LES PROPHETIES AMERINDIENNES : LA PROPHETIE DES SEPT FEUX

amerindien

Un message de paix et d’unité selon la tradition des amérindiens algonquins et ojibwés

La prophétie algonquine des sept feux décrit l’évolution de l’humanité depuis des siècles jusqu’à nos jours. Nous sommes dans la période du septième feu, une période cruciale de choix de vie. La prophétie incite à choisir un monde de paix et d’union entre les races et les peuples. Ce message est délivré activement par plusieurs Grands Chefs Algonquins, dont le Grand-Père William Commanda et Dominique Rankin. Il est en accord avec une autre prophétie des Lakotas, celle de la femme Bison Blanc.

Sept prophètes sont venus chez les Anishinabés.

Ils sont venus quand le peuple vivait une vie paisible et bien remplie sur la côte nord-est de l’Amérique du Nord. Ces prophètes ont laissé au peuple sept prophéties sur ce que serait le futur. Chacune de ces prophéties fut appelée un feu, et chaque feu représente une période différente qui se produira dans le futur. Voilà pourquoi les enseignements des sept prophètes sont maintenant nommés les Sept Feux.

Le premier prophète dit au peuple:

« Dans la période du Premier Feu, la nation Anishinabé s’élèvera et suivra la voie du Coquillage Sacré de la Loge du Midewiwin. La loge du Midewiwin servira de point de rassemblement au peuple et ses traditions seront la source de beaucoup de force. Le Mégis Sacré les conduira à la terre choisie pour les Anishinabés. Vous devrez chercher une île en forme de tortue [l’Amérique du Nord] reliée à la purification de la terre. Vous trouverez une telle île au début et à la fin de votre voyage. Il y aura sept endroits où vous vous arrêterez sur votre parcours. Vous saurez que vous avez atteint l’endroit choisi quand vous aurez atteint une terre où la nourriture se développe sur l’eau. Si vous y restez, vous périrez. »

Le deuxième prophète dit au peuple:

« Vous reconnaîtrez le Deuxième Feu parce qu’en ce temps là, la nation sera cantonnée près d’une grande étendue d’eau. En ce temps là, la direction du Coquillage Sacré sera perdue. Le Midewiwin diminuera en force. Un garçon naitra pour indiquer la voie de retour aux traditions. Il montrera la direction des marches vers le futur du peuple Anishinabé. »

Le troisième prophète dit au peuple:

« Pendant le Troisième Feu, les Anishinabés trouveront la voie vers leur terre choisie, une terre à l’ouest de laquelle la nourriture pousse sur l’eau. »

Le quatrième feu:

Le Quatrième Feu fut originalement révélé au peuple par deux prophètes. Ils sont venus comme un seul. Ils ont parlé de la venue de la race à la peau blanche.

L’un des prophètes dit:

« Vous connaîtrez le futur de notre peuple par le visage que la race à la peau blanche affiche. S’ils viennent en affichant le visage de la fraternité, alors viendra une période de merveilleux changements pour plusieurs générations. Ils apporteront de nouvelles connaissances et objets qui pourront se joindre aux connaissances de ce pays. De cette façon, deux nations se joindront pour créer une puissante nation. À cette nouvelle nation se joindront deux autres, et les quatre nations formeront la plus puissante de toute les nations. Vous reconnaîtrez le visage de la fraternité si la race à la peau blanche vient sans porter d’armes, s’ils viennent en apportant seulement leurs connaissances et une poignée de main. »

L’autre prophète dit :

« Méfiez-vous si la race à la peau blanche vient en affichant le visage de la mort. Vous devrez faire attention parce que le visage de la fraternité et celui de la mort se ressemblent beaucoup. S’ils viennent en portant des armes, méfiez-vous. S’ils viennent souffrants, ils pourraient vous tromper. Leurs cœurs pourraient être remplis de convoitise pour les richesses de cette terre. S’ils sont véritablement vos frères, laissez-les vous le prouver. Ne les acceptez pas en toute confiance. Vous saurez que le visage qu’ils affichent est celui de la mort si les rivières sont empoisonnées et si les poissons deviennent impropres à la consommation. Vous les reconnaîtrez par ces multiples signes. »

Le cinquième prophète dit:

« Pendant la période du cinquième Feu, viendra un temps de grandes difficultés qui affectera la vie de tous les Autochtones. Quand les signes de ce Feu apparaitront, viendra parmi le peuple une personne qui promettra une grande joie et le salut. Si le peuple accepte ces promesses d’une nouvelle façon de vivre et abandonne les enseignements anciens, alors les difficultés du Cinquième Feu resteront avec le peuple pendant plusieurs générations. Les promesses qui vous seront faites se révéleront de fausses promesses. Tous ceux qui accepteront ces promesses causeront la presque totale destruction du peuple. »

