“L’HOMME DE GLACE” VEUT PROUVER SCIENTIFIQUEMENT LE POUVOIR DE L’ESPRIT

wim-hof-breaks-world-record-for-longest-ice-bath-the-wim-hof-method-675x400

Wim Hof est resté 1h13 dans un tube rempli de glace, établissant un nouveau record mondial. (capture d’écran Youtube)

L’univers est rempli de mystères qui remettent en question notre savoir actuel. Dans la série « Au-delà de la science », Epoch Times rassemble des récits à propos de ces phénomènes étranges pour stimuler notre imagination et nous amener à découvrir des horizons insoupçonnés. Sont-ils vrais ? À vous de décider.

Wim Hof est né dans un monde glacial. Sa naissance fut traumatique, alors qu’il a dû lutter pour s’extraire hors du placenta, qu’il partageait avec son frère jumeau, pour arriver dans le couloir froid d’un hôpital néerlandais. Il a presque suffoqué. Son humble et dévouée mère fit alors le vœu devant Dieu que s’Il laissait son bébé naître, elle l’élèverait pour qu’il devienne missionnaire.

Lors de son adolescence, Hof revisita ce traumatisme ; le froid et le souffle court, qui prirent presque sa vie, il les métamorphosa en une puissance pour le bien, il s’engagea sur un chemin qui accomplirait le vœu de sa mère d’une manière qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.

Dans sa recherche de quelque chose de plus profond, Hof consulta des textes bouddhiques, pratiqua le yoga et plusieurs arts martiaux ou techniques de méditation. Il passa beaucoup de temps dans la nature et y trouva une grande inspiration. Un jour, lorsqu’il avait 17 ans, il glissa dans un bassin d’eau couvert d’une mince couche de glace.

« Boom, je me suis senti si bien ! », se souvient Hof avec un enthousiasme caractéristique. « Le froid force l’introspection. » Le froid le connecta au choc de sa naissance, affirme-t-il, et l’aida à transcender ce traumatisme. Il sentit la circulation de son sang s’accélérer de manière inhabituelle, sa respiration a changé. Il réalisa que respirer d’une certaine façon lui permettait de se sentir à son aise dans l’eau glacée.

Les changements qu’il connut pendant qu’il était dans l’eau lui ont permis de reprendre le contrôle des fonctions automatiques de son corps.

« Il s’agit d’une révélation physique. Il s’agit d’une révélation mystique », affirme-t-il. Cette affirmation exprime bien la double nature de sa réalisation – aussi spirituelle que scientifiquement démontrable.

Il se submergea dans la source d’eau pure revitalisante pendant 15 ans avant que quelqu’un ne l’apprenne. Dans l’isolement, « personne ne me connaissait comme l’homme de glace », explique Hof. « Je ne voulais pas être surnommé de la sorte ni qu’on me prenne pour un fou. »

Un journal local découvrit finalement la pratique exceptionnelle de Hof et il devient l’homme de glace. « Ils ont en quelque sorte fait de moi une espèce de super héros – l’homme de glace », mentionne-t-il. Empreint d’humilité dans sa force et enclin à une vie tranquille et paisible même s’il exécute des démonstrations hautement publicisées (dont quelques-unes lui ont valu d’avoir son nom intronisé dans le livre des records mondiaux Guinness), Hof recherche premièrement la reconnaissance pour aider les autres.

Son message d’inspiration est que tout le monde peut accomplir ce qu’il fait et développer significativement une meilleure santé.

hof

Wim Hof, également connu comme « l’Homme de glace ». (Enahm Hof/IcemanWimHof.com)

Accomplir la promesse

C’est une conversation téléphonique avec Dr Ken Kamler de New York qui a incité Hof à rechercher les preuves ou les fondements scientifiques de ce qu’il sait être vrai.

Dr Kamler s’intéressait à l’habilité de Hof à contrôler son propre système immunitaire. Si Hof pouvait enseigner à d’autres à faire de même, les maladies inflammatoires comme la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn pourraient être guéries – sans même l’usage de médicaments ou de chirurgie (Hof a remarqué que les compagnies de l’industrie pharmaceutique ne sont pas ses plus grands partisans).

D’autres maladies sérieuses pourraient aussi être guéries si on étudiait plus en profondeur la méthode de Hof. Dr Kalmer a confié à Hof que si les tests expérimentaux utilisés pour vérifier sa méthode pouvaient être reproduits, cela pourrait représenter un avancement pour le genre humain.

« C’est à ce moment que je suis consciemment devenu un missionnaire », confie-t-il. La promesse faite par sa mère devant ce nouveau-né fragile était remplie par la volonté inébranlable de cet homme.

