A ECOUTER ABSOLUMENT : LA GRECE, LE BILAN 1 AN APRES, GLACANT!

 

Comment peut-on encore croire en l’Europe avec de telles preuves, aussi accablantes. L’UE, c’est avant tout la finance, la mise en esclavage des états qui ont perdu l’ensemble de leurs souverainetés, c’est le vol des pays et la ruine des populations. Bien sûr, ce n’est pas encore vraiment visible en France, mais ne vous en faites pas, nous allons bientôt comprendre….

 

ob_851019_15-06-21-fmi-grece

 

 

SI VOUS AVEZ DES DOUTES, ILS VONT S’ÉVANOUIR : NOUS SOMMES BIEN SOUS LA BOTTE D’UNE EUROPE TOTALITAIRE (pour ne pas dire autre chose).  Vous en aurez froid dans le dos !

Vous souvenez-vous que Junker, Président de la Commission Européenne a déclaré :

« Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. »

LE MASQUE DE LA DÉMOCRATIE EUROPÉENNE VENAIT DE TOMBER.

Il a également menacé directement la France au moment des négociations Grecques :

Nous voudrions voir la France renforcer ses réformes, en nombre comme en intensité. » Selon lui, « la France soufre d’un manque de réformes dites structurelles, de réformes qui portent sur l’essentiel

(…). Elle doit soigneusement examiner les faiblesses de son droit du travail ». Menaçant lorsqu’il réaffirme qu’« il n’y a pas d’autre remèdes que de la consolidation budgétaire » (sic) et n’exclut pas de sanctionner la France si son déficit n’est pas réduit : « Un pays ne peut pas échapper aux sanctions s’il ne respecte pas les règles. »

Et bien voilà ce qui arrive aux pays qui  « RESPECTENT LES RÈGLES »

 

Avec : Thomais Papaioannou, correspondante de la télévision publique grecque et chypriote en France, et Stathis Kouvelakis, chercheur, professeur en philosophie politique au King’s College de Londres et membre de la direction d’Unité populaire.

cliquez sur le lien pour écouter 

http://www.franceinter.fr/player/export-reecouter?content=1227841

Source et suite sur Lesbrindherbes.org

 

Trouvé sur les moutons enragés

 

Et voilà pour comprendre ce qui se passe en réalité….

mandalalaluna450-1Etincelle

VIRUS ZIKA : L’OMS S’INQUIETE D’UNE PROPAGATION « EXPLOSIVE »

Mise à jour: Une origine OGM à cette épidémie?

Une question s’impose avec la propagation de ce virus: Peut-on soigner celui-ci avec l’argent colloïdal comme ce fut le cas avec le virus Ebola, un fait qu’avait signalé le site ZeroHedge(voir également ici) mais qu’aucun n’envisage réellement car cela ne rapporte pas aux grands noms du médicament?

Autant se pencher sur le problème vu que le virus se répand, que le risque zéro n’existe pas, et qu’il faut penser aux solutions pour se défendre…

 

Aedes_albopictus_on_human_skin

 

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est dit jeudi inquiète face à l’épidémie de virus Zika qui se propage à travers le monde. « Des épidémies majeures peuvent se produire dans des villes à l’échelle mondiale », a-t-elle alerté.

 

L’OMS a annoncé jeudi une réunion d’urgence le 1er février sur l’épidémie de Zika, soupçonnée de provoquer de graves malformations congénitales, alors que le virus se propage « de manière explosive » sur le continent américain, avec 3 à 4 millions de cas attendus cette année.

Inquiète de « la possibilité d’une propagation au niveau international » et face à une« association probable de l’infection avec des malformations congénitales et des syndromes neurologiques », l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a convoqué un comité d’urgence pour le 1er février afin de décider si l’épidémie constituait « une urgence de santé publique de portée internationale ».

 

« Le virus a été détecté l’an dernier dans la région des Amériques, où il se propage de manière explosive. Le niveau d’alerte est extrêmement élevé », a déclaré à Genève la directrice de l’OMS, Margaret Chan.

 

Déjà, la France, le Canada ont fait état jeudi de cas de voyageurs ayant contracté le virus pendant des séjours dans des zones touchées par cet agent infectieux à l’étranger. Aucun des patients n’a présenté de forme grave de l’infection, ont cependant précisé les autorités des deux pays.

Trois personnes à New York, dont une femme enceinte, ont aussi été infectées par le virus lors d’un voyage dans un pays touché, ont annoncé les autorités sanitaires de la plus grande ville américaine.

 

L’agence spécialisée des Nations unies est particulièrement préoccupée en raison du« manque d’immunité » des populations « dans les régions nouvellement infectées »et « de l’absence de vaccins, de traitements spécifiques et de tests de diagnostic rapides ».

Pour ce qui est d’un vaccin, il n’y en aura probablement pas de sûr et efficace contre le virus avant plusieurs années, a estimé le directeur de l’Institut américain des allergies et maladies infectieuses, le Dr Anthony Fauci, même si les recherches semblent prometteuses.

 

La directrice de l’OMS a par ailleurs souligné que « la situation découlant d’El Nino(phénomène climatique particulièrement puissant depuis 2015 et qui favorise le réchauffement climatique) devrait cette année accroître le nombre des moustiques ».

 

Comme la dengue et le chikungunya, le Zika, qui tire son nom d’une forêt en Ouganda où il a été repéré pour la première fois en 1947, se transmet par une piqûre de moustique du genre Aedes aegypti ou Aedes albopictus (moustique tigre).

« Des épidémies majeures peuvent se produire dans des villes à l’échelle mondiale », a alerté l’OMS sur son compte Twitter. Par ailleurs, deux cas d’infection par le Zika laissent penser qu’une transmission par contacts sexuels serait possible, a indiqué une haute responsable sanitaire américaine.

 

 
Source et suite sur Francesoir.fr via Resistance Authentique

Une petite mise à jour avec cette article qui soulève une question justifiée. Il y a quelques années au Brésil, un moustique OGM (donc génétiquement modifié) a été utilisé pour réduire les populations. Cela se pourrait-il qu’un tel moustique ait été génétiquement modifié pour le virus Zika?

Le Brésil détient peut-être la solution pour lutter contre la dengue. Le pays a inauguré le tout premier élevage de moustiques génétiquement modifiés. La production pourrait atteindre 10 millions d’insectes par mois.