Le prophète du Sixième Feu dit:

« Pendant la période du sixième Feu, il sera évident que les promesses du Cinquième Feu sont venues d’une fausse manière. Ceux qui auront été trompés par ces promesses éloigneront leurs enfants des enseignements des Sages. Petits-fils et petites-filles se retourneront contre leurs Ainés. Aussi, les Sages perdront leur raison de vivre, ils perdront leur rôle dans la vie. Pendant cette période, une nouvelle maladie fera son apparition parmi le peuple. L’équilibre de nombreuses personnes sera dérangé. La coupe de la vie sera presque renversée. La coupe de la vie deviendra presque la coupe de l’amertume. »

Quand ces prédictions furent faites, beaucoup se moquèrent des prophètes. Ils détenaient alors les remèdes nécessaires pour se préserver de la maladie. Ils étaient alors un peuple en bonne santé et heureux. Ils étaient ceux qui choisirent de rester en arrière lors de la grande migration des Anishinabés. Ces personnes furent les premières à entrer en contact avec la race à la peau blanche. Il en souffrirent le plus.

Quand le Cinquième Feu arriva, de grandes difficultés survinrent dans la vie de tous les Autochtones. La race à la peau blanche lança des offensives militaires contre les Autochtones dans tout le pays pour s’emparer de leurs terres et de leur indépendance comme peuple libre et souverain. Nous savons maintenant que les fausses promesses qui ont été faites à la fin du Cinquième Feu, se référaient au matériel et aux richesses inhérents au mode de vie de la race à la peau blanche. Ceux qui ont abandonné les anciennes méthodes et accepté ces nouvelles promesses furent un facteur important qui causa la presque totale destruction des Autochtones de ce pays.

Quand vint le Sixième Feu, les paroles du prophète s’avérèrent vraies, les enfants furent privés des enseignements des Sages. L’ère des pensionnats qui « civilisaient » les enfants indiens avait commencé. Le langage des Indiens et leur religion furent enlevés aux enfants. Les personnes commencèrent à mourir jeunes. Ils avaient perdu la volonté de vivre et leur raison de vivre.

Pendant l’ère confuse du Sixième Feu, il est dit qu’un groupe de visionnaires vint chez les Anishinabés. Ils rassemblèrent tous les prêtres de la Loge du Midewiwin. Ils dirent aux prêtres que la méthode Midewiwin était en danger d’être détruite. Ils ont rassemblé tout les Objets Sacrés. Ils ont rassemblé tous les écrits qui décrivent les cérémonies. Toutes ces choses furent placées à l’intérieur d’une bûche taillée dans l’arbre de fer. Des hommes furent suspendus à une falaise par de longues cordes. Là, ils creusèrent un trou dans la falaise et y enterrèrent la bûche là où personne ne pourrait la trouver. C’est ainsi que les enseignements des Sages furent cachés à la vue mais gardés en mémoire. Il est dit que le jour où les Indiens pourront pratiquer leur religion sans avoir peur, un petit garçon aurait un rêve qui indiquerait où la bûche de bois dur contenant les Objets Sacrés et les écrits a été enterrée. Il guiderait son peuple à cet endroit.

Le septième feu

Le Septième prophète qui rendit visite au peuple il y a bien longtemps, est décrit comme étant différent des autres prophètes. Il était jeune et avait une lumière étrange dans ses yeux. Il dit:

« Quand viendra la période du Septième Feu, de Nouvelles Personnes apparaitront. Elles retraceront leurs pas pour redécouvrir les traces laissées sur la route. Leurs pas les conduiront vers les Ainés à qui elles demanderont de les guider dans leur voyage. Mais beaucoup de Ainés se seront endormis. Ils s’éveilleront dans ce nouvel âge sans rien à offrir. Quelques-uns des Ainés seront muets parce que personne ne leur demandera quoi que ce soit. Les nouvelles personnes devront faire attention à la manière dont elles s’approcheront des Ainés. La tâche des nouvelles personnes ne sera pas facile.

Si les nouvelles personnes restent fortes dans leur quête, le Tambour à Eau de la Loge du Midewiwin fera de nouveau entendre sa voix. Il y aura une renaissance de la nation Anishinabé et les vieilles flammes seront attisées. Le Feu Sacré brulera de nouveau.

