DECOUVERTE : LES CYCLES SOLAIRES DEPENDRAIENT EN PARTIE DE LA TERRE

Qui l’eut cru ? La Terre, avec Vénus et Jupiter, serait responsable des cycles d’activité solaire de 11 ans, du moins selon un nouveau modèle convaincant. Peut-être la fin d’une énigme…

Champ magnétique solaire

Il a beau nous paraître immuable, le Soleil possède un cycle durant lequel son activité augmente puis diminue, le tout se reproduisant en moyenne tous les 11 années (avec une variabilité de ± 4 ans). Mais si les scientifiques savent que ces palpitations, surtout visibles par l’augmentation puis la diminution des tâches solaires, sont dues aux effets de son immense champ magnétique, ils ne s’expliquaient pas jusqu’ici la raison : pourquoi 11 ans?

Or dans un article publié dans la revue Solar Physics, des chercheurs allemands proposent pour la première fois une explication. Et celle-ci est pour le moins inattendue : c’est la conjonction des forces gravitationnelles de Vénus, la Terre et Jupiter qui déclencheraient ce cycle… Autant dire que le saut d’un crapaud provoque un séisme !

Une influence minuscule mais décisive

En effet, même la géante Jupiter, qui pèse comme 318 Terres ou 390 Vénus, est 1000 fois moins lourde (massive) que le Soleil… sans compter que le champ gravitationnel diminue très rapidement avec la distance (il est en raison inverse de la distance au carré). Bref, l’influence gravitationnelle des planètes sur le Soleil c’est un peu l’effet d’une brise sur un gratte-ciel.

Pourtant les chercheurs, spécialistes du champ magnétique solaire, ont conçu un modèle très convaincant qui – une fois n’est pas coutume ! – montre que le roi Soleil dépend un peu de nous. Plus concrètement, l’on sait depuis longtemps que les trois planètes se trouvent en conjonction avec le Soleil tous les 11,07 ans, les quatre formant une ligne. A ce moment, les trois planètes additionnent leur force d’attraction sur le Soleil.

Au cœur du modèle, la convection de matière solaire

Les chercheurs ont alors construit un modèle, le premier expliquant précisément, « au microscope », en quoi l’addition de ces (très petits) champs d’attraction déclenche un minuscule effet de marée sur la matière (plasma) de l’astre qui, de fil en aiguille, aboutit à une réorganisation globale de son champ magnétique : les tâches solaires disparaissent, puis recommencent à se former.

En substance, si le champ magnétique du Soleil est principalement engendré par sa « rotation différentielle », c’est-à-dire la différence de vitesse de rotation de ses différentes couches concentriques de plasma (effet dynamo), il existe aussi un mouvement de convection du plasma qui, tel le magma terrestre, monte et descend entre le manteau (à partir de la tachocline) et la surface solaire.

Effet papillon

La convection est également génératrice de champ magnétique si bien que le champ global du Soleil résulte d’un composé complexe de ces deux mouvements : la rotation différentielle, qui met en jeu toute la matière solaire (noyau et manteau), et la convection, qui se produit du manteau vers la surface. Et c’est ce dernier qui serait influencé par les forces d’attraction conjuguées de Vénus, la Terre et Jupiter.

Par « effet papillon », la petite instabilité imprimée par les trois planètes modifie le jeu complexe du magnétisme solaire, très sensible aux perturbations, au point de le faire basculer : le champ magnétique s’annule, inverse sa polarité… et repart dans un cycle de 11 ans. Si ce modèle est confirmé, ce serait la fin d’une des grandes énigmes sur la vie intime du Soleil.

–Roman Ikonicoff

Trouvé sur Science et Vie

mandalalaluna450-1 Etincelle

GREGG BRADEN – LA VIBRATION DE LA TERRE

GREGG BRADEN est un scientifique visionnaire. Il fut concepteur de systèmes informatiques dans l’industrie aérospatiale, a publié un best-seller mondial intitulé : L’éveil au point zéro, qui rejoint les prophéties MAYAS. Il estime que des bouleversements sont à venir. Pour lui, la plupart des techniques que nous connaissons aujourd’hui, cesseront bientôt d’être opérationnelles.

