualité s’est avérée totalement fausse, mais elle a relancé les questions autour des expériences de mort imminente (EMI). Existent-elles vraiment ? Explications de l’anesthésiste-réanimateur Jean-Jacques Charbonnier, qui étudie ces cas depuis 25 ans.

Les personnes qui disent avoir vécu une expérience de mort imminente ont eu la sensation de quitter leur corps (Flickr/Louish Pixel/CC)

 

On les appelle les “expérienceurs”. Compte tenu des progrès de la réanimation et de la banalisation de leurs témoignages devenus de plus en plus nombreux, leur population ne cesse de croître. On estime celle-ci à plus de 2,5 millions en France et à plusieurs dizaines de millions dans le monde.

 

Ces hommes et ces femmes qui ont vécu une expérience indicible lors d’un arrêt cardiaque racontent leur histoire dans des livres, font des conférences et apparaissent régulièrement dans nos médias. Bien que les discours semblent forts différents en fonction des cultures, des croyances religieuses ou des philosophies, il semble que la séquence événementielle soit relativement constante. 

 

Une lumière et la sensation d’un amour inconditionnel

 

Les personnes sortent de leur corps, assistent à leur propre réanimation comme s’ils flottaient tranquillement au-dessus de la scène, décrivent sans trop d’erreur et avec force de détails des situations se déroulant à distance ; dans une autre pièce ou à des kilomètres de là.

 

Vient ensuite le passage dans un tunnel au bout duquel surgit une lumière empreint d’un amour qualifié d’immense et d’inconditionnel. Les superlatifs leur manquent pour traduire en mots terrestres la puissance de cet amour. Des êtres chers disparus, des guides spirituels, des anges, un “être de lumière”, des divinités se présentent à eux pour leur demander de revenir sur terre et “donner de l’amour aux autres”.

 

Dans certains cas, des entités inconnues, jamais rencontrées jusqu’alors, apparaissent. Et ce n’est que bien plus tard que l’expérienceur reconnaîtra la personne décédée au moment de l’expérience sur une photo découverte “par hasard”.

 

Un neurochirurgien a vécu l’expérience

 

Eben Alexander, professeur de neurochirurgie à Harvard, qui était persuadé que toutes ces expériences étaient hallucinatoires, a radicalement changé d’avis quand il a vécu lui-même l’expérience il y a sept ans de cela.

 

Et pour cause, la jeune fille qui l’a accompagné dans son voyage dans l’au-delà n’était autre que sa sœur biologique qu’il ne connaissait absolument pas.

 

Les bras lui en tombent quand il découvre son existence sur une photo plusieurs mois après son coma.

 

Une aventure qui bouleverse des existences

 

Une revue de vie leur fait ressentir toutes leurs bonnes et mauvaises actions dans une sorte d’auto-jugement bienveillant.

 

Parfois, certains devinent leur futur ; la vie qu’ils auront après cette incursion dans cet hypothétique au-delà.

 

Le retour à la vie est la plupart du temps difficile ; il faut réintégrer un corps malade ou blessé qui est souvent perçu comme une “enveloppe de chair devenue trop petite”.

 

Ils doivent aussi assimiler cette aventure qui restera pour chaque expérienceur l’histoire la plus importante de toute leur vie. Incontestablement, celle-ci bouleverse une existence puisqu’on observe par exemple 60% de divorces dans les 10 ans qui suivent.

 

Les personnes se détournent des valeurs matérielles de notre monde pour se “consacrer aux autres”, pour développer leur spiritualité ou encore pour exprimer des talents insoupçonnés en devenant médium, artiste, guérisseur ou magnétiseur.

 

Certaines personnes en ont un vécu négatif

 

Dans des cas plus rares, et sans aucun facteur prédictif, l’expérience est perçue comme désagréable voire infernale. Les sujets traversent alors des lacs de feux, sont poursuivis par des monstres ou sont engloutis dans des mondes fantasmagoriques des plus désagréables. Mais ce vécu négatif peut se transformer au fil de l’expérience en une aventure positive quand un lâcher-prise s’installe.

 

La majorité des personnes victimes de ces expériences de mort imminente (EMI) négatives que j’ai pu interroger ont intégré ce singulier épisode de leur vie comme un avertissement de l’au-delà leur demandant de modifier leur comportement dès “leur retour sur terre”. Les transformations sont donc au total les mêmes que dans les cas habituels ; amour du prochain, détachement des biens matériels, investissements caritatifs ou humanitaires.

 

Il faut cependant être attentif dans l’écoute de ces témoignages, car les personnes qui se confient pourront facilement se déconnecter de la réalité en développant des états psychotiques s’ils ne reçoivent en retour que moqueries et mépris.                    

 

Difficile d’expliquer cet état de manière scientifique

 

Devant ce raz-de-marée de témoignages, les scientifiques s’interrogent. Certains physiciens voient là une occasion rêvée pour développer certaines théories de réalités parallèles propres à la physique quantique.

 

Des chercheurs attachés aux principes hallucinatoires de l’expérience tentent, sans y parvenir, d’expliquer le phénomène par des libérations de substances chimiques produites par un cerveau agonique et hypoxique. D’autres, plus téméraires, essayent en vain de stimuler des zones bien précises du cerveau pour reproduire les sensations de sortie de corps vécues en début d’expérience.

 

Une chose est certaine : personne n’est à ce jour parvenu à expliquer comment un expérienceur est en mesure de décrire des scènes précises se déroulant à proximité et à distance de son corps inerte.

 

Pour tester la réalité de ces “sorties de corps”, d’autres chercheurs ont disposé des cibles cachées au-dessus de lits de patients susceptibles de faire des arrêts cardiaques ; c’est le fameux projet Aware présenté à l’ONU de New York le 11 novembre 2009.

 

À ce jour, aucun résultat probant n’a été enregistré. Cependant, la communauté médicale prend la chose très au sérieux et s’interroge avec le recul nécessaire.

 

L’existence d’une autre forme de conscience ?

 

En ce qui me concerne, j’étudie ce sujet depuis plus de 25 ans. J’ai pu interroger des centaines d’expérienceurs et j’ai dirigé deux thèses de doctorat en médecine portant sur les EMI.

 

L’une a été soutenue à l’hôpital Bichat de Paris en 2007 et la dernière le 16 décembre 2014 au CHU de Reims par un jeune étudiant en médecine, François Lallier, qui a travaillé pendant trois ans en interrogeant 118 personnes ayant connu un arrêt cardiaque. 18% d’entre eux avaient vécu ce surprenant voyage. Nous sommes heureux du résultat puisque cette thèse a reçu la récompense maximale : mention très honorable avec félicitations du jury et fait l’objet d’une publication internationale qui est en cours de rédaction.

 

Dans cette thèse sont évoquées mes recherches sur le fonctionnement de la conscience qui découlent de ces fameuses expériences. Pour faire simple, je suggère qu’une autre forme de conscience hyper performante que j’appelle intuitive fonctionnerait en dehors du fonctionnement cérébral réservé à une conscience plus analytique, qui est quant à elle reliée à toutes nos perceptions sensorielles afin de nous repérer dans le temps et dans l’espace.