 

Combattre le mal par le mal. C’est la philosophie adoptée au Brésil pour lutter contre la dengue, maladie tropicale virale qui peut être mortelle. Une entreprise britannique, Oxitec, a inauguré un élevage de moustiques génétiquement modifiés mardi à Campinas (environ 100 kilomètres de Sao Paulo), pour combattre l’insecte vecteur de la dengue.

Cet élevage a la capacité de produire 550 000 moustiques par semaine avec une production mensuelle proche des 10 millions d’insectes, selon le site G1 de Globo. Le déroulement? Une fois lâchés dans la nature en quantité deux fois supérieure à celle des moustiques non transgéniques, ces moustiques attireront les femelles pour copuler mais leur progéniture n’atteindra pas l’âge adulte. Cela réduirait la population de l’Aedes aegypti, vecteur de la maladie.

 

Article en intégralité sur l’Express

Sachant que ce ne fut pas un cas unique, d’autres lâchages de moustiques OGM ont également eut lieu notamment en Floride. Si une telle possibilité peut être émise, c’est que parfois les coïncidences sont un peu trop grandes, comme ce fut le cas lorsque Sarkozy a effectué une visite au Mexique en 2009 avec un contrat pour construire une usine de vaccins à la clé, juste avant que le pays ne soit touché par une épidémie qui pouvait être combattue par le vaccin en question…

Trouvé sur les moutons enragés

mandalalaluna450-1Etincelle

CASH INVESTIGATION – LES VENDEURS DE MALADIE

 

Vous avez encore confiance en la médecine? Vous ne devriez pas, car le seul but, ce n’est pas votre santé, c’est uniquement le profit, quitte à inventer des maladies qui n’existent pas réellement afin de vous vendre toujours plus de solutions. Un petit rappel indispensable avec le temps…

 

caducee_faites_moi_confiance

 

 

Synopsis

 

Chaque vendredi en deuxième partie de soirée, le nouveau magazine d’information d’Elise Lucet se penche sur un sujet économique et de consommation dans le but d’alerter l’opinion publique. Pour ce premier numéro, elle s’intéresse aux «vendeurs de maladies», ces laboratoires qui inventent de toutes pièces une pathologie pouvant correspondre à la nouvelle molécule qu’ils viennent de mettre au point, parfois malgré des effets secondaires avérés, pour lesquels ils ont déjà prévu de nouveaux médicaments. Elle évoque également Shanti Senthikuma, une Indienne de 34 ans vivant dans le Kerala, un Etat du sud ouest de l’Inde qui s’est battues pendant des années contre la compagnie Coca Cola qui, pour les besoins de production de son soda, privait la population d’accès à l’eau potable.

 

Et pour compléter, rien de mieux que cet autre épisode: Santé : la loi du marché

Et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, dernière preuve à charge et non des moindres: Les médicamenteurs. Vidéo supprimée à par l’hébergeur.

 

Trouvé sur les moutons enragés

 

Et voilà toujours pour votre information

mandalalaluna450-1Etincelle

 

A 15 ANS, IL FOURNIT DE L’ELECTRICITE POUR TOUT SON VILLAGE

Kelvin-Doe-620x264

Kelvin Doe est un petit génie venu tout droit de Sierra Leone. À 13 ans il construisait déjà des batteries et des générateurs électriques pour tout son village, aujourd’hui, il est devenu à 15 ans le plus jeune invité du MIT, l’une des plus prestigieuses universités américaines.

C’est une histoire digne d’un roman. Parti de rien, Kelvin Doe a réussi à se sortir de son petit village de Sierra Leone pour être invité par l’université du MIT (Massachussets Institute of Technology), spécialisée en sciences et technologies. Et s’il a réussi, le garçon ne le doit à personne. Cet autodidacte commençait dès l’âge de 13 ans à construire des batteries pour sa maison qui ne dispose pas d’électricité. En récupérant plusieurs composants trouvés dans les poubelles, il combine après plusieurs essais de l’acide, du soda et du métal dans une tasse, sa première batterie est faite.

L’enfant surdoué construit alors un générateur pour tout son village qui viendra s’alimenter en électricité chez lui. Très vite, Kelvin Doe crée sa propre station de radio et devient alors DJ Focus, animant des programmes et réalisant des interviews avec l’aide de ses amis. « Avoir une radio dans notre communauté, cela nous permet de débattre des problèmes affectant notre village, mais aussi le Sierra Leone dans son ensemble » affirmait-il.

 

Ses exploits ont été découverts lors du concours « Innovate Salone« , initié par David Sengeh, étudiant du MIT sierra-léonais, qui a pour but de demander aux lycéens du pays de trouver des solutions aux problèmes de leur vie quotidienne. DJ Focus, est alors invité par David Sengeh à venir découvrir le MIT pendant deux semaines. À 15 ans, il est devenu le plus jeune à y être convié. Lors de son voyage à New-York en septembre, le garçon a même rencontré le président d’Harvard.

« Il fera bientôt parti des résidents du MIT dans le cadre de notre initiative de développement international et un invité de l’école d’ingénierie d’Harvard. Il acquerra plus de savoirs pratiques pour pouvoir aider sa communauté. » confiait David Sengeh. Un garçon hors du commun qui a déjà conquis Internet avec son histoire.

source : http://www.ocameroun.info/

 

Trouvé sur La Terre du Futur

mandalalaluna450-1Etincelle

QUAND LE CINEMA NOUS MONTRE UNE AUTRE REALITE

ob_6c471e_160120110013458345

 

Et si Hollywood savait ?

Et si le Cinéma n’était pas seulement une “usine à rêves (et à argent) mais également    un Médium utilisé par des initiés pour lever le coin du voile et nous faire “toucher du doigt” une autre réalité au travers d’images et de dialogues ? Cette rubrique tente de “décrypter” ces films et de vous les faire voir sous une autre facette.

Si vous avez manqué le début…

Daniel Jackson, égyptologue visionnaire et rejeté par ses pairs, est finalement choisi pour percer le secret d’un immense et mystérieux anneau de pierre et d’acier découvert sur le site de Gizeh en 1928. Il décrypte le message et se retrouve propulsé dans un autre monde, une autre dimension, accompagné par un commando dirigé par le colonel O’neil. Une incroyable aventure commence…

Postulat : Et si ce superbe film nous expliquait, sous les dehors d’un divertissement grand public, un secret millénaire à l’origine de nos civilisations. S’il était la divulgation métaphorique du fait extraordinaire suivant :

Les égyptiens de la 4ème dynastie (et par là même, l’humanité toute entière) ont été visités par une civilisation extraterrestre dotée d’une technologie infiniment supérieure. Cette technologie a permis à ces visiteurs de dominer une population à peine sortie de l’âge de pierre, lui insufflant au passage les connaissances nécessaires pour faire d’eux notamment des maîtres bâtisseurs. Ce faisant, cette civilisation extraterrestre a semé de par le monde les fondements, les rites, les cultes et les croyances, dans les divers Dieux que nous connaissons.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Ce que le film nous dit et nous montre…

Bien sûr, il faut tout d’abord faire abstractions des “oripeaux” relatifs aux films d’actions, les romances, les actes héroïques, les nombreuses et très réussies scènes d’actions, pour mieux se focaliser sur le personnage important qui est le “ressort” de l’histoire à savoir “Râ” (ce nom, bien sûr, ne doit rien au hasard.)