La diminution du champ magnétique et l’augmentation du taux vibratoire de la Terre nous permettent d’accéder à la connaissance en suivant le métabolisme cosmique. – A ses yeux, ces changements vont obliger notre cœur à s’adapter, lui aussi, à de nouvelles fréquences, ce qui explique les pathologies telles les arythmies ou extrasystoles en augmentation actuellement. Elles seraient simplement des tentatives de l’organisme pour s’adapter à la nouvelle fréquence selon la série de FIBONACCI qui régit le vivant. Notre nouveau taux vibratoire devrait engendrer de nouvelles molécules qualifiées pour capter de nouvelles informations qui nous permettront d’élever notre niveau de conscience, de recouvrer une liberté de penser ainsi qu’une notion globale de responsabilité envers la TERRE et ses habitants. Cette perspective doit nous rendre notre dignité et notre joie puisque, n’exploitant plus, nous ne seront plus exploités.

Trouvé sur YouTube

Voilà des explications tout aussi intéressantes que celles de Nassim Haramein

mandalalaluna450-1Etincelle

DES SCIENTIFIQUES CROIENT QU’ILS VIENNENT DE DECOUVRIR UN UNIVERS PARALLELE

parallel-universe-world

Les scientifiques croient avoir aperçu un univers parallèle côtoyant le nôtre. Ils ont vu entre ces points, le point le plus éloigné de l’univers

Les scientifiques croient avoir aperçu un univers parallèle se cogner contre le nôtre. Ils ont vu des notes dans les signaux des points les plus éloignés de l’univers qui suggèrent que le tissu de notre univers a été perturbé par un autre univers incroyablement différent. Leur analyse est peut – être la preuve de la théorie multivers .

Selon les chercheurs : « le Dr Ranga-Ram Chary a examiné le bruit et les signaux résiduels dans le fond cosmique micro – ondes laissés par le Big Bang (photo) et a trouvé un certain nombre de points lumineux épars qu’il croit être des signaux d’un autre univers qui s’est cogné contre le nôtre il y a des milliards d’années.  »

Ils affirment que d’autres mondes parallèles au nôtre existent. L’ensemble a été publié dans  Physical Review X.

Selon les chercheurs : « Dr Ranga-Ram Chary a examiné le bruit et les signaux résiduels dans le fond cosmique laissé par le Big Bang (photo) et a trouvé un certain nombre de points lumineux épars qu’il croit être des signaux d’un autre univers se cogner le notre il y a des milliards d’années auparavant. « 

Du moins c’est la conclusion provisoire donnée par les chercheurs. Selon certaines théories cosmologiques, les collisions d’univers alternatifs devraient être possibles.Ces scientifiques assurent que d’autres mondes exercent une force sur notre propre univers, ce qui provoquerait des phénomènes a priori inexplicables, comme certains mouvements de particules. Selon cette théorie, notre univers ne serait donc qu’une gigantesque série de mondes, certains semblables au nôtre, d’autres très différents. Tous ces mondes existeraient simultanément et s’influenceraient les uns les autres par une force de répulsion. Les théories concluent que notre univers est comme une bulle parmi d’autres.

Une fois qu’un univers commence dans un cadre de type big-bang, il ne cesse son expansion. Cela vaut pour tous les univers. Il est donc logique qu’il y en aurait qui cognent périodiquement l’un dans l’autre. Ils sont tous susceptibles d’affilée, disent les chercheurs, de vibrer, de rebondir autour, et de se frotter les uns sur les autres.

Selon eux, cette nouvelle théorie pourrait aider à trouver une solution à certains problèmes de la mécanique quantique qui confondent les scientifiques depuis des siècles. La mécanique quantique présente des phénomènes qui semblent enfreindre les lois de cause à effet.
Fait à noter, l’idée d’univers parallèles en mécanique quantique existe depuis 1957.  Dans la “théorie des mondes multiples”, chaque univers se sépare en plusieurs nouveaux univers chaque fois qu’une mesure quantique est effectuée. Toutes les possibilités sont donc réalisées. Plusieurs critiques remettent en question la réalité de ces autres univers puisqu’ils ne semblent pas influencer le nôtre.