Une demi-heure après cette révélation, il reçut un appel lui annonçant le décès de sa mère.

« Elle était fille de fermier, elle était naïve, mais elle était une bonne personne », déclare Hof. « Elle entend ceci maintenant et je la remercie », a-t-il avoué lors d’une entrevue téléphonique avec Epoch Times. Il parlait en direct de la Pologne, où il entraîne 20 personnes à se baigner dans l’eau glacée pour faire remonter des émotions à travers des exercices de respiration et à contrôler certaines parties de leur corps qu’on a longtemps cru être hors de portée du pouvoir de la volonté humaine.

hofwim

Wim Hof, également connu comme « l’homme de glace ». (Enahm Hof/IcemanWimHof.com)

C’est de la science

C’est avec succès qu’il a entraîné des étudiants à exercer le même contrôle que lui sur leur propre corps et cet accomplissement a été documenté et examiné par des pairs dans des revues scientifiques spécialisées.

Une étude publiée par l’Académie américaine nationale des sciences en 2014 a noté : « Jusqu’à présent, autant le système nerveux autonome que le système immunitaire ont été considérés comme ne pouvant pas être contrôlés volontairement. La présente étude démontre que par la pratique de techniques acquises lors d’un programme d’entraînement de courte durée, le système nerveux et le système immunitaire peuvent en effet être contrôlés de manière volontaire. »

L’auteur principal de l’étude, Matthijs Kox du Centre médical de l’université de Radboud aux Pays-Bas, a révélé à Nature que les résultats étaient préliminaires, mais encourageants. Lors de cette étude, Hof a enseigné sa technique à 12 étudiants. Ces 12 étudiants et 12 sujets témoins ont tous reçu, par injection, une toxine bactériologique pour induire fièvre, maux de tête et autres symptômes de maladie. Hof et ses étudiants ont démontré une habileté d’inhibition des symptômes accrue.

Les étudiants de Hof ont été capables de produire de l’adrénaline à volonté. Le contrôle des hormones par la pensée peut aider dans le traitement des symptômes de la dépression, explique Hof, et simplement permettre à une personne de se sentir bien. Aussi terrible que cela puisse paraître, les gens ont même appris à apprécier les bains de glace.

« Pure joie »

Un critique pour Physique Hacks a essayé le cours que Hof a mis à la disposition du public sur Internet et a avoué dans une vidéo disponible sur YouTube : « Pendant la première semaine de douches froides, la thématique commune récurrente lors de mes expériences et ce que j’écrivais [dans mon livre de cours] en était une de douleur – “douleur absolue ; pur enfer ; douches froides = oh, l’horreur”. Cependant, ironiquement, après la deuxième semaine, ces mots liés à la douleur se sont transformés en mots liés au plaisir – “me suis senti incroyablement bien ; joie pure ; en un mot : ouah”. »

L’enthousiasme de Hof et sa vigueur sont contagieux. Sa méthode est issue d’un sentiment d’émerveillement, d’un retour vers la nature, a-t-il affirmé. Lors de son entrevue avec Epoch Times, il a souvent exprimé cet émerveillement sous forme de déclarations telles que « Ouah, je suis tellement reconnaissant d’être ici sur la planète ! »

Il s’est mérité la renommée par l’accomplissement d’exploits tels que l’ascension du mont Everest en pantalons courts ou en atteignant le sommet du mont Kilimandjaro en un temps record avec un groupe de ses étudiants – parmi lesquels se trouvaient des gens malades et âgés. Il continue de viser de nouveaux records avec ses étudiants, mais ce n’est pas son objectif principal.

« Le prochain défi pour moi est la science, la recherche », indique-t-il. « C’est en soi mon mont Everest. »

Il continue à enseigner et à soumettre sa méthode à la recherche scientifique. Il répand le pouvoir de la méditation et de l’autoguérison à travers les masses. « Cette méthode n’est plus une méthode alternative », indique Hof.

Wim Hof met des cours en ligne sur son site (en anglais), pour plus d’informations : https ://www.wimhofmethod.com

Version anglaise : ‘Ice Man’ on a Mission to Scientifically Prove Power of Mind

 

Trouvé sur Epoch Times

mandalalaluna450-1 Etincelle

 

Advertisements

3 thoughts on ““L’HOMME DE GLACE” VEUT PROUVER SCIENTIFIQUEMENT LE POUVOIR DE L’ESPRIT

  1. que se passe-t-il s’il voyage dans un pays chaud? je connais des personnes qui supportent très bien le froid mais qui ne sont pas bien du tout lorsqu’il fait chaud!

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s