Nous faisons sa connaissance lorsque le Dr Jackson et son équipe passent au travers de la Porte des étoiles et arrivent sur une autre planète, découvrant une bien étrange civilisation. Dans ce monde, Râ a droit de vie et de mort sur ses sujets. Nous pensons alors -implicitement- nous trouver devant un pharaon égyptien alors que les mots “pharaon” et “Egypte” ne sont jamais prononcés dans cette partie du film. Pourtant, nul doute dans notre esprit, Râ est bien un pharaon Egyptien.

La question ne se pose même pas.

Réminiscence du passé inconsciente et collective ? Quoi qu’il en soit, Râ a des pouvoirs formidables. Il peut tuer par un simple regard. Il peut également punir son peuple en envoyant ses “anges exterminateurs” (des vaisseaux de guerre légers) détruisant tout sur leurs passages avec des rayons de feu dans un bruit de tonnerre.

Mais il a également la capacité de guérir et même de ressusciter les morts. Il peut donc ériger ses propres lois et soumettre ainsi, très facilement un peuple crédule. Par ailleurs Râ a physiquement un côté indéniablement androgyne. Sa force est plus mentale que musculaire. On ne lui connaît pas d’aventures sentimentales et/ou amoureuses. Il est au-dessus de ces contingences.

Après bien des aventures pleines de rebondissements nous finissons par apprendre que Râ n’est autre qu’un extra-terrestre ayant quitté, dans un lointain passé, sa planète mourante et s’étant retrouvé dans cette dimension ou ses connaissances mentales et son savoir technologique ont pu le propulser à la tête de ce monde qu’il a entièrement “crée”.

Sur sa planète il n’était qu’un “citoyen lambda”, sur notre planète il est le Maître incontesté où son peuple, complètement acquis à sa volonté, lui voue un culte à l’égal d’un Dieu… Cette version est-elle plausible ? Peut-on aussi facilement se hisser à l’égal d’un Dieu ?

Transposition des faits…

Ceci posé, transposons maintenant cette histoire dans notre passé terrestre et laissons vagabonder notre imagination.

Nous sommes au fin fond de l’Australie dans un petit village indigène vivant de chasse et de pêche. Soudain apparaît dans le ciel un engin volant tel un dragon flamboyant avec un bruit assourdissant aussi fort que le tonnerre. De ce chariot de feu sort un être bizarrement accoutré.

Il s’établit au village. Il n’a pas besoin de chasser et de pêcher pour se nourrir. Son bâton qui crache le feu lui assure sa subsistance sans effort. Il guérit même les malades rien qu’en les touchant. Il apprend aux villageois pendant son séjour l’artisanat, l‘agriculture etc. Et un beau jour cet être étrange repart dans le ciel en promettant qu’il reviendra bientôt.

Dès lors les villageois ne font que regarder les cieux et prier une réplique en paille de l’engin volant n’attendant que le retour promis de leur….Dieu !

Et bien cette “histoire” n’est pas imaginaire. Elle s’est réellement déroulée durant la seconde guerre mondiale.

Un avion américain, je crois, tombé en panne en pleine forêt non loin d’un village éloigné de toute civilisation a vécu cette aventure. Il se trouve que plusieurs chercheurs russes suggèrent que ce type d’événement pourrait être une explication à l’origine de nos croyances et religions.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Décryptage…

Mais revenons au film car je pense qu’il recèle encore d’autres “messages”. Ainsi attire-t-il notre attention sur le site de Gizeh. Pourquoi Gizeh ? Le scénariste aurait pu placer son intrigue n’importe où dans le monde ? Veut-il éveiller notre attention sur le fait que ce site recèle bien des mystères et que la connexion Ovni/Extraterrestre/Archéologie mystérieuse est une piste d’étude et de réflexion sérieuse, sur nous-mêmes mais aussi sur notre passé ?

Un lien peut être fait ici avec les films Prédator et notamment l’avant dernier en date Alien VS Prédator dont nous aurons sans doute l’occasion de vous parler un jour, et qui décline le même principe.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

“De fait, s’interroge le spectateur, comment expliquer le génie “soudain” des Maîtres bâtisseurs Égyptiens pas encore tout à fait sortis du néolithique ?

Au début du film nous faisons la connaissance du Dr Jackson qui donne une conférence au terme de laquelle il se fait conspuer par ses pairs car il ose dire que le Sphinx date d’au moins dix mille ans.

Ce faisant le scénariste du film prend clairement position contre le courant maïnstream de l’Egyptologie. Par là même il ouvre un abîme de réflexion dans l’esprit du grand public car le héros démontrera par la suite l’étendue de ses connaissances et la justesse de ses théories. “Alors, peut s’interroger le spectateur, si le Pr Jackson ne s’est pas trompé pour tout le reste, pourquoi se tromperait-il sur la datation du Sphinx ?”

Enfin, une autre image forte pour finir de nous convaincre. à la fin du film nous est enfin révélée la forme du vaisseau extraterrestre de Râ et cette forme est clairement celle d’une…Pyramide. Cette simple image met fin à une des questions qui taraude l’humanité depuis Alexandre le Grand : qui a construit les pyramides ?

 

Par cette image de vaisseau pyramidal, la réponse est évidente.

Extrapolons :

Comme le démontre le film il n’est nul besoin d’une armée d’envahisseurs pour se hisser au plus haut sommet d’une planète. Une horde d’Extraterrestres en rupture de ban pourraient finalement assez aisément asservir une population primitive grâce à sa technologie avancée. Un lien peut être fait ici avec les films “Superman” dont nous aurons sans doute aussi l’occasion de parler un jour.