Le Dr Chary croit que le signal qu’il a reçu indique que cet autre univers est très différent du nôtre. Il dit qu’il pourrait avoir une proportion de particules subatomiques appelées photons et baryons dix fois plus grande que dans notre univers.

Le Dr Chary explique: «La mise au point des paramètres dans l’univers primitif nécessaire pour reproduire notre présent univers suggère que notre univers peut être simplement une région à l’intérieur d’un super-région gonflée éternellement. Beaucoup d’autres régions au-delà de notre univers observable existeraient avec chaque région régie par un ensemble de différents paramètres physiques que ceux que nous avons mesurés pour notre univers « .

Par contre, l’équipe de l’Université Griffith et de l’Université de Californie croient qu’au contraire, les différents mondes s’influencent les uns sur les autres grâce à une force de répulsion subtile. Pour ces chercheurs, une telle interaction expliquerait tous les comportements bizarres des particules microscopiques. Ils ont donc élaboré leur propre théorie des mondes multiples qui interagissent entre eux. La «théorie des mondes multiples» affirme que la capacité des particules quantiques à occuper deux états en même temps pourrait s’expliquer par le fait que les deux états coexistent dans différents univers. Plutôt que de «choisir» une voie ou une autre, les particules occupent les deux états simultanément.

Ainsi les chercheurs croient que notre univers n’est que l’un des nombreux autres mondes. Certains seraient presque identiques au nôtre et d’autres seraient très différents. Une force universelle de répulsion entre ces mondes adjacents tendrait alors à les différencier davantage. Tous ces mondes sont réels, ils existent en continu dans le temps et possèdent des propriétés bien définies…

D’autres recherches devront être faites, mais cela pourrait être le début de découvertes très intéressantes.

Sandra Véringa

Voir la définition desMultivers

 

Trouvé sur Esprit science métaphysiques

mandalalaluna450-1Etincelle

QUAND LE CINEMA NOUS MONTRE UNE AUTRE REALITE

ob_6c471e_160120110013458345

 

Et si Hollywood savait ?

Et si le Cinéma n’était pas seulement une “usine à rêves (et à argent) mais également    un Médium utilisé par des initiés pour lever le coin du voile et nous faire “toucher du doigt” une autre réalité au travers d’images et de dialogues ? Cette rubrique tente de “décrypter” ces films et de vous les faire voir sous une autre facette.

Si vous avez manqué le début…

Daniel Jackson, égyptologue visionnaire et rejeté par ses pairs, est finalement choisi pour percer le secret d’un immense et mystérieux anneau de pierre et d’acier découvert sur le site de Gizeh en 1928. Il décrypte le message et se retrouve propulsé dans un autre monde, une autre dimension, accompagné par un commando dirigé par le colonel O’neil. Une incroyable aventure commence…

Postulat : Et si ce superbe film nous expliquait, sous les dehors d’un divertissement grand public, un secret millénaire à l’origine de nos civilisations. S’il était la divulgation métaphorique du fait extraordinaire suivant :

Les égyptiens de la 4ème dynastie (et par là même, l’humanité toute entière) ont été visités par une civilisation extraterrestre dotée d’une technologie infiniment supérieure. Cette technologie a permis à ces visiteurs de dominer une population à peine sortie de l’âge de pierre, lui insufflant au passage les connaissances nécessaires pour faire d’eux notamment des maîtres bâtisseurs. Ce faisant, cette civilisation extraterrestre a semé de par le monde les fondements, les rites, les cultes et les croyances, dans les divers Dieux que nous connaissons.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Ce que le film nous dit et nous montre…

Bien sûr, il faut tout d’abord faire abstractions des “oripeaux” relatifs aux films d’actions, les romances, les actes héroïques, les nombreuses et très réussies scènes d’actions, pour mieux se focaliser sur le personnage important qui est le “ressort” de l’histoire à savoir “Râ” (ce nom, bien sûr, ne doit rien au hasard.)