 

Cette hypothèse de travail repose sur un constat : dans les 15 à 20 secondes qui suivent un arrêt cardiaque, l’activité électrique corticale cérébrale s’éteint, rendant de fait impossible  toute perception sensorielle.

 

Or, les expérienceurs disent avoir dans ces situations de sidération cérébrale des possibilités de “conscience” bien supérieures à celles qu’ils connaissent habituellement : médiumnité, déplacements à travers la matière ainsi que dans le temps et dans l’espace, etc.

 

Un outil thérapeutique pour soulager les douleurs

 

Si on considère, comme je le fais, que ces vécus ne sont pas hallucinatoires, nous devons sortir du cadre habituel du “cerveau-organe” sécréteur de conscience ! C’est ce que je fais en proposant cette nouvelle modélisation de la conscience.

 

Mon dernier livre “Quatre regards sur les tabous de la mort“, co-écrit avec Annie Babu et publié en février 2015 aux éditions Guy Trédaniel, repose sur les résultats d’un questionnaire. 3.000 personnes ont participé à ce travail réalisé sur trois ans et dans plusieurs pays. Il montre l’intérêt de ces expériences dans l’esprit du grand public.

 

Dans notre étude, 82% pensent que les témoignages des EMI doivent aider à comprendre ce qui se passe après la mort. Ils diminuent les angoisses liées à la peur de la mort pour 81% des sondés. 76% souhaitent que ces récits soient accessibles aux patients se trouvant en phase terminale de leur existence tandis que 77% estiment qu’ils apaisent les chagrins liés au deuil.

 

On peut donc en conclure que le récit de ces expériences hors du commun peut être envisagé comme outil thérapeutique pour soulager les douleurs du deuil ou les angoisses de la mort et que leur étude doit être poursuivie pour avoir une meilleure compréhension de ce qui se passera aux moments ultimes de notre passage terrestre.   

 

Trouvé sur L’OBS LE PLUS

Etincelle                                                                                                                                

 

CRISE DU CREDIT : LE JOUR OÙ VOTRE CARTE BANCAIRE NE SERVIRA PLUS A RIEN, BILL BONNER…

bill_bonner

Bill Bonner

Rappelez-vous cet avertissement quand ça arrivera. C’est-à-dire quand vous irez au distributeur retirer de l’argent… et qu’il n’y en aura pas !

Oui, alors que nous méditions sur ce qui se passe vraiment dans le bizarre système monétaire actuel, une idée saisissante nous est venue.
Notre système financier pourrait subir un retournement stupéfiant et catastrophique que personne ou presque n’imagine… sans parler de l’anticiper. Vous vous rappelez le tsunami mortel qui a frappé les côtes d’Asie du sud-est, tuant des milliers de personnes et causant des milliards de dollars de dégâts ? Eh bien, juste avant que la muraille d’eau de plus de 10 m de haut ne s’abatte sur les plages, une chose extrêmement étrange s’est produite : l’eau a disparu.
La marée s’est retirée plus loin que jamais. Les pêcheurs locaux se sont immédiatement mis à l’abri. Ils savaient ce que ça signifiait. Mais les touristes sont partis à la chasse aux coquillages !
Il pourrait arriver la même chose à la masse monétaire. Le cash pourrait s’évaporer de manière aussi soudaine que désastreuse — juste avant que nous nous y noyions.
Voici comment… et pourquoi.

 


Ce que nous utilisons comme argent aujourd’hui, c’est en majeure partie du crédit. Il nous est fourni par l’industrie du crédit. Nous ne le voyons jamais. Nous ne le touchons jamais. Nous ne le sentons pas. Nous ne le comptons pas pièce à pièce. Nous ne le perdons pas derrière les coussins du canapé.
Le secteur financier fait des profits — en grande quantité — en nous offrant ce nouvel argent à crédit. Il en produit autant que ce que nous sommes prêts à payer. Après tout, pour une banque, créer du nouveau crédit ne coûte quasiment rien. C’est pour cette raison que nous en avons une si grande quantité.

Comment ce système monétaire se comportera-t-il durant une contraction profonde ou prolongée du crédit ?

Jamais encore un système monétaire de ce genre n’avait existé. Et il n’a connu qu’une époque d’expansion colossale du crédit. De sorte qu’il n’a jamais été complètement testé. Comment ce système monétaire se comportera-t-il durant une contraction profonde ou prolongée du crédit ? Peut-il survivre à un grave marché baissier des obligations ou des actions ? Que se passerait-il si les prix à la consommation s’envolaient ?

▪ Une situation sans précédent pour le système
Notre système monétaire actuel a commencé en 1971. Il a survécu à une inflation de 13% par an en 1980, mais Paul Volcker était aux commandes, restreignant l’offre de nouveau crédit et limitant l’inflation. Le système a également survécu à la crise de 2008-2009 ; mais ensuite, Ben Bernanke a radicalement augmenté le flux de crédit en mettant les taux proches de zéro et en rachetant des milliers de milliards de dollars d’obligations.
La prochaine crise pourrait être très différente. Les taux directeurs sont déjà à zéro… voire au-dessous. Les banques centrales rachètent désormais plus de 100% des nouvelles dettes gouvernementales (grâce au QE). Dans l’ensemble, la dette a atteint des niveaux encore sans précédent… et continue de se développer — bien au-delà de ce que l’économie réelle peut soutenir.
A un moment ou à un autre… une correction de la dette est inévitable. Les expansions de dette sont toujours…toujours… suivies de contractions. Il n’y a pas d’autre moyen. La dette ne peut augmenter éternellement.
Lorsque ça arrivera, les taux zéro et le QE ne suffiront pas à renverser la vapeur, parce qu’ils sont déjà pied au plancher. Alors ?

Une crise du crédit pourrait être déclenchée par n’importe quoi. Lorsqu’elle démarrera, la valeur de la dette chutera brusquement et rapidement

Une crise du crédit pourrait être déclenchée par n’importe quoi. Lorsqu’elle démarrera, la valeur de la dette chutera brusquement et rapidement. Les créditeurs se tourneront vers leurs emprunteurs… les traders se tourneront vers leurs contreparties… les banquiers se tourneront les uns vers les autres…
… et tout à coup, personne ne voudra plus se séparer d’un seul centime, de peur de ne plus jamais le revoir. La fin du crédit.
Ce n’est pas simplement que personne ne veut prêter ; personne ne veut emprunter non plus — à part les gens désespérés qui n’ont pas d’autre choix, généralement ceux qui n’ont aucune chance de rembourser leurs dettes.
Comme durant la crise de 2008-2009, nous pouvons attendre une réponse rapide des autorités. La Fed annoncera de nouvelles facilités d’emprunt illimitées. Mais ça n’aura aucun effet. L’immobilier sera en chute libre ; qui prêtera contre la valeur d’une maison ? Les valeurs seront en plein krach ; qui pourrait emprunter sur la valeur de son portefeuille ? L’art, les objets de collections, les ressources naturelles — tous feront le plongeon ; tous les nantissements seront dans le rouge.

Durant la dernière crise, toutes les grandes banques et sociétés d’investissement auraient fait faillite sans l’intervention des autorités. La prochaine fois, il ne sera peut-être pas aussi facile de les sauver. La prochaine crise affectera probablement toutes les classes d’actifs. Et avec 60 000 milliards de dollars de dettes supplémentaires dans le monde par rapport à 2007 — ce sera probablement bien plus difficile à arrêter.