A présent, il me vient en mémoire une news de TOP SECRET N°26 page 7 et qui parlait des pyramides de Bosnie. Je cite : “Selon Euronews, les travaux se sont organisés pour préparer l’arrivée de l’équipe de l’Unesco et un immense monolithe en grés orné d’inscriptions mystérieuses doit être envoyé en Egypte à des fins d’analyse par des spécialistes.”

Et à TOP SECRET de s’interroger : “Cette information est loin d’être anodine. Pensez-y. Pourquoi envoyer ce précieux bloc contenant des inscriptions au Caire quand il suffirait de prendre des photographies ou de faire des prélèvements pour procéder au déchiffrement et aux analyses ?”

En effet, il serait plus logique de faire venir sur place les spécialistes… Sauf si, comme le suggère TOP SECRET, cette découverte est une pièce d’un mécanisme qui est sur le point d’être assemblée en Egypte.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Imaginons un instant le scénario suivant : les Extraterrestres, Râ et compagnie, sont sur le point de quitter la Terre pour de nouvelles explorations lointaines dans des systèmes inconnues. Comme certaines de leurs technologies très encombrantes leur seront inutiles pendant le voyage, et au contraire très utile lors de leur retour sur la terre, ils décident de les laisser sur place.

Cependant, il faut s’assurer que l’humanité ne pourra jamais mettre la main sur ces merveilles de technologie, et encore moins les faire fonctionner, même par accident. Ils choisissent donc non seulement de cacher ces dispositifs, mais encore de les disposer en pièces détachées, dans des endroits soigneusement disséminées de par le monde, soit enfouies profondément sous des pyramides et autres monuments facilement reconnaissables, soit au milieu de zones hostiles.

Ainsi, le film Stargate ne raconterait rien d’autre que l’existence et la découverte d’un de ces dispositifs dans les sous-sols de Gizeh…

En poussant la logique un peu plus loin, on peut se demander si une découverte de ce type, plus ancienne encore, n’est pas à l’origine d’une course folle à travers les siècles, depuis Gilgamesh, en passant par Alexandre Le Grand, les templiers, Napoléon, ou Hitler, entre autre. Cela ne vous fait-il pas penser aux “Aventuriers de l’Arche Perdue” films emblématiques de Spielberg.

On raconte là encore la même chose… Une course éperdue dont l’objectif serait de retrouver et réunir pour les faire fonctionner ensemble, les pièces d’un mécanisme dispersées aux quatre coins du monde. Une course folle qui se poursuivrait de nos jours avec la destruction par les Talibans des statues de Bamyan ou encore la localisation des récentes guerres américaines parmi lesquelles la Bosnie…

De fait, tous les empereurs, despotes, ou tyrans de la planète semblent avoir reçu l’ordre de courir après un secret bien concret dont la teneur échappe complètement au commun des mortels ; comme s’ils avaient été missionnés, puis éjectés une fois leur temps imparti. Il faut dire qu’au moment du retour des “Dieux”, ce qui a été désuni doit être rassemblé… Le moment est-il venu ?

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Alors, pure spéculation, pur délire ?

Quoi qu’il en soit nous n’avons jamais revu ni entendu parler de ce bien curieux “monolithe” bosniaque. Il en va ainsi de toutes les informations importantes en ce bas monde. Aussitôt révélées aussitôt oubliées et enfouies, gageons que le monolithe aura retrouvé sa place originelle dans le grand mécanisme du “Stargate” de notre planète…

Conclusion :

Terminons cette étude, par ce qui pourrait bien être un clin d’œil du film à l’égard du Secret mondial qui s’abat sur tout ce qui touche au phénomène ovni, et dont le crash de Roswell est un des évènements les plus illustres et les plus significatifs. Dans le film en effet, l’anneau d’acier et de pierre trouvé au début sur le plateau de Gizeh est manifestement resté secret aux yeux du grand public.

N’est-ce pas le sort qui a pu être réservé à la soucoupe de Roswell ? Nous ne le saurons jamais, mais le film Stargate nous apporte ici un bon aperçu de ce qui aurait pu se passer, avec l’aménagement de cette base militaire secrète creusée à flanc de montagne.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Ainsi, à la question que beaucoup d’entre nous se posent, à savoir : le gouvernement américain (en l’espèce) peut-il cacher des informations relatives aux vaisseaux extra-terrestres ? La réponse du film est sans ambiguïté ! La vérité se mérite.

Source : Bernard BEKA pour Top secret

Documentaire Stargate : Verites Scientifique…

 

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Comme toujours c’est à vous de juger…

 

Trouvé sur le blog de Merlin

 

Et oui à vous de faire votre opinion sur le sujet, toujours est-il que je pense qu’il n’y a pas de fumée sans feu…  

mandalalaluna450-1Etincelle

LE PHARMACIEN SERGE RADER DENONCE LES DANGERS DES VACCINS

 

Auteur du livre « Le racket des laboratoires pharmaceutiques : et comment s’en sortir » Serge Rader, pharmacien durant de très nombreuses années et depuis peu lanceur d’alertes met en lumière, au travers de cas concrets, les dangers de la vaccination. 
 

Trouvé sur le Nouveau Paradigme

 

Et voilà toujours pour votre information

mandalalaluna450-1Etincelle

PRIERE (AIGLE BLEU)

 

Bl-au-soleil

 

Créateur,
Grand Esprit,
Ô Grand Mystère,
Ô Très Sainte Mère Divine,
Père Céleste,
Terre Mère
Sages Protecteurs des quatre directions,
Esprits gardiens qui veillez sur nous,
Grands-Pères et Grand-Mères,
Ancêtres qui avez marché sur la terre avant nous,

Je prie humblement, afin de :
Vous remercier pour tout ce qui nous a été donné.
Vous remercier pour le don de la vie.
Vous remercier pour les aliments, les vêtements,
les habitations dans lesquelles nous vivons.
Vous remercier pour la pratique et l’enseignement spirituel
et pour les lignées spirituelles
qui nous ont permis de recevoir ces enseignements.
Vous remercier pour tous ceux qui nous aident et nous aiment.
Vous remercier pour nos familles.
Vous remercier pour les épreuves qui nous sont envoyées,
pour toutes les leçons que la vie nous donne.
Vous remercier pour tous ceux qui ont permis
que nous puissions vivre et communiquer ensemble.
Vous remercier pour ces jours que nous vivons ensemble
et pour la médecine que nous pouvons partager
et pour tous ceux qui ont permis que cela soit possible.