Nous faisons sa connaissance lorsque le Dr Jackson et son équipe passent au travers de la Porte des étoiles et arrivent sur une autre planète, découvrant une bien étrange civilisation. Dans ce monde, Râ a droit de vie et de mort sur ses sujets. Nous pensons alors -implicitement- nous trouver devant un pharaon égyptien alors que les mots “pharaon” et “Egypte” ne sont jamais prononcés dans cette partie du film. Pourtant, nul doute dans notre esprit, Râ est bien un pharaon Egyptien.

La question ne se pose même pas.

Réminiscence du passé inconsciente et collective ? Quoi qu’il en soit, Râ a des pouvoirs formidables. Il peut tuer par un simple regard. Il peut également punir son peuple en envoyant ses “anges exterminateurs” (des vaisseaux de guerre légers) détruisant tout sur leurs passages avec des rayons de feu dans un bruit de tonnerre.

Mais il a également la capacité de guérir et même de ressusciter les morts. Il peut donc ériger ses propres lois et soumettre ainsi, très facilement un peuple crédule. Par ailleurs Râ a physiquement un côté indéniablement androgyne. Sa force est plus mentale que musculaire. On ne lui connaît pas d’aventures sentimentales et/ou amoureuses. Il est au-dessus de ces contingences.

Après bien des aventures pleines de rebondissements nous finissons par apprendre que Râ n’est autre qu’un extra-terrestre ayant quitté, dans un lointain passé, sa planète mourante et s’étant retrouvé dans cette dimension ou ses connaissances mentales et son savoir technologique ont pu le propulser à la tête de ce monde qu’il a entièrement “crée”.

Sur sa planète il n’était qu’un “citoyen lambda”, sur notre planète il est le Maître incontesté où son peuple, complètement acquis à sa volonté, lui voue un culte à l’égal d’un Dieu… Cette version est-elle plausible ? Peut-on aussi facilement se hisser à l’égal d’un Dieu ?

Transposition des faits…

Ceci posé, transposons maintenant cette histoire dans notre passé terrestre et laissons vagabonder notre imagination.

Nous sommes au fin fond de l’Australie dans un petit village indigène vivant de chasse et de pêche. Soudain apparaît dans le ciel un engin volant tel un dragon flamboyant avec un bruit assourdissant aussi fort que le tonnerre. De ce chariot de feu sort un être bizarrement accoutré.

Il s’établit au village. Il n’a pas besoin de chasser et de pêcher pour se nourrir. Son bâton qui crache le feu lui assure sa subsistance sans effort. Il guérit même les malades rien qu’en les touchant. Il apprend aux villageois pendant son séjour l’artisanat, l‘agriculture etc. Et un beau jour cet être étrange repart dans le ciel en promettant qu’il reviendra bientôt.

Dès lors les villageois ne font que regarder les cieux et prier une réplique en paille de l’engin volant n’attendant que le retour promis de leur….Dieu !

Et bien cette “histoire” n’est pas imaginaire. Elle s’est réellement déroulée durant la seconde guerre mondiale.

Un avion américain, je crois, tombé en panne en pleine forêt non loin d’un village éloigné de toute civilisation a vécu cette aventure. Il se trouve que plusieurs chercheurs russes suggèrent que ce type d’événement pourrait être une explication à l’origine de nos croyances et religions.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Décryptage…

Mais revenons au film car je pense qu’il recèle encore d’autres “messages”. Ainsi attire-t-il notre attention sur le site de Gizeh. Pourquoi Gizeh ? Le scénariste aurait pu placer son intrigue n’importe où dans le monde ? Veut-il éveiller notre attention sur le fait que ce site recèle bien des mystères et que la connexion Ovni/Extraterrestre/Archéologie mystérieuse est une piste d’étude et de réflexion sérieuse, sur nous-mêmes mais aussi sur notre passé ?