▪ La prochaine étape
Est-ce que vous nous suivez jusqu’à présent ? Parce que c’est là que les choses deviennent intéressantes.
Dans un système monétaire « normal »… avec, disons, des pièces d’or ou même des morceaux de papier… les prix chutent. Mais l’argent est toujours là ; il ne disparaît pas. Il prend au contraire de la valeur parce qu’on peut l’utiliser pour acheter plus de choses. Naturellement, les gens le conservent. La vélocité de la monnaie chute, de sorte que « l’offre » de monnaie semble chuter aussi.

L’argent ne cesse pas simplement de circuler. Il disparaît

Imaginez maintenant ce qui se passe dans un système de monnaie à crédit. L’argent ne cesse pas simplement de circuler. Il disparaît. Parce que le crédit sous-jacent disparaît. Tous les prix chutent. Soudain, le « crédit » ne vaut rien. Une personne qui avait des « actifs » (assurés par le crédit) de 10 000 $ en juin pourrait se retrouver avec zéro en juillet. Une entreprise qui met des liquidités dans le rachat de ses propres actions une semaine… pourrait trouver ces actions divisées par deux la semaine suivante. Une personne ayant un portefeuille boursier de 100 000 $ le lundi pourrait réaliser que son portefeuille n’a plus aucune valeur quelques jours plus tard.
Tout ça est relativement standard dans une crise du crédit. La nouveauté — et elle est terrible –, c’est que les gens feront ce qu’ils font toujours, mais se retrouveront forcés de le faire d’une manière radicalement différente. Ils cessent de dépenser. Ils stockent des liquidités. Mais quelles liquidités stocker lorsque la plupart des transactions sont faites à crédit ? Stocke-t-on une ligne de crédit ? Met-on sa carte bancaire dans son coffre-fort ?
Non. Les gens stockeront le genre de cash qu’ils comprennent… une chose sur laquelle ils peuvent littéralement mettre la main… une chose qui voit sa valeur augmenter réellement — et rapidement. Ils voudront de la vraie monnaie papier.
Suivant un schéma également bien connu, cette monnaie papier réelle disparaîtra rapidement. Les gens videront les distributeurs. Ils voudront de l’argent tangible — de l’argent à l’ancienne, qu’ils peuvent mettre en sécurité chez eux et dans leurs poches…

▪ Et ensuite ?
Faisons une pause pour nous rappeler, cher lecteur, qu’on parle là d’une période très courte : des jours, peut-être des semaines — quelques mois tout au plus. Il s’agit de la période après que la crise du crédit ait aspiré tout le cashdu système… et avant que le tsunami d’inflation des gouvernements ne frappe.
Comme l’a dit Ben Bernanke, « une banque centrale déterminée peut toujours créer de l’inflation des prix à la consommation positive ». Mais ça prend du temps !

Une ruée sur les billets de banques, les gens cherchant désespérément à s’en emparer pour payer la nourriture

Pendant cet intervalle, la panique s’installera. Une ruée sur les billets de banques, les gens cherchant désespérément à s’en emparer pour payer la nourriture… le carburant… tout ce dont ils ont besoin.
Le crédit sera peut-être encore disponible. Mais il ne servira à rien. Personne n’en voudra. Les distributeurs et les banques se retrouveront à cours de cash. Les banques mettront des pancartes en vitrine : d’abord « les retraits en liquide sont limités ». Puis « pas de retraits en espèces ».
Vous vous retrouverez avec une « carte de crédit » dont la réserve se monte à 10 000 euros. Mais toutes les institutions financières vacillent. Dans le journal, vous lisez que votre banque a fait faillite et a été placée sous tutelle. Que préféreriez-vous ? Votre réserve de crédit de 10 000 euros… ou une pile de billets de 500 euros ?
Vous irez faire le plein. Vous sortirez votre carte de crédit pour payer :
« Paiement en espèces uniquement », dira un panneau. Parce que tout le mécanisme de l’économie du crédit sera en train de s’effondrer. La station-service… ses fournisseurs… et ses financiers ne veulent pas se retrouver coincés avec un « crédit » de votre prêteur en faillite !
Quelles cartes de crédit seront encore bonnes ? Quelles réserves auront encore de la valeur ? Quelle banque est sur le point de faire faillite ? Qui honorera sa dette de carte de crédit ? Lors d’une crise, ces questions seront aussi ordinaires que « qui gagnera un Oscar » l’était hier.
Personne ne connaîtra les réponses. Rapidement, les gens cesseront de jouer aux devinettes… et se tourneront vers les espèces sonnantes et trébuchantes.
Notre conseil : gardez du vrai cash sous la main. Vous pourriez en avoir besoin.

Source : La Chronique Agora

 
Voir aussi:
 

Trouvé sur les moutons enragés

Et oui je suis aussi d’avis qu’il faut peut-être l’envisager. Nous dépendons tellement des cartes de crédit et des banques…

 mandalalaluna450 (1)  Etincelle

DIRE MERCI A LA VIE QUE NOUS CREONS

 

mains nature 1

 

Rien n’arrive par hasard, il faut le demander et être sincère avec nous-mêmes.

Cela se fait en pensées et avec notre cœur.

Quand ça vient de notre âme sans douter, la réponse arrive.

Parfois pas exactement comme on l’aurait voulu, de différentes manières, mais la réponse arrive.

Souvent bien plus belle qu’imaginée.

Bien des personnes ignorent encore la puissance d’une demande. C’est bien nous qui créons.

D’une pensée naît quelque chose. Ça ne se fait jamais dans le vide.

Demandez toujours  le meilleur que ce soit pour vous, pour le monde ou pour l’Univers.

Demandez-le avec votre âme.

Et quand vous l’aurez reçu. Remerciez l’Univers (ou Dieu, ou selon vos croyances).

N’oubliez jamais de dire MERCI pour tout ce que la vie vous offre.

Parfois certaines choses on ne les comprend pas tout de suite. Chaque jour nous apprenons avec nos expériences. Toutes nos expériences. Nous en apprenons toujours plus sur nous-mêmes quoi qu’il arrive.

Remerciez l’Univers d’être là et de pouvoir continuer à créer encore et encore. Rien n’est jamais fini.

REMERCIEZ LA VIE …POUR TOUT CE QU’ELLE VOUS DONNE.

 

Etincelle (Sarah)

QUI EST ANASTASIA LA CHAMANE DE LA TAIGA ?

L’idée m’est venue d’en faire un article, après avoir lu déjà quelques livres sur Anastasia. des personnes.dont Aigle Bleu parle beaucoup de ses enseignements. En même temps je constate que des changements se font en Russie, ce qui apparemment ne fait pas encore dans nos pays mais cela existe déjà en Russie, là-bas où vit Anastasia. Etincelle

 

10171678_391733840995576_3949629334185428010_n

 

thVoilà déjà un résumé que j ai trouvé sur un site, c’est rare de trouvé quelque chose en français quoi que depuis que cet article est paru en 2012, les livres de Vladimir Megré ont été traduit en français et sont disponibles dans les librairies.