Et nous prions pour :
Que vous bénissiez la Très Sainte Terre Mère.
Que vous bénissiez les vallées, les montagnes et les plaines;
les ruisseaux, les rivières, les lacs, les océans, les nuages et la pluie;
les feux, les volcans, les éclairs et les vents venant des quatre directions.
Que vous bénissiez les os de la Terre Mère,
les cristaux, les pierres, les roches et les métaux.
Que vous bénissiez la chevelure de la Terre Mère,
les légumes, les fruits, les arbres,
les plantes, les herbes, les algues et les forêts.
Que vous bénissiez les enfants de la Terre Mère,
ceux qui volent dans les airs, nagent dans les eaux,
rampent sur la terre, les quadrupèdes et les insectes.
Que vous bénissiez les jeunes et les enfants, les vieux et les aînés,
tous ceux qui ont quitté cette vie et tous ceux qui ne sont pas encore nés.
Que vous bénissiez tous ceux qui nous guident et qui nous enseignent,
tous les enseignements qu’ils portent
et tous ceux qui marchent avec eux sur le sentier sacré.

Nous prions pour nous, qui avons besoin de guérison,
Pour la terre qui a besoin de guérison.
C’est ma prière, entendez-la.

AHO!

 

Trouvé sur le Blog d’Aigle bleu

mandalalaluna450-1Etincelle

LE PROFESSEUR HENRI JOYEUX EN SUISSE LE 28 JANVIER ( L’ALIMENTATION EST CAUSE D’UN CANCER SUR DEUX)

Henri Joyeux, le célèbre chirurgien cancérologue français, donnera sa première conférence en Suisse le 28 janvier sur le thème: «Alimentation et prévention des cancers et maladies de civilisation». Interview.

detail_joyeuxitw

Pour le professeur Henri Joyeux, l’alimentation joue un grand rôle dans la santé, mais fait partie d’un comportement global.DR

Valérie Passello le régional

De plus en plus populaire, Henri Joyeux est notamment l’auteur de «Changez d’alimentation», grand succès de librairie qui en est à sa 7e rédition, tandis que ses conférences sur youtube cartonnent. Son humour et son bon sens le rendent accessible au plus grand nombre. Il répond au Régional par courriel depuis la France, avant sa venue dans le Chablais, pour sa première conférence en Suisse. Les fonds de cette soirée seront reversés pour la recherche contre le cancer.

Le lien entre notre alimentation et les maladies développées dans notre société est-il scientifiquement prouvé?

> Oui certainement, par exemple pour ce qui concerne les cancers, que je connais bien, près de la moitié (48%) d’entre eux est liée à de mauvaises habitudes alimentaires. Il faut surtout compter avec les cancers digestifs, des seins chez les femmes et de la prostate chez les hommes, mais il y en a bien d’autres. Evidemment l’alimentation est un des facteurs en cause, associé à d’autres, certains validés scientifiquement: le tabac, les hormones, les stress, la pollution environnementale… Je rappelle aussi que le diabète de type III aux Etats-Unis, c’est le chemin vers les maladies neurodégénératives, telles Parkinson et Alzheimer, les scléroses en plaques, etc…

Quelles seraient les trois règles de base à respecter en matière d’alimentation pour conserver une bonne santé?

> Se méfier des excès de viandes rouges et charcuteries, ainsi que des excès de produits laitiers de vache, qui apportent à la fois trop de lactose, trop de calcium et trop de facteurs de croissance qui ne sont pas destinés à un organisme humain. En 3e position, il y a les boissons sucrées consommées de manière excessive, tous les sodas et les boissons énergétiques.

En ayant de bonnes habitudes alimentaires dès le début de sa vie, pensez-vous sincèrement que l’on puisse éviter de développer un cancer, du diabète ou une obésité?

> Ce sont les comportements de vie qui sont en cause. La prise de conscience se fait lentement, mais elle est précise. Je la mesure au nombre des personnes présentes dans mes conférences publiques. Les médecins s’intéressent aux signes cliniques et biologiques, mais le grand public lui, s’intéresse à la santé et pas aux maladies. Là est la vraie complémentarité.

Et si l’on modifie son comportement alimentaire «en cours de route», cela réduit-il significativement les risques, d’après vous?

> Cela permettra au moins la diminution des récidives en cancérologie. Femmes et hommes atteints de cancers demandent de plus en plus de conseils nutritionnels. L’important est de faire passer au plus grand nombre des messages de comportements de santé et de les rendre possibles: comment orienter ses habitudes alimentaires dans le bon sens, comment réduire ou éliminer les pollutions environnementales, quels types d’activités physiques sont conseillés en fonction de l’état de santé de la personne.

Trouver sur le Nouveau Paradigme

Plus de détails  pour la conférence        ICI

mandalalaluna450-1Etincelle

PRODIGIEUX DAUPHINS

 

dauphin

 

L’aube des dauphins

 

Sont-ils dotés, ainsi que d’autres animaux, de super-pouvoirs ?

Par Patrick Marsolek
Traduit par Hélios

En 2014, Maddalena Bearzi, chercheuse à la Société de Conservation de l’Océan, et son équipe étudiaient un banc de grands dauphins près de Los Angeles. Ils travaillaient sur le rivage dans une zone où les dauphins venaient régulièrement se détendre et se nourrir. Un dauphin partit subitement vers les eaux profondes et bientôt le reste de la troupe fit demi-tour et suivit. Bearzi et son assistante décidèrent de les suivre avec leur bateau. Les dauphins augmentèrent leur vitesse et les chercheuses firent de même pour suivre la cadence. À environ 5 km au large, les dauphins stoppèrent, formant un cercle autour d’un objet sombre dans l’eau. L’assistante de Bearzi se mit à hurler, « Il y a quelqu’un dans l’eau ! » Tout d’abord ils ne virent que le corps apparemment sans vie d’une jeune femme blonde toute habillée. En s’approchant, la femme tourna faiblement la tête vers elles et leva légèrement la main pour demander de l’aide. Il s’avère que les deux chercheuses arrivèrent juste à temps pour sauver la vie de la jeune femme. Elles apprirent ensuite qu’elle était venue en vacances d’Allemagne et avait accroché une lettre de suicide à son cou. Comment les dauphins ont-ils su que cette femme était en train de mourir à 5 km de l’endroit où ils mangeaient et pourquoi se sont-ils préoccupés d’elle ?