Un lien peut être fait ici avec les films Prédator et notamment l’avant dernier en date Alien VS Prédator dont nous aurons sans doute l’occasion de vous parler un jour, et qui décline le même principe.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

“De fait, s’interroge le spectateur, comment expliquer le génie “soudain” des Maîtres bâtisseurs Égyptiens pas encore tout à fait sortis du néolithique ?

Au début du film nous faisons la connaissance du Dr Jackson qui donne une conférence au terme de laquelle il se fait conspuer par ses pairs car il ose dire que le Sphinx date d’au moins dix mille ans.

Ce faisant le scénariste du film prend clairement position contre le courant maïnstream de l’Egyptologie. Par là même il ouvre un abîme de réflexion dans l’esprit du grand public car le héros démontrera par la suite l’étendue de ses connaissances et la justesse de ses théories. “Alors, peut s’interroger le spectateur, si le Pr Jackson ne s’est pas trompé pour tout le reste, pourquoi se tromperait-il sur la datation du Sphinx ?”

Enfin, une autre image forte pour finir de nous convaincre. à la fin du film nous est enfin révélée la forme du vaisseau extraterrestre de Râ et cette forme est clairement celle d’une…Pyramide. Cette simple image met fin à une des questions qui taraude l’humanité depuis Alexandre le Grand : qui a construit les pyramides ?

 

Par cette image de vaisseau pyramidal, la réponse est évidente.

Extrapolons :

Comme le démontre le film il n’est nul besoin d’une armée d’envahisseurs pour se hisser au plus haut sommet d’une planète. Une horde d’Extraterrestres en rupture de ban pourraient finalement assez aisément asservir une population primitive grâce à sa technologie avancée. Un lien peut être fait ici avec les films “Superman” dont nous aurons sans doute aussi l’occasion de parler un jour.

A présent, il me vient en mémoire une news de TOP SECRET N°26 page 7 et qui parlait des pyramides de Bosnie. Je cite : “Selon Euronews, les travaux se sont organisés pour préparer l’arrivée de l’équipe de l’Unesco et un immense monolithe en grés orné d’inscriptions mystérieuses doit être envoyé en Egypte à des fins d’analyse par des spécialistes.”

Et à TOP SECRET de s’interroger : “Cette information est loin d’être anodine. Pensez-y. Pourquoi envoyer ce précieux bloc contenant des inscriptions au Caire quand il suffirait de prendre des photographies ou de faire des prélèvements pour procéder au déchiffrement et aux analyses ?”

En effet, il serait plus logique de faire venir sur place les spécialistes… Sauf si, comme le suggère TOP SECRET, cette découverte est une pièce d’un mécanisme qui est sur le point d’être assemblée en Egypte.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Imaginons un instant le scénario suivant : les Extraterrestres, Râ et compagnie, sont sur le point de quitter la Terre pour de nouvelles explorations lointaines dans des systèmes inconnues. Comme certaines de leurs technologies très encombrantes leur seront inutiles pendant le voyage, et au contraire très utile lors de leur retour sur la terre, ils décident de les laisser sur place.

Cependant, il faut s’assurer que l’humanité ne pourra jamais mettre la main sur ces merveilles de technologie, et encore moins les faire fonctionner, même par accident. Ils choisissent donc non seulement de cacher ces dispositifs, mais encore de les disposer en pièces détachées, dans des endroits soigneusement disséminées de par le monde, soit enfouies profondément sous des pyramides et autres monuments facilement reconnaissables, soit au milieu de zones hostiles.

Ainsi, le film Stargate ne raconterait rien d’autre que l’existence et la découverte d’un de ces dispositifs dans les sous-sols de Gizeh…

En poussant la logique un peu plus loin, on peut se demander si une découverte de ce type, plus ancienne encore, n’est pas à l’origine d’une course folle à travers les siècles, depuis Gilgamesh, en passant par Alexandre Le Grand, les templiers, Napoléon, ou Hitler, entre autre. Cela ne vous fait-il pas penser aux “Aventuriers de l’Arche Perdue” films emblématiques de Spielberg.