Le huitième feu

C’est en ce temps là qu’on donnera le choix à la race à la peau blanche entre deux chemins. Si elle choisit le bon chemin, alors le Septième Feu allumera le Huitième et dernier Feu, un Feu éternel de paix, d’amour, de fraternité et de sororité. Si la race à la peau blanche fait le mauvais choix de route, alors la destruction qu’elle a apportée avec elle en venant dans ce pays, se retournera contre elle et causera beaucoup de souffrance et de morts parmi tous les habitants de la terre. »

Les sages de la nation Ojibwé et des personnes d’autres nations ont interprété les deux chemins auxquelles la race à la peau blanche doit faire face, comme étant la route de la technologie et la route de la spiritualité. Ils pensent que la route vers la technologie représente une continuation de la ruée tête baissée vers le développement technologique. C’est cette route qui a conduit la société moderne vers une planète endommagée et brûlée. Serait-il possible que la route vers la technologie représente une ruée vers la destruction? La route vers la spiritualité représente un chemin plus lent, celui que les Autochtones traditionnels ont suivi et qu’ils cherchent à retrouver. La terre n’est pas brûlée sur ce sentier. L’herbe y pousse encore.

Le prophète du Quatrième Feu a parlé d’une ère où deux nations se joindraient pour créer une puissante nation. Il parlait de la venue de la race à la peau blanche et du visage de la fraternité que les Frères à peau blanche pourraient afficher. Il est évident d’après l’histoire de ce pays que ce n’était pas le visage que présentait généralement la race à la peau blanche. La puissante nation mentionnée dans le Quatrième Feu n’a jamais été formée.

Si le peuple naturel de la terre pouvait simplement porter le visage de la fraternité, nous pourrions délivrer notre société du chemin de la destruction. Pourrions-nous faire en sorte que les deux chemins qui représentent deux points de vue du monde diamétralement opposés s’unissent pour former cette puissante nation?

Serait-il possible de former une nouvelle nation qui serait guidée par le respect pour toutes les êtres vivants?

Sommes-nous les personnes du Septième Feu?

North_carolina_algonkin-rituale02-1024x765

Danse des indiens algonquiens (gravure de John White, 1590)

La Prophétie amérindiennes:

« Les prophéties amérindiennes disent que des métissés et des blancs qui laissent pousser leur cheveux long et portent des colliers viendront vers les guérisseurs indigènes et demanderont des directives….
Les prophéties disent qu’ils reviendront comme le peuple de l’Arc-en-ciel dans des corps de différentes couleurs : rouges, blancs, jaunes ou noirs.
Les anciens ont dit qu’ils reviendront et s’uniront pour aider à restaurer l’équilibre de la terre.
L’histoire de ces Guerriers de l’Arc-en-ciel est racontée par plusieurs peuples de plusieurs manières différentes.
Nous sentons que nous sommes maintenant à cette époque où les Guerriers de l’Arc-en-ciel arrivent.
C’est donc un temps où nous devons reconnaître que nous sommes tous des êtres humains sur la même planète
et c’est ce en quoi consistent les Guerriers de l’Arc-en-ciel » . Sun Bear.
« Au temps du Septième Feu, un Nouveau Peuple émergera. Ils retraceront leurs pas pour retrouver la Sagesse qui a été laissée derrière le long de la route il y a longtemps.
Leurs pas les mèneront vers les Anciens, auxquels ils demanderont de les guider dans leur voyage. Si le Nouveau Peuple demeure fort dans sa quête, le tambour sacré fera de nouveau entendre sa voix. Il y aura un éveil des gens et le feu sacré sera de nouveau allumé.
En ce temps-là, la race à la peau claire devra choisir entre deux voies. Une des voies est la voie de l’avidité et de la technologie sans sagesse, ni respect pour la Vie. Cette voie représente une course à la destruction. L’autre voie est la spiritualité, un sentier plus lent impliquant le respect pour toutes les choses vivantes.

Si nous choisissons le sentier spirituel, nous pourrons allumer encore un autre feu, le Huitième Feu et commencer une longue période de Paix et de croissance saine ».

« Le temps est venu d’allumer le huitième Feu »

pulFInrXlCS3Gd3cNvISPU1qB5k40500x355

PROPHÉTIES AMÉRINDIENNES

Ce que Don Marcelino, qui est un Médecin traditionnel amérindien et originaire des NationsAmérindiennes dit à propos des prophéties:

EXTRAITS:

Avant de disparaître, les Hommes de Connais­sance Maya, ont laissé un manteau de protection autour de leurs livres, de leurs calendriers et de leurs prophéties. Afin de pouvoir déchiffrer ces messages, il faut commencer par traverser des symboles et des chiffres qui, en fait, ne veulent rien dire. Ce ne sont que des fioritures destinées à camoufler la simplicité des textes sacrés aux intrus avides de découvertes et de fausse magie.