Les dauphins ont des facultés cognitives et sensorielles remarquablement semblables aux nôtres et ils peuvent aussi en posséder d’autres qui nous sont étrangères. De nombreux animaux différents manifestent des signes d’intelligence qui s’apparentent à ceux des humains. Les corneilles et corbeaux se servent de logique pour résoudre de complexes casse-têtes et les éléphants ont des rituels de deuil. Dans cet exemple, les dauphins semblent faire preuve d’une intuition accrue et d’empathie pour les humains. Si les dauphins n’expriment pas que de l’empathie pour nous mais agissent sur la base de ces sentiments pour nous aider, cela devrait orienter nos discussions sur leur intelligence, sur le concept humain « d’intelligence » en général et sur la manière dont nous sommes connectés aux dauphins et à d’autres espèces douées de conscience.


Il existe en même temps l’idée dans les médias du monde selon laquelle « les dauphins sont stupides ». Susan Casey a suggéré dans son livre « Voix dans l’océan » que les dauphins pourraient posséder une conscience collective avec d’extraordinaires capacités d’empathie. En partie grâce à des manifestations d’empathie pour les humains, certains cercles New Age révèrent les dauphins comme des êtres spirituels aux pouvoirs mystiques ou spirituels. Dans les cercles scientifiques, il existe de nombreux conflits d’opinion, certains déclarant que les dauphins possèdent une intelligence de type humain et d’autres que les dauphins ne sont pas plus malins que les poulets et les corbeaux.

L’intérêt scientifique pour les dauphins et peut-être bon nombre des croyances populaires en leurs capacités, trouvent leur origine dans les recherches et écrits de vulgarisation de John Lilly dans les années 1950 et 1960. Lilly fut l’un des premiers spécialistes en neurologie à observer les cétacés, à reconnaître entre autres la taille et la complexité du cerveau du dauphin. Ses recherches lui permirent de conclure qu’ils avaient une aptitude au langage et un très bon contrôle de leurs émotions. Il pensait aussi que si nous pouvions décoder le « parler dauphin », nous pourrions communiquer avec eux. Ses livres best-seller, L’homme et le dauphin et L’intelligence du dauphincapturèrent l’imagination du public.

Les communautés militaires et scientifiques se sont aussi beaucoup intéressées aux recherches sur les dauphins. Les marines américaine et soviétiques avaient toutes deux des programmes relatifs aux cétacés. Aux USA, le programme sur les mammifères marins entrainait des dauphins à sentir les mines et à pister les plongeurs ennemis tout en essayant de trouver des moyens pour se servir des dauphins comme armes offensives. À la même époque, un groupe de scientifiques impliqué dans le programme SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) – devint fasciné par les travaux de Lilly sur le décodage du langage dauphin. Ils pensaient que cette recherche amènerait à la possibilité de communiquer avec d’autres intelligences extraterrestres. Pendant un moment les membres de ce groupe se nommèrent « Ordre du Dauphin » qui incluait des noms prestigieux comme Carl Sagan et Frank Drake. Sagan devint ami avec Lilly, lui rendit visite à son laboratoire et tenta de le convaincre de mener d’autres recherches rigoureuses. Lilly suivit pourtant son propre chemin en pratiquant des expériences de plus en plus bizarres comme de travailler avec des caissons d’isolation sensorielle, de vivre avec des dauphins dans des maisons sous-marines et de tester des substances hallucinogènes sur lui et sur les animaux. Finalement Lilly s’éloigna de la recherche sur les dauphins en déclarant qu’il voulait comprendre son propre esprit et entrer en contact avec des entités cosmiques supérieures.

Une longue histoire sur la signification mystique de ces créatures marines précède les croyances personnelles de Lilly. Dans l’antiquité, on assimilait les dauphins à des dieux. Gémiste Pléthon, un philosophe byzantin du 15ème siècle, décrivait un dauphin nageant dans la mer comme l’esprit de Dieu sur les eaux. Le grand historien Plutarque disait « … la nature a donné, au dauphin seul, à l’exclusion de tous les autres, ce que recherchent les meilleurs philosophes : l’amitié sans contrepartie. » Les scandinaves et celtes de l’antiquité attribuaient aux dauphins des pouvoirs spéciaux de guérison. Plus près de nous, Herman Melville [l’auteur de Moby Dick] estimait que si Dieu revenait sur Terre aujourd’hui, ce serait sous l’apparence d’une baleine. Les assertions de Lilly ont pu capturer l’imagination du public parce qu’elles résonnaient avec des croyances archétypales et mythologiques sur les cétacés transmises par l’humanité depuis l’antiquité.

Justin Gregg, écrivain scientifique associé au Projet de Communication avec les Dauphins, suggère que de nombreuses croyances de Lilly sur les dauphins sont infondées et devraient être remises en question. Gregg demande : si de gros cerveaux sont la clé de l’intelligence, pourquoi les corneilles et corbeaux avec leur cervelle d’oiseau manifestent des formes de cognition qui rivalisent avec celles des dauphins et des primates ? Il y a un grand nombre d’animaux qui font preuve d’un comportement étonnamment complexe et intelligent comme se servir d’outils, chasser en coopération et montrer même une empathie envers d’autres animaux et d’autres espèces. Le livre de Gregg, Les Dauphins sont-ils vraiment intelligents ? a déclenché une série d’articles prétendant que les dauphins sont stupides. Pour sa défense, Gregg prétend qu’il ne croit pas à la stupidité des dauphins, que de nombreux autres animaux sont tout aussi intelligents et que nous ne devrions pas élever les dauphins à un statut quasi-mystique.

La recherche scientifique a confirmé que les dauphins ont de prodigieuses capacités cognitives, une conscience d’eux-mêmes, des sociétés complexes et même des traditions culturelles. Ces créatures ont développé des qualités très différentes de celles des mammifères terrestres, dans un environnement aux très rares dangers extérieurs et à la nourriture abondante. Lori Marino, spécialiste en dauphin à l’université Emory suggère que les grands sauts d’évolution dans la taille du cerveau des dauphins ont coïncidé avec le développement de l’écholocation et l’avancement de la complexité sociale. Tous ces changements sont en rapport avec les talents de communication, qui sont devenus subtils et complexes. Les primates et les cétacés sont arrivés à des capacités cognitives sociales semblables tout en évoluant sur des voies tout à fait différentes.