On raconte là encore la même chose… Une course éperdue dont l’objectif serait de retrouver et réunir pour les faire fonctionner ensemble, les pièces d’un mécanisme dispersées aux quatre coins du monde. Une course folle qui se poursuivrait de nos jours avec la destruction par les Talibans des statues de Bamyan ou encore la localisation des récentes guerres américaines parmi lesquelles la Bosnie…

De fait, tous les empereurs, despotes, ou tyrans de la planète semblent avoir reçu l’ordre de courir après un secret bien concret dont la teneur échappe complètement au commun des mortels ; comme s’ils avaient été missionnés, puis éjectés une fois leur temps imparti. Il faut dire qu’au moment du retour des “Dieux”, ce qui a été désuni doit être rassemblé… Le moment est-il venu ?

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Alors, pure spéculation, pur délire ?

Quoi qu’il en soit nous n’avons jamais revu ni entendu parler de ce bien curieux “monolithe” bosniaque. Il en va ainsi de toutes les informations importantes en ce bas monde. Aussitôt révélées aussitôt oubliées et enfouies, gageons que le monolithe aura retrouvé sa place originelle dans le grand mécanisme du “Stargate” de notre planète…

Conclusion :

Terminons cette étude, par ce qui pourrait bien être un clin d’œil du film à l’égard du Secret mondial qui s’abat sur tout ce qui touche au phénomène ovni, et dont le crash de Roswell est un des évènements les plus illustres et les plus significatifs. Dans le film en effet, l’anneau d’acier et de pierre trouvé au début sur le plateau de Gizeh est manifestement resté secret aux yeux du grand public.

N’est-ce pas le sort qui a pu être réservé à la soucoupe de Roswell ? Nous ne le saurons jamais, mais le film Stargate nous apporte ici un bon aperçu de ce qui aurait pu se passer, avec l’aménagement de cette base militaire secrète creusée à flanc de montagne.

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Ainsi, à la question que beaucoup d’entre nous se posent, à savoir : le gouvernement américain (en l’espèce) peut-il cacher des informations relatives aux vaisseaux extra-terrestres ? La réponse du film est sans ambiguïté ! La vérité se mérite.

Source : Bernard BEKA pour Top secret

Documentaire Stargate : Verites Scientifique…

 

Quand le cinéma nous montre une autre réalité… !

Comme toujours c’est à vous de juger…

 

Trouvé sur le blog de Merlin

 

Et oui à vous de faire votre opinion sur le sujet, toujours est-il que je pense qu’il n’y a pas de fumée sans feu…  

mandalalaluna450-1Etincelle

UNE SUPERNOVA 570 PLUS LUMINEUSE QUE NOTRE SOLEIL INTRIGUE LES ASTRONOMES …

 

BBocV2L

 

Incrédules, des astronomes observent depuis plusieurs mois une supernova, l’explosion d’une étoile en fin de vie, d’une puissance largement inégalée dans les annales de l’astrophysique, avec une luminosité 570 fois plus intense que celle de notre soleil. Cette observation pourrait aider à mieux comprendre ces phénomènes célestes extrêmes encore mystérieux.

La supernova ASASSN-15lh est 200 fois plus puissante que l’explosion typique de ces objets parmi les plus brillants dans l’univers. Elle est plus du double que le précédent record, estiment ces scientifiques dont la découverte est publiée jeudi dans la revue américaine Science.

ASASSN-15lh est la plus puissante supernova jamais découverte dans l’histoire de l’humanité et le mécanisme explosif et la source de la puissance de la déflagration et de l’énergie libérée restent un mystère étant donné qu’aucune théorie de la physique ne parvient vraiment à l’expliquer“, souligne Subo Dong, professeur d’astronomie à l’Université de Pékin, l’un des principaux auteurs.