La civilisation maya a laissé :

— Les Chilam Balams ou Livres des devins des choses occultes. Ce sont des prophéties.

— Le Popol Vuh : Livre du Conseil, recueil de mythes et légendes quichua.

Les Mayas adoptèrent la numérotation vicésimale (unités croissant de vingt en vingt) ce qui leur permit des calculs astronomiques très poussés et d’établir un calendrier solaire très précis. Chaque jour avait un nom et un caractère bénéfique ou maléfique.

La prophétie de 2012, traduite dans notre langue dit ceci :

Les portes de la planète Terre s’ouvriront afin de recevoir des énergies cosmiques d’un nouveau type. Ce champ d’énergie traversera la Terre en enveloppant très doucement tout ce qui vit. Cette ouverture dans l’œuf terrestre durera plusieurs millénaires : de 20 à 50 000 ans environ.

Chacun de nous, au cours de sa vie, a ressenti l’expérience de se sentir envahi dans tout son être par une onde de joie, joie impossible à traduire par des mots. Notre être se sent uni à la Terre et au Cosmos dans un état d’Harmonie, de Paix et d’Amour. C’est de cela qu’il s’agit.

La deuxième Prophétie est celle de l’Arc-en-Ciel

Elle annonce la transformation du genre humain en un Arc-en-ciel, mélange de toutes les couleurs et de toutes les races, synthèse cosmique de toute la Connaissance :

L’enracinement et la joie de vivre de l’Afrique,

La sagesse de l’Orient,

L’amour de la Terre et l’identification avec la nature des Amérindiens

Savez-vous que les arbres parlent ?
Ils le font, pourtant !
Ils se parlent entre eux
Et ils vous parleront si vous les écoutez.

Nous sommes semblables aux plantes : ni elles, ni nous, ne sont plus importants. Les plantes, croit-on, sont vivantes. La sève est leur sang. Elles s’accroissent, se multiplient. Elles peuvent communiquer avec nous et nous ne pouvons les détruire. Les arbres, quant à eux, sont aussi des êtres vivants.

Mais, pour compléter l’Arc-en-ciel, il manque une tradition. Toutes les anciennes traditions attendent le réveil de l’Occident, de la tradition européenne avec son savoir druidique, ses sorcières, le savoir et les tech­niques de ses alchimistes et la sagesse de son guide Jésus. Ce réveil est indispensable pour compléter le puzzle de la mémoire cosmique. Je pense que les civi­lisations amérindiennes savent depuis des millénaires que tout réveil de l’humanité est très lent.

L’Homme n’existe pas encore. L’être incarné est une espèce en mutation qui se réalisera en retrouvant sa mémoire cosmique.

Face à ces réalités apocalyptiques, les adeptes du nouvel âge, alors que la Terre brûle sous leurs pieds, sont à côté de leurs pompes. Je crois qu’ils sont sincères dans leur recherche. Malheureusement, une grande majorité d’entre eux n’est pas enracinée. Ils prennent leurs désirs pour des réalités quand ils disent, par exemple:

Le 21ème siècle sera religieux ou ne sera pas.

Ce millénaire de l’ère du Verseau sera d’Amour et de Lumière.

En 2012 la Terre va totalement changer (inter­prétation erronée du calendrier Maya).

Les sociétés amérindiennes gardent une distance devant le nouvel âge. Je crois que la Terre brûle sous les pieds de tous les habitants de cette planète et qu’il est temps de s’informer pour agir.

Les travaux des scientifiques occidentaux nous plongent dans la réalité. Par exemple, prenons le rap­port intergouvernemental sur l’évolution du climat, un texte de mille pages d’analyses techniques, publié par deux mille spécialistes. Ses rédacteurs envisagent une hypothèse moyenne sur les dangers encourus par la Terre, hypothèse bien en dessous de la réalité.

Selon tous ces scientifiques, le climat va radica­lement changer.

Je crois que le moment que nous vivons est très grave. Il est urgent d’assurer nos responsabilités d’ha­bitants de cette Planète bleue.

DON MARCELINOin « LA MÉMOIRE COSMIQUE AMÉRINDIENNE ».

  « Le temps est venu d’allumer le huitième Feu » Grand-père William Commanda (Algonquin)

Sources : site de Rachel Louve et cercledevie

Trouvé sur esprit science metaphysiques

mandalalaluna450-1Etincelle

 

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s