RENDEZ-VOUS SECRETS, ROBOT ET TECHNOLOGIE ANTI-SURVEILLANCE… LA VIE EN EXIL DU LANCEUR D’ALERTE EDWARD SNOWDEN

Rendez-vous secrets, robot et technologie anti-surveillance… La vie en exil du lanceur d’alerte Edward Snowden

Edward Snowden lors d'une interview accordé au quotidien suédois "Dagens Nyheter", à Moscou (Russie), le 21 octobre 2015.Edward Snowden lors d’une interview accordé au quotidien suédois “Dagens Nyheter”, à Moscou (Russie), le 21 octobre 2015. (LOTTA HARDELIN / DAGENS NYHETER / AFP)

Près Platoon, Wall Street ou encore JFK, le réalisateur Oliver Stone s’attaque une fois de plus au gouvernement américain. Son nouveau film, Snowden, sort en salles mardi 1er novembre. Le long métrage retrace le parcours d’Edward Snowden, ex-employé de la NSA, à l’origine des révélations sur la surveillance massive pratiquée par les Etats-Unis.

Les Etats-Unis ont annulé le passeport de l’ancien consultant de 33 ans, accusé d’espionnage et de vol de secrets d’Etat. Des poursuites pour lesquelles il risque jusqu’à trente ans de prison. Après avoir a obtenu l’asile temporaire en Russie, Moscou lui a délivré un permis de résidence, le 1er août 2014. Franceinfo vous raconte la vie de cet exilé, trois ans après son coup d’éclat.

Il donne de (rares) rendez-vous ultra secrets

Pour espérer rencontrer Edward Snowden, il faut négocier. Longtemps. Un journaliste du magazine Wired (en anglais) a expliqué, en août 2014, avoir décroché un rendez-vous après neuf mois de discussions acharnées. La rencontre est fixée dans un hôtel de Moscou, mais Edward Snowden reste très méfiant(en anglais). En entrant dans l’ascenseur, l’analyste s’apprête à engager la conversation, mais s’arrête net. Une femme vient in extremis de se glisser entre les portes. Les deux hommes n’échangeront pas un mot en sa présence.

Dans la chambre, avant de commencer l’interview, il prend soin de retirer la batterie de son téléphone. “Je ne pense pas qu’ils [la NSA, la CIA et le FBI] m’aient géolocalisé mais ils savent certainement avec qui je parle en ligne”, commente-t-il lors d’un autre rendez-vous avec Wired.

Depuis, l’Américain a rencontré d’autres journalistes. Il a accordé une interview au quotidien suédois Dagens Nyheter en octobre 2015, et a déjeuné, en septembre 2016, avec un journaliste du Financial Times (article payant, en anglais). Là encore, le face-à-face a lieu dans un hôtel de la capitale russe, mais Edward Snowden prend une fois de plus ses précautions, détaille le quotidien économique. Il se présente avec vingt minutes de retard, tout de noir vêtu avec des lunettes de soleil sur le nez.

Il continue sa lutte sur Twitter 

Le trentenaire raconte qu’il vit toujours à l’heure de la côte Est des Etats-Unis et passe la plupart de son temps sur Internet. Il a ouvert un compte Twitter à son nom, en septembre 2015, qui compte désormais quelque 2 500 000 abonnés. Il se sert du réseau social pour délivrer son message, en commentant l’actualité liée à la surveillance, y compris quand elle concerne son pays d’accueil. En juin, il a ainsi condamné une nouvelle loi russe sur le sujet, qu’il juge être “une violation inapplicable et injustifiable des droits, qui ne devrait jamais être promulguée”.

 

En août, il a réagi(en anglais) après le piratage de serveurs de la NSA, estimant que les services de renseignement russes pourraient être derrière cette affaire. En avril, en pleine affaire des Panama papers, il a ironisé sur les propos de François Hollande qui déclarait : “Il faut protéger les lanceurs d’alerte, ils font un travail utile et prennent des risques.”

Edward Snowden est volontiers moqueur. Depuis l’ouverture de son compte, il n’en suit qu’un seul autre : celui de son ancien employeur, la NSA.

Lire l’article complet  ICI

Trouvé sur france.info

mandalalaluna450-1 Etincelle

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s