( http://www.vladimirmegre.com/ – site officiel en anglais),

 

Introduction par le traducteur des livres John Woodsworth

On m’a récemment parlé d’une femme, “Anastasia”, qui est un avatar.

 

Dans la taïga sibérienne en Russie vit dans un coin perdu une jeune femme extraordinaire, loin de tout contact avec la société moderne. Elle possède des connaissances de l’Univers, pourtant elle n’a ni livres, ni télé, ni radio. Tout ce qu’elle a c’est une clairière entourée de cèdres, un petit lac et des animaux sauvages qui lui obéissent au doit et à l’œil et prennent soin d’elle.

 

Anastasia – ainsi s’appelle cette ermite sibérienne, ne gèle pas à une température de moins trente degrés. Elle est une énigme pour plusieurs savants. Anastasia parle facilement dans toutes les langues du monde, ainsi elle connaît l’histoire de différents peuples et cultures, possède des connaissances étonnantes étroitement liées au cosmos et à la nature.

 

En 1994, elle croise le chemin de Vladimir Megré, un jeune homme ordinaire, entrepreneur dans le domaine du commerce fluvial en Sibérie. Cette rencontre bouleverse la vie de Vladimir et sous l’inspiration et l’encouragement de Anastasia, il décrit dans huit livres leur rencontre, leur vécu ensemble, leurs discussions et les événements survenus après les premières publications.

 

Ces publications connaissent un succès immédiat et fulgurant d’abord en Russie, ensuite dans les pays de l’Europe de l’Est, en Europe occidentale, aux États-Unis et au Canada. Son message va droit au cœur, éclaire l’esprit et illumine l’âme.

 

kins-settlement-bill

 

Anastasia parle à travers ces livres comment organiser sa vie sur un hectare de terre, travailler et créer pour ses propres besoins et non pas pour vendre et s’enrichir, comment vivre de son propre travail et de sa propre terre, en paix et en harmonie avec la nature, sans stress et maladies.

 

Des milliers de gens se rassemblent autour de l’espoir d’une vie meilleure, qu’inspire Anastasia à travers ces livres – d’une vie à trois – Dieu, la Nature et l’Homme – sans intermédiaires. Les gens se réveillent, prennent conscience de la vie avec une force nouvelle, se rappellent des vrais valeurs et priorités dans la vie humaine.

 

Des clubs se créent par tout, les gens s’organisent, cherchent leur bout de hectare de patrie, ou commencer une nouvelle vie, ou renouer leurs liens avec la nature et les valeurs essentiels de la vie. Et pourtant cela n’a rien à voir avec une révolution, ni d’une découverte extraordinaire, car on retrouve les mêmes principes d’Amour, de Bonté, de Foi et de respect pour la Nature dans les plus grandes religions et courants spirituels dans le monde. Tout simplement son message vient au bon moment, quand les consciences s’éveillent, sont particulièrement réceptives, sensibles à ces idées et atteignent la masse critique. Ainsi Anastasia nous décrit d’une façon claire et explicite, presque comme dans un manuel d’utilisation, une alternative de vie meilleure que notre société hiérarchisée, matérielle et injuste, au bout de ses limites, ne veut pas et ne peut pas nous offrir.

 

russians-proving-that-small-scale-organic-farming-can-feed-the-world-300x224

 

Ainsi, pour le peu de temps qui me reste de vivre en ville, j’ai décidé de combler le vide qui représente le manque d’un site francophone dédié à cette merveilleuse Anastasia et de traduire une partie du contenu de chaque livre en français. Soyez indulgents envers mon style d’écriture pas tout à fait français ou pour les petites fautes éventuelles, car je ne suis pas de langue maternelle française. J’espère toutefois que mon enthousiasme et mes connaissances en langue française seront suffisants pour réussir à vous transmettre la flamme à travers ces humbles efforts.

 

N.B. Ma traduction étant un travail bénévole et non lucratif, les textes traduits ne doivent pas être copies pour une utilisation lucrative. Merci.

 

http://www.siberian-anastasia.net/

 

Dix ouvrages en totalité. Il est dit aussi que “ses mots sont comme des notes et, bien accordés, ils peuvent déclencher des effets bénéfiques pour le lecteur […] Anastasia, la voix de la taïga, a beaucoup de trésors à nous offrir sur la nature et la métaphysique. Elle relate par exemple le phénomène du cèdre qui tinte de Russie, rare arbre multicentenaire, qui vers la fin de sa vie, restitue pendant 3 ans une énergie phénoménale au cosmos (il tinte alors lorsque l’on pose l’oreille sur son tronc et émet une intense lumière lorsqu’une de ses branches est brisée. L’homme (très chanceux d’en trouver) peut en bénéficier pour son plus grand bien-être.

 

L’écho chez le lecteur russe fut si grand qu’il existe actuellement d’innombrables associations s’intéressant à la mise en pratique des enseignements d’Anastasia. Cette dernière insista sur l’exactitude de leur retranscription et ceci fut également pris en compte lors de la traduction.

En effet, d’après elle, des sentiments peuvent apparaître chez le lecteur, grâce au respect des mots, dont il s’imprègnera pour longtemps.”

 

J’ai relevé quelques extraits qui ont retenu mon attention sur les pages disponibles du site :

 

spaceofl

 

…Ses relations avec les animaux sauvages dans les alentours sont semblables à celles entre les humains et les animaux domestiques.

…Même des tribus qui vivent loin de la civilisation, n’ont pas un tel contact avec les animaux. Anastasia l’explique par le fait que leurs pensées ne sont pas suffisamment pures. La nature, le monde animal le sentent.

 

…Ce qui me paressait de plus extraordinaire et mystique chez Anastasia, c’était sa capacité de voir des personnes à une grande distance et ce qui se passe avec eux. …Elle le faisait à l’aide de son rayon invisible. Elle affirmait que chaque être humain en possède un, mais que les gens l’ignorent, donc ne savent pas s’en servir.

 

…N’importe quel homme peut accéder à une pensée créée par un autre homme dans le passé ou par le Créateur. Pour y accéder, il faut penser. Beaucoup de gens n’ont pas le temps de penser car trop pris par leurs occupations de tous les jours.

… Pour atteindre et comprendre les pensées des esprits éclairés, il faut avoir la pureté et la vitesse de leurs pensées.

 

…J’ai compris que la cause des maladies physiques chez l’homme n’est pas seulement son isolement de la nature ou les sentiments négatifs qu’il laisse l’envahir. La maladie peut être un mécanisme de protection contre des souffrances encore plus grandes.

 

…Il y a quelques causes générales pour les maladies de la chair – se sont :

 

– les émotions négatives,

– les mauvaises habitudes alimentaires,

– la qualité et les ingrédients des produits alimentaires,

– le manque d’objectifs à court et à long terme dans la vie,

– une estimation trompeuse pour soi-même et notre mission dans la vie.

