DES BOMBES DE GRAINES POUR RE-VEGETALISER NOS VILLES

 

Seed-Bombing_01-e1463046240419

 

Le « seed-bombing », ou littéralement le « bombardement de graines », trouve timidement ses adeptes en France. Déjà adoptée par de nombreux citoyens à travers le monde, cette pratique accessible à tous vise à revitaliser des espaces urbains absents de toute biodiversité. Avec le printemps déjà bien installé, voilà donc une belle occasion de revégétaliser nos villes !

Le principe est simple : confectionner soi-même de petites boules constituées de terreau et d’argile, et dans lesquelles on introduit toutes sortes de graines. Une fois sèches, on peut les transporter facilement et les lancer dans l’espace public, comme sur des terrains vagues ou des friches industrielles. La pluie libère ainsi les graines, qui germent naturellement dans la terre, redonnant de la vie et de la diversité aux espaces urbains abandonnés.

Seed-Bombing_02Photo : wikimedia.org

Plusieurs sortes de graines peuvent évidemment être plantées, comme des fleurs, des fruits, des légumes ou des herbes aromatiques, mais il est toutefois déconseillé d’utiliser les graines de plantes exotiques, qui pourraient empêcher par la suite les espèces locales de repousser ! Il suffit donc de s’informer sur les plantes traditionnelles qui poussent dans votre région. Les autres composants sont, quant à eux, adaptables à l’infini, du moment qu’il s’agit de matériaux naturels et riches en nutriments qui peuvent se bio-dégrader.

On pourra ainsi remplacer l’argile par des coquilles d’œufs et le terreau par du compost, et éventuellement ajouter au mélange du sucre fondu et de la crème fraîche si l’on veut que les « seed-bombs » s’accrochent aux murs. La semence de plantes vivaces est également encouragée. Par exemple, l’Alphala, de la famille des trèfles, est connue pour sa résistance (elle peut repousser pendant sept ans !) et son apport bénéfique dans l’assainissement des sols.

De l’orient à l’occident

Si l’invention est attribuée à un biologiste japonais, elle a cependant été rendue célèbre par de nombreux mouvements contestataires outre-Atlantique depuis plus de 25 ans. En effet, le « seed-bombing » était initialement opéré par des citoyens militants contre le nucléaire. Il a ensuite pris de l’ampleur dans différents pays, s’inscrivant notamment dans des mouvements tels que la « Guerilla Gardening » ou « Green Guerilla« , où les citoyens engagés écologiquement doivent parfois agir illégalement pour lutter contre un manque cruel de biodiversité dans les espaces urbains. On se rassure cependant, ce type de « bombe » ne fait pas mal ! Cependant, s’il était nécessaire de le préciser, ce n’est pas fait pour jeter sur des personnes…

Seed-Bombing_03

Photo : guerrillagardener.it

Ainsi, le « seed-bombing » nous rappelle une nouvelle fois qu’il n’y a pas de petits gestes lorsqu’il s’agit de protéger ou de réintroduire la nature en ville, et qu’ensemble, nous pouvons faire la différence !

En 2015, la chaîne de magasins bio Naturalia a lancé une grande opération « seed-bombing », visant à sensibiliser petits et grands autour de la végétalisation des espaces urbains. Encourageant la pratique du « Do It Yourself », l’enseigne a même créé un tutoriel pour créer ses propres « seed-bombs » chez soi. Nous vous laissons donc le plaisir de découvrir la recette, en espérant qu’elle vous donnera envie de vous prêter au jeu !


Sources : labrecheurbaine.com / naturalia.fr / guerrillagardening.org /

Trouvé sur Le Nouveau Paradigme

mandalalaluna450-1Etincelle

 

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s