RELIER LE PÔLE SUD AU PÔLE NORD, LA NOUVELLE AVENTURE FOLLE DE MIKE HORN

 

mike-horn

 

Le Sud-Africain et explorateur de l’extrême Mike Horn se lance dans une nouvelle aventure, Pole2Pole. D’ici deux ans, il espère relier le pôle Sud au pôle Nord à la voile, à pied et à ski. Départ prévu de Monaco, ce dimanche 8 mai 2016.

Le départ est imminent pour l’aventurier Mike Horn. Ce dimanche 8 mai, ce spécialiste de la survie dans l’émission de téléréalité The Island (M6) se lance dans une nouvelle expédition. Pendant deux ans, il traversera le globe « verticalement », à la voile, à pied mais aussi à ski, afin de rejoindre les deux pôles.

mike-horn

Le tour du monde, il l’a déjà fait. Avec son expédition « Latitude zéro » en janvier 1970, il a traversé la Terre en suivant l’Equateur. Pendant près de dix-sept mois, il a traversé trois continents et deux océans à la voile, en pirogue, à vélo ou encore à pied. Mais pour « Pole2Pole », il prendra l’axe inverse, du pôle Sud au pôle Nord. Soit près de 40 000 kilomètres.

L’expédition de 27 000 kilomètres se composera notamment de 7 000 km à skis, tiré par une voile, durant quatre mois sur le continent antarctique pour rejoindre le pôle Sud. Lors de précédentes aventures, Mike Horn avait réussi à parcourir jusqu’à 580 km par jour grâce à ce moyen de locomotion sur glace aidé par le vent.

 

Le baroudeur de 49 ans a présenté, vendredi 6 mai 2016, ses prochaines pérégrinations au Yacht Club de Monaco, d’où il part ce dimanche. Son périple commence en équipe sur son voilier de 35 mètres, le Pangaea, jusqu’à la côte namibienne. Mais il poursuivra seul sa route.

Au programme: la traversée du plus grand delta intérieur, l’Okavango au Botswana, la découverte de l’Antarctique à ski, une immersion dans les forêts équatoriales vierges de Papouasie-Nouvelle-Guinée, puis dans la toundra du Kamtchatka dans l’Extrême-Orient russe, juste avant de partir pour le pôle Nord. A l’issue de son voyage, il reviendra amarrer son voilier à Monaco.

Pour résumer : Il se dirigera vers le Botswana, puis la Nouvelle-Zélande et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. L’explorateur arrivera alors en Antarctique qu’il a prévu de traverser seul en seulement quatre mois.

Mais cet intrépide globe-trotter n’en est pas à son coup d’essai, ni à son premier tour du monde. En 2000, avec son expédition « Latitude zéro », il a traversé la Terre en suivant l’Equateur. Pendant près de dix-sept mois, il avait traversé trois continents et deux océans à la voile, en pirogue, à vélo ou encore à pied.

Pour cette neuvième expédition, il sera possible de le suivre sur son compte Twitter ou sur sa page Facebook personnelle.

sources : http://www.lexpress.fr/ / http://www.ledauphine.com/ http://www.nicematin.com/

Trouvé sur La Terre du Futur

 

Pour les personnes qui ne connaissent pas Mike Horn   à lire    ICI

ou sur son site officiel 

 

Et voilà un aventurier de notre époque 

mandalalaluna450-1Etincelle

3 thoughts on “RELIER LE PÔLE SUD AU PÔLE NORD, LA NOUVELLE AVENTURE FOLLE DE MIKE HORN

  1. Ce projet d’expédition est tout à fait impressionnant !

    Par contre en lisant l’article, les chiffres cités me font froncer les sourcils de perplexité. L’expédition “circumterrestre” est d’environ 40 000 km (ligne 11), ce qui est juste, mais la ligne d’en dessous (ligne 13) l’expédition ne fait plus que 27 000 km. Ces 27 000 km comporteront notamment 7000 km à ski durant 4 mois vers le pôle sud. D’accord. Mais ensuite il est dit que l’explorateur à déjà réalisé des déplacement sur neige et glace de 580 km par jour… par jour! Il doit y avoir une erreur. En outre il est difficile de faire cadrer 4 mois de voyages polaire à une telle vitesse, à moins de faire de très nombreux zig-zag. A la vitesse annoncée il faudrait dans l’absolu moins de 15 jours.
    La dernière chose étrange concerne le troisième paragraphe ou l’on parle de sa première expédition “Latitude zéro”. Si Mike Horn a 49 ans et qu’il a réalisé comme mentionné cette expédition en 1970 il a été réellement très précoce! J’ai 45 ans et suis donc né en 1971, sachant que Mike à 4 ans de plus que moi selon l’article il a du naitre en 1967 ce qui nous fait un tout jeune explorateur montant sa première expédition autour du monde à l’âge de 3 ans. Il semble y avoir quelques erreurs.

  2. Oui, vous avez raison, mais il est d’autant plus important de relater ces exploits inspirants avec exactitude, pour ne pas donner prise au discrédit.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s