 

On peut agir contre les maladies physiques avec des émotions positives, des plantes et une réévaluation de notre être profond et notre mission.

 th (1)

 

…Ainsi toutes les vérités sont connues par les humains, mais ils ne les appliquent pas dans la vie. Les gens les transgressent au quotidien en faveur des plaisirs illusoires. Donc il faut trouver une autre façon de vivre réellement un autre genre de plaisir, et pas seulement théoriser sur cela. Celui qui les ressent, pourra faire la comparaison et va comprendre tout seul – il va débloquer la partie divine qui est en lui. C’est pour cette raison qu’il est inutile de continuer de faire peur aux gens avec des catastrophes et d’accuser ceux qui ne perçoivent pas la vérité. Une autre manière d’agir est nécessaire. – ceux qui transmettent la vérité doivent prendre conscience de la nécessité d’une meilleure interprétation.

 

…La réponse peut naître uniquement par des efforts collectifs des nombreuses particules divines, qui se trouvent dans des gens différents avec des différentes conceptions vivants dans des endroits différents sur la Terre. Uniquement s’ils réunissent leurs efforts, la réponse va apparaître au début dans la dimension invisible, ou les pensées habitent. Cette dimension s’appelle encore la dimension des Forces de Lumière. Elle se trouve à mi-chemin entre le monde matériel, où vit l’homme et Dieu.

A ce moment, la prise de conscience collective peut être atteinte plus facilement. Et l’Humanité pourra être transportée au dessus du tronçon temporel des Forces des ténèbres. Alors les catastrophes seront inutiles.

Il sera bien si un grand nombre des personnes se réveillent dans la même heure. Par exemple – à 6 heures le matin. Qu’ils pensent à quelque chose de bon, peu importe quoi exactement. Il est important que leurs pensées soient pures. Ils peuvent penser aux enfants, aux gens qu’ils aiment ou encore que doit-on faire pour que tout le monde aille bien. Au moins 15 minutes réfléchis de cette façon. Plus nombreux sont les participants, plus vite la réponse viendra. Les horaires sur la Terre sont différents, elle tourne, mais les images que ses pensées créeront vont commencer à fusionner en une image vive et claire de la prise de conscience. Au moment ou de nombreuses personnes pensent en même temps à quelque chose pur, ceci intensifie aussi les capacités individuelles.

 

…La qualité de la réponse attendue dépend de la pureté de son intention et de ses desseins.

 

…La Terre même que grande, est très sensible. N’es-tu pas grand comparé au petit moustique, mais s’il te pique, tu le sens. Ainsi la Terre ressent tout – quand on la couvre de béton et asphalte, quand on massacre ses forêts, quand on creuse ses entrailles ou qu’on déverse du poison chimique que les gens appellent « engrais » – tout ça lui fait mal.

Mais elle, telle une mère, continue d’aimer les humains comme ses enfants. Elle s’efforce d’absorber dans ses profondeurs la méchanceté et la malveillance des hommes ; seulement quand elle n’a plus de forces pour la maîtriser, elle explose dans des tremblements et des éruptions volcaniques.

 

…Elle affirme, que maintenant il y a une période d’accélération de certains processus universels. Ceux, qui vivent une vie qui ne pas en harmonie avec les lois naturelles, vont subir des épreuves, d’abord ordinaires, visibles et compréhensibles puis de plus en plus rudes. Ces épreuves sont un bon signe pour faire prendre conscience aux gens de leur mode de vie, de leurs actes, leur route.

 

…Toutes les Vérités Universelles sont conservées dans l’Ame humaine pour l’éternité. Le mensonge et l’inexactitude ne peuvent pas survivre long temps…L’Âme les renie. On embrouille les hommes avec des nombreuses théories. Le Mensonge cherche toujours une nouvelle forme. Le mensonge a besoin constamment de changer d’image. C’est pour cette raison que la structure de la société change successivement. L’humanité essaie de découvrir dans ces changements la Vérité perdue, mais au lieu de la trouver, on s’éloigne d’elle.

 

…Pour accéder à la vérité, faire confiance à ses sentiments et à l’Amour qui est en nous car le matérialisme et les objets se multiplient tels des indicateurs du degré de l’ignorance humaine pour le sens universel de l’existence.

 

Les différents livres :

 télécharger

Anastasia – volume 1

” Un autre monde est possible “, loin des regards et des débats altermondialistes, Vladimir Mégret nous emmène dans la taïga sibérienne pour y définir son état de nature.

A travers Anastasia, une jeune femme douée de pouvoirs peu communs, capable de capter les énergies cosmiques et de nous faire découvrir les grands équilibres et les vertus de la nature, l’auteur questionne l’organisation et le fonctionnement de nos sociétés, mais aussi et surtout nos recherches personnelles d’une harmonie intérieure réconciliant tout simplement soi, autrui et le monde. Dans ce conte philosophique pour adulte, où se mêlent magie, fantasmes et réalité, l’auteur réaffirme la primauté de la Nature dans la réflexion et replace la morale dans une perspective de la pureté des origines. La vie quotidienne d’Anastasia au sein de la forêt sibérienne est plus une quête de l’équilibre universel qu’une approche exotique de l’existence. Anastasia nous sert, en fait, de révélateur : certains débats de société perpétuellement d’actualité comme la santé, l’alimentation, le couple, l’éducation, apparaissent sous un nouvel éclairage.

http://www.siberian-anastasia.net/livre1anastasia.htm

 télécharger (1)

Anastasia, volume 2 : Les cèdres qui tintent de Russie

Dans l’immense et sauvage taïga sibérienne, là où depuis toujours vit la famille de la sage et belle Anastasia, croissent des cèdres multicentenaires d’une variété aux vertus extraordinaires. Ce sont de véritables interfaces des forces telluriques et cosmiques. Pendant leur longue vie, ils se chargent de ces courants naturels, et progressivement se mettent à émettre une vibration sonore, semblables en cela aux lignes à haute tension. Au fil des ans, le murmure devient tintinnabulement, puis crépitement d’impatience qui va s’amplifiant, alors qu’un scintillement d’un bleu irréel irradie de toutes les aiguilles du beau géant sibérien… Lorsque l’arbre déborde d’énergie, il n’arrive plus à tout garder en lui et, par ce tintement de plus en plus strident, il nous supplie de l’abattre et de recueillir cette énergie dont l’homme est le bénéficiaire final. Cet incroyable phénomène, Vladimir Mégré nous le transcrit tel qu’il a pu le constater sans vraiment le comprendre lui-même. Cela dépasse son entendement et confirme les paroles d’Anastasia quand elle dit que pour atteindre l’étoile de la Vérité, l’homme doit, tel un fragile insecte, ramper encore un certain temps. Les vertus magiques du cèdre de la taïga étaient déjà connues des ancêtres sibériens. Là-bas, des gens merveilleux récoltent des cônes des cèdres dans le plus grand respect de la nature et les transforment en huile, selon les procédés traditionnels transmis de bouche à oreille. Cette surprenante panacée possède de nombreuses vertus thérapeutiques qui ont étonné plus d’un scientifique. Nul laboratoire pharmaceutique n’est capable de la recréer artificiellement. S’étant penchés sur ces énigmatiques vertus, des centres de recherche scientifique de réputation mondiale s’accordent pour avouer que cela les dépasse. En nous transmettant le savoir-faire des anciens, Anastasia nous offre ce merveilleux cadeau de la nature.

http://www.siberian-anastasia.net/livre2lescedresquisonnent.htm

 télécharger (2)