Le développement du dauphin se caractérise par une bonne longévité, de faibles taux de reproduction, peu de portées et une période de gestation de 12 mois. In utero, le fœtus montre une remarquable similitude avec les humains et les primates. À la naissance, le cerveau du dauphin est d’une taille d’environ 40 % de celui d’un adulte et, comme les humains, il y a une longue période de croissance où le cerveau gagne en maturité et où les individus s’instruisent sur leur société et leur culture. À l’âge adulte, le rapport cerveau/corps vient juste derrière celui des humains. Une qualité unique chez les dauphins est que les deux hémisphères de leur cerveau sont indépendants, avec une irrigation sanguine séparée. Quand ils dorment, ils mettent au repos une moitié de leur cerveau à la fois. Et ce fut Lilly qui découvrit le premier que leur respiration est consciente ; si les deux hémisphères de leur cerveau se mettent au repos, comme quand ils sont sous anesthésie, ils arrêtent de respirer et meurent.

Comme dans les cerveaux humains, les chercheurs ont aussi découvert des neurones en fuseau dans le cerveau des dauphins. Ces neurones ont été reliés chez les humains à l’empathie, le chagrin et l’intuition. On les trouve aussi chez les éléphants, les bélougas et certains primates qui manifestent ces trois traits humains. De nombreux spécialistes en neurologie pensent que le développement du néocortex est responsable de l’intelligence humaine. Le néocortex des dauphins présente davantage de circonvolutions que celui des hommes, mais moins que celui des éléphants.

À la différence des hommes et d’autres animaux, le cerveau des dauphins comporte un lobe para-limbique supplémentaire. Malgré les débats en cours parmi les chercheurs sur la manière dont cette zone du cerveau fonctionne, elle semble bien reliée à l’écholocation et à des processus sensoriels comme les émotions et l’empathie. Le son est clairement plus important pour les dauphins que l’information visuelle. La zone neurale consacrée à l’imagerie visuelle n’est que le dixième de celle du cerveau humain, alors que la zone vouée à l’imagerie acoustique est dix fois environ celle des humains. Le tronc cérébral du dauphin transmet aussi l’information beaucoup plus vite que chez les humains. Comme le son voyage quatre fois et demi plus vite sous l’eau que dans l’air, les chercheurs ont suggéré que le traitement d’un son plus rapide nécessite une transmission plus rapide par le tronc cérébral. Des expériences sensorielles semblent indiquer aussi une intégration élevée entre le traitement de l’écholocation et l’information visuelle.

Le système d’écholocation des dauphins est un outil sensoriel incroyablement raffiné et complexe. Ils possèdent sur le front un organe qui émet un faisceau concentré de pulsations sonores et un récepteur dans leur mâchoire percevra les échos réfléchis de ces sons. Des dauphins avec les yeux bandés ont pu localiser une sphère d’acier de 7 cm située à plus de 100 mètres et ont pu faire la distinction entre des plaques d’aluminium, de cuivre, de laiton ou d’acier. Les impulsions projetées sont très denses et contiennent un spectre de fréquences beaucoup plus large que celui perçu par les humains, facilitant une communication bien plus complexe et intégrée que le discours des hommes. L’écholocation sert aussi pour la chasse, la recherche de nourriture, la manifestation de conflits et même la parade nuptiale. Chaque dauphin possède une signature sonore unique qu’il exprimera et utilisera toute sa vie. On pense que ces « noms » sont signes de langage et d’intelligence. Les critiques notent qu’ils émettent surtout leur propre nom et non celui des autres ; même si dans les communications ils répondent quand on les appelle par leur nom.

Les facultés auditives des cétacés sont principalement spatiales, semblables à la vision humaine, avec une grande complexité dans le traitement simultané de l’information mais une mauvaise discrimination dans la permanence d’un objet. Par exemple, ils perdront la trace d’un objet s’il est caché derrière un autre qu’on a déplacé. Le langage dauphin consiste en sons très complexes perçus comme un ensemble. Ils peuvent communiquer par un seul son quelque chose qui nous demanderait une série d’une centaine de sons reliés dans une phrase. Des chercheurs ont enseigné aux dauphins à utiliser des symboles comme nous le faisons, bien que cette recherche ait atteint des limites. Le Dr Gregg a suggéré que les dauphins pouvaient perdre tout intérêt dans l’apprentissage de symboles pour communiquer avec nous parce que c’est si rudimentaire qu’ils en éprouvent de l’ennui. Le Dr Thad Starner et une équipe du Georgia Tech ont développé un ordinateur sous-marin portatif nommé Cetacean Hearing and Telemetry [Audition cétacé et télémétrie] ou CHAT. Bien que la complexité des sons que ce dispositif pourra « traduire » soit encore très limitée, CHAT est peut-être la prochaine étape dans la capacité à transmettre et recevoir en temps réel des sons enregistrés des humains vers les dauphins.

En plus de leur thématique auditive, les dauphins sont très kinesthésiques, se frôlant souvent de leurs nageoires et se frottant l’un contre l’autre. Ils sont aussi très portés sur la sexualité, utilisant le rapport sexuel presque comme une poignée de main, comme une manière de se saluer entre eux. Il est couramment accepté que les dauphins ont la capacité de voir dans le corps des autres animaux avec leur écholocation. Ils manifestent un grand intérêt pour les femmes enceintes, inspectant leur abdomen de près. Ils ont aussi l’aptitude à sentir si l’un des leurs a une tumeur ou quand un humain se noie, s’il y a de l’eau dans ses poumons.

Les dauphins sont très curieux des humains, les accueillant souvent dans leur « banc », leur faisant cadeau de poisson, partageant leur plaisir du jeu et filant mystérieusement en parcourant des kilomètres dans l’océan pour sauver une personne mourante. En même temps, ils ignorent la technologie que nous emmenons sous l’eau. Comme le Dr Lilly et le Dr Casey, d’autres chercheurs ont été influencés par les cétacés qu’ils étudiaient. Le Dr Paul Spong, ancien psychologue, devint chercheur en cétacés. Il en vint à réaliser que « en même temps que je les étudiais et faisais des expériences sur eux, ils m’étudiaient et faisais des expériences sur moi ». Lui, comme bien d’autres qui étudient les cétacés, devint un fervent défenseur de l’intelligence et de la liberté des dauphins.