Au plus fort de l’explosion, l’intensité lumineuse équivalait à environ vingt fois celle de l’ensemble des quelque cent milliards d’étoiles que compte notre galaxie, la Voie Lactée, ont calculé ces astronomes.

Ce dernier record de puissance explosive représente un exemple exceptionnel “de supernova hyper-lumineuse”, une variété rare de déflagrations de très grande intensité provoquée par certaines étoiles en mourant.

“Les scientifiques sont franchement dans le noir sur la nature de ces étoiles et les mécanismes stellaires qui pourraient expliquer ces supernovas extrêmes“, relèvent ces chercheurs.

Cette supernova, qui se trouve à environ 3,8 milliards d’années-lumière de la Terre (une année-lumière équivaut à 9.461 milliards de kilomètres) dans une galaxie lointaine a été détectée la première fois en juin 2015 par des télescopes à Cerro Tolol, au Chili, qui participent au “Automated Survey for SuperNovae”, une collaboration internationale qui traque les supernovas dans l’univers.

Ensuite plusieurs télescopes plus puissants autour du globe ont pris le relais pour mener une campagne d’observations qui se poursuit aujourd’hui.

Les analyses indiquent que le spectre lumineux de cette supernova ne ressemble à aucun de ceux des quelque 250 autres supernovas découvertes à ce jour par ce groupe depuis sa création en 2014.

Des observations ont révélé que cette supernova exceptionnelle montre certaines caractéristiques correspondant à ce type d’objet “pauvre en hydrogène” et ce contrairement à la plupart des étoiles.

Hubble pour clarifier le mystère 

Même comparée aux autres supernovas dans la catégorie des plus puissantes découvertes depuis une dizaine d’années, ASASSN-15lh se singularise en étant plus chaude et pas seulement plus brillante.

La galaxie dans laquelle cette supernova réside est également sans précédent connu, expliquent les astronomes.

Jusqu’alors toutes les “super-supernovas” ont été observées dans des galaxies peu lumineuses et de petite taille, où les étoiles se forment beaucoup plus rapidement que dans la Voie Lactée.

Or la galaxie dans laquelle paraît se trouver ASASSN-15lh est plus grande et plus brillante que la Voie Lactée.

Pour ces scientifiques, cet environnement galactique particulier pourrait expliquer l’hyperpuissance de cette supernova par la création d’étoiles capables de dégager ces énormes quantités d’énergie en explosant.

Pour clarifier ces questions et les autres mystères entourant cette supernova, l’équipe de recherche va faire des observations avec le télescope spatial Hubble.

Pour Todd Thompson, professeur d’astronomie à l’Université d’Etat d’Ohio, il serait possible que cette supernova ait été un type d’étoile à neutrons extrêmement rare, dit magnétoile, qui tourne sur elle-même au moins mille fois par seconde et créé un champ magnétique très intense, convertissant toute l’énergie de rotation en lumière.

Ce serait l’exemple le plus extrême d’une magnétoile que les scientifiques pensent possible physiquement.

Mais si on découvre que cet objet se trouve au coeur même d’une grande galaxie, celui-ci et les gaz qui l’entourent pourraient en fait ne pas être une supernova mais plutôt une sorte d’activité inhabituelle autour d’un trou noir extrêmement massif, supputent ces astronomes.

Dans ce cas, cette très forte intensité lumineuse pourrait être la signature qu’un phénomène jamais observé auparavant au centre d’une galaxie, note Christopher Kochanek, astronome à l’Université d’Etat d’Ohio, un co-auteur de cette découverte.

RTL info

 

Trouvé sur Le Nouveau Paradigme

mandalalaluna450-1Etincelle

NOUVELLES DECOUVERTES : L EXISTENCE DES MONDES PARALLELES ( DOCUMENTAIRE)

 

parallel-universe-1

Des chercheurs australiens et américains affirment que les mondes parallèles existent, . En effet, ils n’existent pas seulement dans la science-fiction. Selon une étude menée par ces chercheurs publiée le 23 octobre 2014 dans Physical Review X, d’autres mondes parallèles au nôtre existent. Cette théorie permettrait d’expliquer bon nombre de phénomènes mystérieux.