Anastasia, volume 3 : L’espace de l’Amour

Nous éclairer sur le fonctionnement et l’évolution de l’humanité, nous apprendre à vivre en harmonie avec les Autres et la Nature : tel est le dessein secret de la fascinante Anastasia, la jeune chamane de la taïga sibérienne aux pouvoirs surnaturels et à la sagesse illimitée. Après nous avoir révélé, dans les deux premiers volumes, les mystères de la Nature et les vertus magiques des cèdres de la taïga, Anastasia nous livre, ici encore, un message essentiel notre mémoire génétique est programmée pour que nous vivions dans notre maison, sur notre terre natale, dans notre domaine patrimonial. Quel homme en effet ne désire-t-il pas occuper son espace naturel, celui de l’Amour, en compagnie de son alter ego, l’unique et cher être qui lui est destiné, et de ses enfants, épanouis et promis à un bel avenir ? Loin d’appartenir au passé, ces désirs essentiels ont façonné le développement de l’humanité en une sorte de spirale intemporelle : tout ce qui paraît nouveau n’est que de l’ancien, mais enrichi des technologies modernes pour permettre à l’homme de vivre avec plus de confort et moins d’anxiété. Ainsi par exemple, grâce aux outils informatiques, pouvons-nous travailler à domicile, près d’un jardin entretenu par nos soins, où résonnent les rires d’enfants et bruissent les feuillages verdoyants… Ajouter à cela de l’air pur et tous les bienfaits de Dame Nature, et voilà le vrai bonheur ! Amis lecteurs, ayez l’audace de réaliser vos désirs.

http://www.siberian-anastasia.net/livre3lespacedelamour.htm

 télécharger (3)

Anastasia, volume 4 : La Co-création

http://www.siberian-anastasia.net/livre4la_creation.htm

 

Anastasia, volume 5 : Qui sommes-nous ?

Anastasia, volume 6 : Le livre de la famille

Anastasia, volume 7 : L’énergie de la vie

Anastasia, volume 8.1 : La nouvelle civilisation

http://www.siberian-anastasia.net/livre8lanouvellecivilisation.htm

Anastasia, volume 8.2 : Les rites de l’amour

6 livres ont été traduits en français à ce jour

 

D’autres liens à voir :

http://kanadacha.ca/Sauvee_Journal-vert.pdf

 

Quelques infos sur les livres d’Anastasia ici :

http://www.alternature.com/accueil.php?no_boucle=1&new_lang=fr

 

Il est à préciser que le traducteur des livres, John Woodsworth, n’est pas certain de l’existence de cette femme.

Voici quelques propos recueillis lors d’une entrevue avec lui :

«Je crois qu’Anastasia existe certainement sous une forme quelconque, mais pas nécessairement dans un corps de chair visible à nos yeux matériels, bien que cela ne soit pas exclu. Dans mon esprit, il n’y a pas de doute qu’elle existe en tant qu’idée très puissante et qu’elle est une force d’inspiration. Elle existe dans les mots, dans les pensées riches de sens et de promesses, qui ont été transcrites par Megré». Cela est d’autant plus vraisemblable qu’Anastasia dit elle-même, lorsqu’elle dicte les livres à Megré, qu’elle «existe pour ceux pour qui elle existe».

Bref, voilà une histoire bien mystérieuse, dit Woodsworth, qui ajoute avoir constaté sur place l’effet de ces livres, qui sont en train de réaliser autant en Russie que dans les pays avoisinants, une véritable révolution culturelle, écologique et spirituelle.

 

Trouvé  ICI

 

th (2)

 

 

Et voilà ce qui se passe en Russie :

Lire :

DES NOUVELLES EXTRAORDINAIRES

LE PEUPLE RUSSE PROUVE QUE LES PETITS JARDINS BIO PEUVENT NOURRIR LE MONDE

 

A noter qu’il y a une année LA RUSSIE A INTERDIT LES OGM, le contraire de ce qui se passe en France ou ailleurs…..

-Page consacrée à Anastasia sur facebook  

https://fr-fr.facebook.com/AnastasiaLaChamaneDeLaTaigaSiberienne

-vous trouverez quelques enseignements d’Anastasia sur le Blog d’Aigle Bleu

 

mandalalaluna450 (1)  Etincelle

REVELATIONS D’UN CHEF LAKOTA

Et oui encore un article qui parle des amérindiens. J’ai toujours trouvé leur vision du monde très précieuse et importante. Quand nous  voyons ce qui se passe aujourd’hui dans notre monde…. Etincelle

chef-lakota1-1021x580

« Il est temps que les Indiens fassent connaître au monde ce qu’ils savent… sur la nature et sur Dieu. Je vais donc vous dire ce que je sais et qui je suis. Vous feriez bien de m’écouter. Vous avez tellement à apprendre ! »

chef-lakota-213x300QUI JE SUIS

« Je suis un Indien. Je suis un des enfants de Dieu. Mon nom indien est Noble-Red-Man. C’était le nom de mon grand-père. Je suis un chef. Je dis ce que j’ai à dire. C’est mon devoir. Si je ne le dis pas, qui le fera entendre à ma place ?

Je suis un prophète indien. Je peux voir l’avenir. J’émets des prophéties sur ce qui va arriver. Je peux regarder dans vos yeux, ou dans votre cœur, et savoir si vous mentez ou si vous essayez de tricher, si vous avez l’intention de nuire aux Indiens. Considérez-moi comme un chef lakota. Je suis le porte-parole des chefs. Je chemine avec le Grand Esprit, avec Dieu. Je Lui parle. Le Grand Esprit est mon guide dans l’existence. Parfois II vient et m’indique ce que je dois dire. D’autres fois, je ne m’exprime qu’en mon nom, au nom de Mathew King. »

LE POUVOIR DE LA PIPE

« J’ai en ma possession la pipe de paix de Red Cloud. On me l’a donnée quand on a fait de moi un chef. Au début, je ne voulais pas l’accepter. Red Cloud était un grand homme. Il a conclu tous ces traités. Il s’est battu quand il devait le faire, et il a vaincu les soldats de l’Homme Blanc. Il possédait de nombreux pouvoirs. Mais moi, je préfère résoudre mes problèmes par la paix. Je possède aussi les pipes de Black Bear et de mon grand-père Noble-Red-Man. La pipe de paix est notre seule arme. Elle est notre pouvoir sacré, le pouvoir de Dieu. La Pipe est un médiateur entre l’homme et Dieu. Pour recevoir la Pipe, le don de Dieu, il faut être pur dans son cœur, dans son esprit, dans son corps et dans son âme. Et ne pas oublier qu’après les prières, nous avons cette vie à vivre, en compagnie de Dieu. C’est la partie la plus difficile. »

DIEU A FAIT TOUTES LES CHOSES SI SIMPLES

« Dieu a tout créé d’une manière si simple. Nos vies sont très simples. Nous faisons ce que nous voulons. La seule loi à laquelle nous devons obéir est la loi naturelle, la loi de Dieu. Nous n’en reconnaissons aucune autre. Nous n’avons pas besoin de votre Église. Les Black Hills sont notre Église. Nous n’avons pas non plus besoin de votre Bible. Notre Bible, ce sont le vent, la pluie et les étoiles. Le monde est une bible ouverte, et nous autres, Indiens, l’étudions depuis des millions et des millions d’années.

