VÉRITÉ, DUALITÉ, LA VOIE DU JUSTE MILIEU

 

1915301_973161459386018_2445651243973551988_n

 

L’être est souvent traversé par diverses choses, attitudes, pensés, émotions, questions, réponses, notion de mal ou de bien, de façon conscientes, non conscientes. Confronté également à diverses situations, épreuves, personnes, fréquentations.

La journée, nous pouvons vivre et accueillir tout cela en émanant, ressentant, incarnant de l’amour et de la compassion. Et la nuit, il y peut y avoir le revers de tout ça, son opposé, son contraire.
Le jour, la nuit, le blanc, le noir, le mal, le bien.

Il en est ainsi que la dualité peut se manifester, dans le sens où, la journée, l’être peux accueillir certains contextes, certaines situations (…..) face à une personne, et la nuit, se rendre compte, dans une conscientisation semi-éveillée, qu’il y a des choses qui peuvent ne pas être dans la justesse (mensonge, manipulation consciente ou inconsciente, non-amour) et que pour autant l’être a cependant accueilli à un moment. Voilà où peut résider la dualité.

La justesse réside-t-elle alors à ne plus nourrir ce « jeu » dont nous sommes conscient, et couper net à celui-ci, et à l’ego de celle ou celui qui « joue » (consciemment ou inconsciemment) ce « jeu », (ce qui revient à faire exprimer une part de d’ego de soi également, dans une forme de dualité d’ego à ego). Mais sachant que cela peut aussi favoriser et permettre à la part d’ego de l’autre (et de soi) d’être confronté(e) à son propre « jeu », et à elle/lui-même.
Soit accueillir vraiment d’un amour dit « inconditionnel » ce « jeu » qui est en l’autre, sachant que cela ne résout rien dans l’instant? Et que cela peut aussi nourrir, alimenter et animer le « jeu » de l’ego de l’autre, de soi?

Que cela nourrit-il au final, en l’Autre, en Soi? Qu’est la vérité en cela?

Cela est très délicat d’être dans le juste milieu, et il n’est nulle résolution ou attitude qui ne nourrit pas une forme de dualité, si infime soit-elle, en soi ou en l’autre. Tout cela est vraiment très subtilement délicat, même si, en vérité, tout participe à l’évolution de chacun, dans la mesure où nous pouvons y déposer notre pleine conscience, au moment où cela se vit.

Il n’est nulle vérité qui ne soit “la vérité” en certaines situations présentes, tout autant qu’il n’est nullement une vérité qui puisse être figée pour l’instant d’après, car rien n’est figé, et aucune situation présente n’est pas en mouvement, en transformation.

Il est un juste milieu, délicat à trouver, pour que nul (l’autre ou soi) ne soit blessé(e), éprouvé(e), sollicité(e), face à son ego.
Mais cela fait aussi partie du chemin.
La voie est délicate, humble, authentique, subtile, en étant dans la vérité, dans une sincérité conscience et honnête par amour pour l’autre, pour soi, pour tous, et pour chacun.

Chaque situation, personne que nous rencontrons, que nous
« appelons » sur notre chemin, nous invite chaque instant à toucher humblement cette voie du juste milieu.

Seul l’instant présent exprime ce qu’il est, ce qui EST.

Conrad

Extrait de la réédition du livre « Prends Conscience et avance » qui ressortira bientôt.

 

Merci encore à Conrad pour ce très beau texte

mandalalaluna450-1Etincelle

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s