DES SCIENTIFIQUES CROIENT QU’ILS VIENNENT DE DECOUVRIR UN UNIVERS PARALLELE

parallel-universe-world

Les scientifiques croient avoir aperçu un univers parallèle côtoyant le nôtre. Ils ont vu entre ces points, le point le plus éloigné de l’univers

Les scientifiques croient avoir aperçu un univers parallèle se cogner contre le nôtre. Ils ont vu des notes dans les signaux des points les plus éloignés de l’univers qui suggèrent que le tissu de notre univers a été perturbé par un autre univers incroyablement différent. Leur analyse est peut – être la preuve de la théorie multivers .

Selon les chercheurs : « le Dr Ranga-Ram Chary a examiné le bruit et les signaux résiduels dans le fond cosmique micro – ondes laissés par le Big Bang (photo) et a trouvé un certain nombre de points lumineux épars qu’il croit être des signaux d’un autre univers qui s’est cogné contre le nôtre il y a des milliards d’années.  »

Ils affirment que d’autres mondes parallèles au nôtre existent. L’ensemble a été publié dans  Physical Review X.

Selon les chercheurs : « Dr Ranga-Ram Chary a examiné le bruit et les signaux résiduels dans le fond cosmique laissé par le Big Bang (photo) et a trouvé un certain nombre de points lumineux épars qu’il croit être des signaux d’un autre univers se cogner le notre il y a des milliards d’années auparavant. « 

Du moins c’est la conclusion provisoire donnée par les chercheurs. Selon certaines théories cosmologiques, les collisions d’univers alternatifs devraient être possibles.Ces scientifiques assurent que d’autres mondes exercent une force sur notre propre univers, ce qui provoquerait des phénomènes a priori inexplicables, comme certains mouvements de particules. Selon cette théorie, notre univers ne serait donc qu’une gigantesque série de mondes, certains semblables au nôtre, d’autres très différents. Tous ces mondes existeraient simultanément et s’influenceraient les uns les autres par une force de répulsion. Les théories concluent que notre univers est comme une bulle parmi d’autres.

Une fois qu’un univers commence dans un cadre de type big-bang, il ne cesse son expansion. Cela vaut pour tous les univers. Il est donc logique qu’il y en aurait qui cognent périodiquement l’un dans l’autre. Ils sont tous susceptibles d’affilée, disent les chercheurs, de vibrer, de rebondir autour, et de se frotter les uns sur les autres.

Selon eux, cette nouvelle théorie pourrait aider à trouver une solution à certains problèmes de la mécanique quantique qui confondent les scientifiques depuis des siècles. La mécanique quantique présente des phénomènes qui semblent enfreindre les lois de cause à effet.
Fait à noter, l’idée d’univers parallèles en mécanique quantique existe depuis 1957.  Dans la “théorie des mondes multiples”, chaque univers se sépare en plusieurs nouveaux univers chaque fois qu’une mesure quantique est effectuée. Toutes les possibilités sont donc réalisées. Plusieurs critiques remettent en question la réalité de ces autres univers puisqu’ils ne semblent pas influencer le nôtre.

Le Dr Chary croit que le signal qu’il a reçu indique que cet autre univers est très différent du nôtre. Il dit qu’il pourrait avoir une proportion de particules subatomiques appelées photons et baryons dix fois plus grande que dans notre univers.

Le Dr Chary explique: «La mise au point des paramètres dans l’univers primitif nécessaire pour reproduire notre présent univers suggère que notre univers peut être simplement une région à l’intérieur d’un super-région gonflée éternellement. Beaucoup d’autres régions au-delà de notre univers observable existeraient avec chaque région régie par un ensemble de différents paramètres physiques que ceux que nous avons mesurés pour notre univers « .

Par contre, l’équipe de l’Université Griffith et de l’Université de Californie croient qu’au contraire, les différents mondes s’influencent les uns sur les autres grâce à une force de répulsion subtile. Pour ces chercheurs, une telle interaction expliquerait tous les comportements bizarres des particules microscopiques. Ils ont donc élaboré leur propre théorie des mondes multiples qui interagissent entre eux. La «théorie des mondes multiples» affirme que la capacité des particules quantiques à occuper deux états en même temps pourrait s’expliquer par le fait que les deux états coexistent dans différents univers. Plutôt que de «choisir» une voie ou une autre, les particules occupent les deux états simultanément.

Ainsi les chercheurs croient que notre univers n’est que l’un des nombreux autres mondes. Certains seraient presque identiques au nôtre et d’autres seraient très différents. Une force universelle de répulsion entre ces mondes adjacents tendrait alors à les différencier davantage. Tous ces mondes sont réels, ils existent en continu dans le temps et possèdent des propriétés bien définies…

D’autres recherches devront être faites, mais cela pourrait être le début de découvertes très intéressantes.

Sandra Véringa

Voir la définition desMultivers

 

Trouvé sur Esprit science métaphysiques

mandalalaluna450-1Etincelle

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s