Nous avons appris que Dieu dirige l’Univers, et que tout ce qu’Il a créé a reçu la vie. Même les pierres sont vivantes. Lorsque nous les utilisons dans nos huttes à sudation, nous leur parlons, et elles nous répondent. »

COMMENT ON PARLE À DIEU

Quand nous sommes en quête de sagesse, nous grimpons sur une montagne et parlons à Dieu. Quatre jours et quatre nuits, sans nourriture et sans eau. Vous aussi, vous pouvez parler à Dieu de cette manière. Vous pouvez dire tout ce que vous voulez. Il n’y a personne pour vous entendre. Ça reste entre Dieu et vous. C’est très impressionnant de Lui parler. je le sais. Je l’ai fait, là-haut dans la montagne. je me suis tenu debout, dans le vent froid et la nuit, et j’ai parlé à Dieu. »

LES REMÈDES DE DIEU

Un jour, clans la montagne, j’ai prié Dieu qu’il nous accorde un remède pour guérir le diabète. Tandis que je priais, une voix m’a ordonné : « Tourne-toi ! ». Je me suis retourné, et me suis trouvé en face de la plus belle Indienne que j’aie jamais vue. Elle avait de longs cheveux noirs et un visage absolument merveilleux. J’ai vu qu’elle tenait quelque chose pour moi dans sa paume. C’étaient de petites baies bleu sombre, de celles qui poussent sur les cèdres.

Elle me les tendait, mais elle disparut avant que j’aie pu les prendre. Je sais qui était cette femme. C’est elle qui a apporté la Pipe Sacrée à notre peuple. Nous l’appelons la Femme-Bison-Blanc. Dieu l’a envoyée, dans des temps très anciens, pour sauver les Indiens. À cette époque, nous avions faim et nos enfants pleuraient. Nos chasseurs avaient beau aller très loin et faire de grands cercles dans la prairie pour tuer des bisons et d’autres bêtes sauvages, ils ne rapportaient rien, pas même un lapin ou un oiseau. Nous étions punis pour nous être éloignés de Dieu et L’avoir ignoré. Nous subissions Sa colère, mais même ainsi, Il ne cessait pas de nous aimer.

Il voulait faire don de la Pipe à Ses enfants indiens, afin qu’ils puissent prier et parler avec Lui quand ils le désireraient. Il nous a donc envoyé cette très belle Femme-Bison-Blanc. Elle a fixé sur son dos le paquet contenant la Pipe, puis elle s’est mise en route pour l’apporter aux Lakotas. Chemin faisant, elle a rencontré deux guerriers. Elle a posé son paquet sur le sol pour les observer. Ils ont été frappés par sa beauté. Vrai, on ne résiste pas à une femme comme ça ! Aucun homme n’est assez fort pour résister à une femme, d’ailleurs. C’est tout simplement impossible ! Quand il l’a vue, le premier guerrier a été si effrayé qu’il est tombé là terre, incapable de faire un mouvement. Mais le second, troublé par sa grâce, a eu des pensées mauvaises à son endroit.

Celui-là, elle l’a fait venir près d’elle, et quand il l’a rejointe, un nuage les a enveloppés tous les deux. Lorsque le nuage s’est dissipé, il ne restait plus de lui qu’un squelette. Dieu ne tolère pas les pensées impures ! En découvrant cette femme splendide près de moi sur la montagne, j’ai su aussitôt qu’il s’agissait de la même. Mais elle a disparu avant que je puisse prendre les baies qu’elle tenait dans sa main. Plus tard, j’ai souffert du diabète, mais je n’ai plus repensé aux baies. On m’a envoyé voir les médecins de l’Homme Blanc. Ils m’ont donné des pilules.

Chaque matin, je devais prendre de l’insuline. J’ai passé aussi beaucoup de temps à l’hôpital. Puis un jour, je me suis souvenu de la Femme-Bison-Blanc et de ses petites baies de cèdre. J’en ai cueilli quelques-unes, je les ai faites bouillir, j’ai extrait leur jus et je l’ai bu. Il était si amer qu’il a fait sortir tout le sucre de mon corps. Les médecins qui m’ont ausculté ensuite n’en revenaient pas. Ils m’ont dit que je n’avais plus de diabète, que je n’avais plus besoin de prendre de l’insuline. Ils m’ont demandé comment j’avais fait, mais je ne leur ai rien dit.

Dieu nous donne des remèdes pour que nous les partagions avec les autres, mais si l’Homme Blanc met la main dessus, il vous les vendra au prix fort, en vous laissant mourir si vous n’avez pas de quoi payer. La médecine de Dieu est gratuite, Il ne demande pas d’honoraires. Nous ne Lui donnons pas d’argent. Nous lui offrons nos prières, nos remerciements, et quelquefois la seule chose qui est réellement à nous : notre chair, notre souffrance. C’est là le sens de la danse du Soleil : offrir à Dieu notre corps, notre douleur et — ce qu’il ne faut jamais oublier — une prière de remerciements. »

L’HOMME BLANC SE TROMPE SUR TOUT

L’Homme Blanc prétend que nous sommes belliqueux, alors que nous sommes pacifiques. Il nous traite de sauvages, mais c’est lui qui est un sauvage. Regardez cette coiffure de plumes d’aigle, il appelle cela un bonnet de guerre. Bien sûr, nous l’utilisions autrefois pour la guerre, mais la plupart du temps, nous l’arborions pendant les cérémonies rituelles, et pas pour aller au combat. Chaque plume représente une bonne action, et ma coiffure en compte trente-six. Elles n’appellent pas à la guerre, elles montrent seulement qui nous sommes. De même, l’Homme Blanc appelle nos chants des chants de guerre, mais il s’agit en fait de prières que nous adressons à Dieu. Il dit aussi à tort que nos tambours sont des tambours de guerre, alors qu’ils nous servent uniquement à communiquer avec Dieu. Parler de « tambour de guerre » n’a aucun sens pour nous. Quand il observe comment nos guerriers se peignent le visage, il y voit encore des peintures de guerre. En réalité, ils ne se peignent pas pour se battre, mais pour permettre à Dieu de distinguer clairement leurs visages s’ils sont appelés à mourir. Comment, dans ces conditions, pouvons-nous parler de paix à l’Homme Blanc, quand il ne voit partout que la guerre ? »

LA RELIGION INDIENNE

La religion indienne est aussi vieille que le Créateur. Dans notre mode de vie, ce sont les Anciens qui dispensent l’enseignement spirituel. Une sagesse vieille de plusieurs milliers d’années coule de leur bouche. Certains essayent d’apprendre ce que savent les Anciens. Ils dénichent un quelconque chef de pacotille, qui leur fait payer deux cent cinquante dollars pour une séance dans une hutte de sudation, et après cela ils croient tout connaître de la religion indienne. Mais vous ne pouvez pas acheter la religion de notre peuple. Nos cérémonies et nos cultes ne sont pas des marchandises. Et nous n’avons pas non plus l’intention de vendre les Black Hills. »

LES BLACK HILLS

L’Homme Blanc nous propose cent millions de dollars pour nos Black Hills. Mais cent milliards de dollars ne suffiraient pas pour acquérir notre montagne sacrée. Pas plus que quatre cents milliards. Ils ne paieraient même pas les dégâts que vous avez faits. Vous ne pourrez jamais nous dédommager pour tout ce que vous avez volé et détruit. Vous ne pourrez jamais nous rembourser les milliers d’aigles que vous avez tué, ni les bisons et les autres bêtes sauvages.