Le Dr Gregg suggère que nous mesurons actuellement l’intelligence d’un animal en fonction du degré de ressemblance de son comportement avec celui des hommes. Il reconnaît que c’est absolument anti-scientifique et totalement anthropocentrique. Gregg propose à la place de parler de faits tangibles, comme des caractéristiques cognitives et des systèmes visuels, car ils sont concrets et peuvent être quantifiés. Il suggère aussi que nous regardions ces créatures plus honnêtement. Les dauphins ne sont pas les « hippies » pacifistes de contes de fées des océans ; en état de stress ils peuvent être violents. Comme nous, ils sont également vulnérables au stress émotionnel et social comme on le voit chez ceux en captivité. Ils ont attaqué des hommes dans ces situations. Ils peuvent aussi être franchement agressifs entre eux et avec d’autres espèces dans leur environnement normal. Quand nous observons ce comportement de manière honnête, ils nous font bien sûr penser davantage à des humains qu’à des animaux « inférieurs ». L’un des problèmes de l’assimilation des dauphins à d’autres créatures au cerveau plus petit qui manifestent une « intelligence » est que nous perdons de vue combien ils nous ressemblent. Bien plus que les humains, ils semblent cependant privilégier l’expression d’une empathie à l’agression et la violence.

Lori Marino a émis l’idée que leur capacité à se servir d’écholocation et leur relations sociales complexes sont en partie la raison pour laquelle leur cerveau a évolué pour être aussi volumineux. Elle suggère aussi que du fait que les dauphins passent leur vie entière en tant qu’élément d’un banc, fondamentalement transparents entre eux grâce à leurs sens éveillés, ils vivent dans une sorte d’esprit-groupe ou de conscience collective. Un auteur citant une légende des premières nations dit, « Un groupe de dauphins pourrait se retrouver si intriqué en permanence comme un seul être que lorsqu’ils meurent ils renaissent en tant que baleine. C’est ce que sont certaines baleines – des complexes collectifs de dauphins ». L’idée d’un groupe ou d’esprits interconnectés fait partie des croyances de plusieurs cultures indigènes. Ceux qui travaillent avec des dauphins expriment souvent le sentiment qu’il existe une intelligence qui les regarde dans l’eau. Bien que la science occidentale réussisse assez bien à étudier les cerveaux et à mesurer objectivement l’intelligence, elle n’a aucun moyen de quantifier vraiment les qualités subjectives plus complexes de l’esprit. Le fait pourrait bien être que les espèces de cétacés ont des cerveaux tellement évolués qu’ils possèdent des qualités de type humain comme l’intention, la volonté, la sensibilité empathique, une conscience subjective et peut-être même des qualités non-humaines qui éclipsent les nôtres.

Avec la science qui continue d’explorer les intelligences animales sans les comparer aux humains, nous pourrions réellement commencer à accorder de l’importance aux espèces avec d’autres formes de conscience et d’autres intelligences hautement développées. Notre compréhension scientifique de ces personnes « non-humaines » pourrait rejoindre l’expérience de ceux qui vivent et travaillent avec de nombreuses espèces différentes. Ces animaux possèdent une sagesse dont nous pourrions tirer un enseignement. Comme le suggérait Paul Watson, les dauphins sont extrêmement intelligents et ils vivent aussi dans les limites de leur écologie, à la différence des humains qui sont si « intelligents » qu’ils détruisent leur environnement et leur écosystème.

Science mise à part, les gens traitent déjà ces animaux différemment. En Nouvelle-Zélande, plus de 400 personnes en deuil ont assisté à l’enterrement d’un grand dauphin bien connu nommé Moko. L’Inde a récemment déclaré les dauphins et les baleines comme des « personnes non-humaines », bannissant l’utilisation de dauphins et autres cétacés pour la distraction du public et interdisant qu’on les tienne captifs quel que soit l’endroit en Inde. Peut-être que le monde occidental commence à se souvenir de ce que de nombreux peuples indigènes savent ; que les autres espèces intelligentes, comme les corbeaux, les éléphants et les dauphins, ont une sagesse différente de la nôtre et peuvent nous enseigner quelque chose sur nous-mêmes et sur notre interconnexion avec le reste de la vie sur cette planète.

 

POUR UNE PRISE DE CONSCIENCE : CE QUI SE PREPARE, TRANSHUMANISME ETC…

 

1430216616-C7K

 

Bien des articles ont déjà paru à ce sujet et ils essaient de faire passer des messages importants.

Si personne ne détient toute la vérité et il est tout de même possible d’observer et de faire des recherches soi-même.

Beaucoup de choses se passent en ce moment dans le monde.  Tout récemment Stephen Hawking et pas que lui a dit que l’être humain est en danger.

Il ne s’agit pas là de ce que nous entendons le plus souvent, des guerres comme il y en a toujours eu, ni uniquement de l’état de notre planète, de la nature mais bien ce qui touche directement l’être humain et ses capacités réelles.

De plus en plus d’articles en ce moment parlent de l’intelligence articificielle   et de l’utilisation des robots pour aider les humains. Il y a quelques années tout cela appartenait à la science fiction mais de nos jours c’est entrain de devenir une réalité.

Les robots ceux que l’on montre dans la série  » Reals Humans  » ne restent pas que dans l’imagination d’une série TV.

Pour ceux et celles qui observent ce qui  se passe dans le monde cela va bien plus loin.

Il y a vraiment un réel danger pour les humains que nous soyons remplacés par des robots non seulement pour le travail soi-disant facilité mais aussi que les humains du futur n’aient plus rien d’humain.

De plus en plus tout ce qui est naturel est remplacé par de l’artificiel alors que nous humains n’avons absolument rien d’artificiel. 

Toute la technologie que l’on nous présente comme un progrès n’est pas réellement un progrès puisque tout remplace de plus en plus le côté humain.  Les relations humaines etc…

Un robot n’est pas un humain, il contient juste un programme qu’on lui a introduit. Il ne réfléchi pas vraiment  et n’a pas d’âme. 

Nous les humains avons une âme et bien des capacités que nous n’utilisons pas assez encore parce que nous  n’avons pas eu la connaissance qu’elles existent.  La société dans laquelle nous vivons ne tient pas à ce que nous le sachions tout simplement. Elle souhaite surtout que  nous restions des esclaves.  Il n’y a aucun respect pour ce que nous sommes.

Il est tant d’ouvrir les yeux sur ce qui se passe et de redevenir pleinement  des êtres humains et même plus…  Informez vous !

Etincelle (Sarah)

Afin que vous sachiez ce qui se prépare et qui existe déjà

 

 

A lire :  Le Top Secret No 82  parut tout récemment

 

Liens sur le même sujet

 

A voir encore vidéo toute récente à suivre même si les bruits de fond ne sont pas très agréables le contenu en vaut la peine. On parle aussi de transhumanisme mais pas que…

 

Voilà ce que je tenais à vous communiquer après chacun et  chacune en fera ce qu’il veut, pour ma part j ai choisi d’informer.

mandalalaluna450-1Etincelle