La science avance, et peut-être qu’un jour nous pourrons entrer en contact avec nos autres « moi », évoluant dans une ou plusieurs autres dimensions.

 

parallel-universe

L’Existence des Mondes Parallèles 

 

Grâce aux progrès de la recherche avec l’accélérateur de particules du CERN(Conseil européen pour la recherche nucléaire) ,les scientifiques parlent de plus en plus de cette nouvelle physique qui se profile à l’horizon et qui leur permettrait d’appréhender plus d’aspects inconnus de l’univers. Cette approche inédite comprend le développement d’une meilleure compréhension de l’énergie sombre, une force mystérieuse que certains esprits avant-gardistes considèrent être l’indication de la présence invisible d’un univers voisin.

Les cosmologistes ont vu des phénomènes étranges comme la galaxie Andromède, située à 2,2 millions d’années-lumière, allant à la vitesse de 322.000 km/h vers la Voie lactée. Cela n’aurait de sens que si, en toute logique, la perte de gravité d’un monde invisible attirait les deux galaxies l’une vers l’autre.

 

maxresdefault

L’Existence des Mondes Parallèles  : Cette théorie permettrait d’expliquer bon nombre de phénomènes mystérieux.

 

Les chercheurs de la sonde spatiale WMAP ont découvert une force 10.000 fois plus grande que celle de la Voie lactée qui, d’après eux, serait la preuve évidente qu’un univers parallèle se tiendrait à proximité du nôtre.

Nouvelles Découvertes: L’Existence des Mondes Parallèles vidéo :

Sandra Véringa

 

Trouvé sur Esprit Science Metaphysiques

mandalalaluna450 (1)Etincelle

UNE OBSERVATION INTERESSANTE FAITE POUR LA PREMIERE FOIS PAR LA NASA

Pour la première fois, la NASA observe quelque chose sortir d’un trou noir

Si il y a bien une chose qu’Interstellar retranscrit correctement à propos des trous noirs, c’est que personne ne comprend vraiment ce qu’il en est. Plus sérieusement, nous ne comprenons pas toute la physique associée à ces objets massifs. Nous ne les comprenons pas entièrement et nous ne savons pas ce qui est possible ou non. Nous pensions que leur masse était telle que même la lumière, pourtant dépourvue de masse, était sensible à leur force de gravitation (cette force dépend de la masse des deux objets et de la distance qui les sépare). On pensait aussi que cette force de gravitation était telle que rien de pouvait y échapper, pas même les ondes électromagnétiques. Rendant l’étude des trous noirs très compliquée.

 

a23

 

Pourtant, il y a quelques jours, la NASA a fait une observation pour le moins étrange concernant un trou noir supermassif : Markarian 335. Deux des télescopes de la NASA dont le NuSTAR, un télescope étudiant les rayons X à haute énergie autour des trous noirs. Ce télescope a, un peu miraculeusement, réussi à capturer l’émission massive de plasma et de rayons X depuis le trou noir vers l’extérieur.

 

trou-noir-ejection

 

Pour le principal auteur de l’article scientifique qui fait état de cette découverte :

“Cela va nous aider à comprendre comment les trous noirs alimentent certains des objets les plus brillants de l’univers.”

Les équipes de chercheurs qui planchent sur le sujet ne savent pas vraiment de quelle nature est la source d’énergie. Cependant l’enregistrement de ce phénomène aidera sûrement les scientifiques à en apprendre un peu plus sur les spécificités de ce trou noir et sur ces derniers en général.

Pour ceux qui se poseraient la question de savoir si il ne faudrait pas s’inquiéter d’un tel phénomène, pas d’inquiétude, le trou noir ne se trouve pas tout à fait à coté de nous : 324 millions d’année lumière plus loin en fait. Notre recoin de l’univers ne devrait pas trop être inquiété donc.

Source : Journal du geek via Source

Trouvé sur la Terre du Futur

mandalalaluna450 (1)Etincelle