Et vous ne pourrez pas non plus effacer votre dette pour tous les Indiens que vous avez massacrés. Les Black Hills ne sont pas à vendre : nous sommes sortis de cette terre, nos ancêtres y sont enterrés, et nous y célébrons nos cérémonies sacrées. C’est le berceau et la terre sainte des Lakotas Que diriez-vous si nous vous offrions cent millions de dollars pour acquérir le Vatican ?

Croyez-vous que c’est par hasard que vous nous avez ramenés de force dans les Black Hills et les Badlands, pour vous apercevoir ensuite que ces terres sont riches en or, en cuivre, en charbon et en uranium ? Aujourd’hui vous convoitez l’uranium. Mais vous ne l’aurez pas. Nous sommes les gardiens de l’uranium de Grand-Mère Terre. Si vous l’obteniez, vous ne vous en serviriez que pour détruire le monde créé par Dieu. »

VOUS NE NOUS AVEZ JAMAIS REMERCIÉS

Vous nous avez tout pris et ne nous avez rien donné, mais le pire est que vous ne nous avez jamais remerciés. Vous devez changer vos manières. Je n’ai pas besoin de modifier les miennes, c’est vous qui devez vous corriger ! Moi, je vis selon la loi de Dieu, et je fais ce qu’Il désire. Nous, les Indiens, nous vivions heureux, jusqu’à ce que vous nous rendiez misérables. Qui vous a donné le droit d’agir ainsi ? Vous avez tué nos femmes et nos guerriers. Vous avez tué nos chefs. Vous nous avez volé notre terre, qui nous a été don-née par Dieu. Vous ne pouvez pas nous l’enlever ! » Mathew s’est levé. Ses yeux lancent des éclairs. Des échos de soufre et de feu résonnent dans ses paroles. Lorsqu’il crache ses vous, il n’accuse pas un quelconque Homme Blanc abstrait ; il s’adresse à nous, les deux Blancs assis en face de lui. Nous sommes les oppresseurs, les destructeurs, les meurtriers. Nous sommes l’ennemi !

UNE PROPHÉTIE : LA COLÈRE DE DIEU

Je prédis de nombreuses choses qui finissent par se produire. Dieu va châtier le monde, Il est furieux. Je suis désolé de ce qui doit arriver. Il ne détruira pas le monde entier, mais toutes les créatures vivantes périront, et il faudra peut-être un million d’années avant que la vie réapparaisse. Grand-Mère Terre sera seule. Elle pourra se reposer. Tout cela à cause de la méchanceté de l’Homme Blanc.

Vous tomberez, et votre chute sera très dure. Vous pleurerez, vous vous lamenterez. Vous comprendrez que votre punition, pour avoir détruit le monde de Dieu, est inéluctable. N’espérez pas lui échapper Dieu balayera le mal de toute la surface de la Terre. Vous pouvez déjà voir Ses signes : sur la côte Ouest, le volcan du mont Saint-Helens est un signe. Il y aura également des tremblements de terre ; la moitié de la Californie et peut-être celles de Washington et de l’Oregon disparaîtront sous les eaux. L’Est et le Sud subiront le même sort : on y verra des tremblements de terre, des éruptions volcaniques et des ouragans. […]

C’est Dieu qui envoie Ses signes à l’Homme Blanc, qui le punit pour n’avoir pas réglé ses dettes avec l’Indien, pour avoir détruit la Terre par son avidité. Et cela ne fera qu’empirer, tant que vous n’aurez pas payé ce que vous nous devez, ce que vous nous avez promis… tant que vous ne nous aurez pas rendu ce qui nous appartient. Je vais maintenant vous apprendre la leçon la plus importante : rien ne peut être plus puissant que Dieu. Nous, les Indiens, nous n’avons pas peur de mourir.

Nous irons dans un autre endroit, bien meilleur que ce monde, aussi ne craignons-nous pas la mort. Nous sommes prêts. Nous voulons seule-ment que vous le sachiez. Peut-être pourrez-vous changer, peut-être pourrez-vous arrêter ce qui est en marche. Il ne reste plus beaucoup de temps. C’est vraiment ce qui va arriver. Croyez-moi ! Et dites-leur à tous qu’ainsi parle Noble-Red-Man ! » […]

POST-SCRIPTUM

Depuis notre rencontre en 1983, Mathew King — le chef Noble-Red-Man — a rejoint son Créateur. Sa disparition nous rappelle une chose qu’il nous raconta lorsque nous nous entretînmes avec lui :

« La nuit dernière, nous confia-t-il, j’ai rêvé de ma femme pour la première fois depuis qu’elle m’a quitté, il y a maintenant quatre ans. Elle est apparue et m’a dit que tout est si tranquille là-haut. C’est un endroit bien meilleur, très différent de ce monde malade. « Nous avons une vie très agréable ici », m’a-t-elle expliqué. Elle voulait que je me dépêche de la rejoindre. Alors je lui ai répondu : « Ne sois pas impatiente. Il me reste beaucoup de choses à faire dans le monde. Attends-moi encore un peu, et je serai bientôt avec toi. » »

Harvey Arden, Steve Wall, « Les Gardiens de la Sagesse ».

Les Gardiens de la Sagesse

Les Ggardiens de la sagesseardiens de la Sagesse, ce sont les Indiens, aujourd’hui. Les auteurs les ont rencontrés juste avant la fin du millénaire. A travers leur quête, des représentants de nombreuses tribus s’adressent à nous, au monde, pour délivrer un message de sagesse, d’harmonie et de responsabilité. Parmi eux, deux grands hommes-médecine qui ont marqué le siècle, les Sioux oglalas Frank Fools Crow et Noble Red Man Mathew King. Par leurs paroles, ils nous rappellent leur identité propre mais aussi la nôtre, que nous avons occultée en oubliant nos traditions, mettant à mal notre milieu naturel et faussant nos relations avec lui. Fragiles dépositaires d’un savoir, d’une connaissance, remontant à plusieurs millénaires, le message des Indiens est précieux quant à notre avenir. Ils ne préservent pas leurs connaissances : ils les vivent !

Ce livre atteste que les cultures indiennes d’aujourd’hui, loin d’être fossilisées, éteintes, désagrégées et en proie au désespoir, demeurent plus que jamais vivaces. Le monde indien, dans son expression la plus authentique, est loin d’être révolu. Tous, avec un verbe inspiré et superbe, s’inquiètent du devenir de l’homme :  » Qu’avons-nous fait de notre monde en bafouant les lois naturelles, celles qui régissent les relations de l’homme à la nature et au sacré ? Notre tragédie sera aussi la vôtre.  »

source : http://bouddhanar.blogspot.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

mandalalaluna450 (1)  Etincelle