LA SOLUTION GLOBALE

FLOWER MANDALA

Les problèmes écologiques et sociaux sont énormes et menacent la santé et l’avenir de l’Humanité et de toute vie sur terre. Cette affirmation peut paraître exagérée, mais prenons simplement un seul de ces nombreux problèmes pour prouver cette affirmation.

L’influence du nucléaire sur les organismes vivants est celui de la mutation des cellules et la prolifération des maladies. Le nucléaire porte le potentiel de la totale annihilation de l’humanité et de toute vie sur la planète. Malgré une coalition de 106 nations qui se sont unies pour interdire la guerre nucléaire, les nations qui possèdent cette technologie refusent avec arrogance de discuter de la possibilité du désarmement nucléaire ! 40 % de l’Europe est déjà fortement contaminée et, selon certains experts, devrait être jugée inhabitable. La mer Irlandaise est la plus fortement polluée par la radioactivité : 33 % de la vie aquatique dans cette mer présente des tumeurs cancéreuses. Les thés produits au sud de Tokyo font réagir les compteurs Geiger et de nombreux aliments produits par le Japon, Taiwan et la Corée du Sud sont fortement contaminés. Les politiques des organismes internationaux rendent impossible que les nations qui veulent limiter l’achat de ces produits puissent le faire. Plusieurs rivières en Amérique du Nord, surtout près de la côte ouest, sont très contaminées par la radioactivité. Le plutonium utilisé par l’industrie devient plus dangereux avec le temps, à mesure qu’il se dégrade. Ainsi, nous aurons des effets négatifs sur la santé avec l’utilisation du plutonium industriel pendant de nombreuses générations. Les désastres de certaines centrales nucléaires illustrent bien les effets désastreux à long terme de la radioactivité. Après le désastre de Tchernobyl, tous les enfants dans un périmètre de 250 kilomètres ont contracté le cancer de la thyroïde, le premier à se manifester après une exposition à la radioactivité. Par la suite, d’autres problèmes surgissent : stérilité, désordres neurologiques, difformités, autres formes de cancer, maladies dégénératives, etc. Les résidus des centrales nucléaires sont inutilisables par l’industrie et demeurent fortement radioactifs pour des milliers d’années. L’industrie ne sait pas quoi en faire et les résidus s’accumulent. À Fukushima, au Japon, depuis le désastre de la centrale nucléaire, les tracteurs ramassent des millions de kilos de terres fortement contaminées et les enveloppent dans du plastique qui ne retient pas la radioactivité. Ils ne savent pas quoi en faire ni où les mettre.

Ainsi, une seule des innombrables menaces qui pèsent sur l’avenir de l’Humanité est suffisante à elle seule pour nous anéantir. Que quelques pays seulement perdent le contrôle de leurs centrales nucléaires et la terre est cuite, pardonnez l’expression ! Alors que faire ?

Il nous faut une solution globale qui adresse tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés. Il y a trop de problèmes actuellement pour que la défense d’une cause en particulier puisse avoir un effet bénéfique à long terme sur l’avenir de la planète. Il faudrait une solution qui permette à tout le monde, à chaque famille, de protéger la terre. La terre-mère est la source de tout ce dont nous avons besoin. Je pense que nous pouvons tous nous mettre d’accord que l’avenir de nos enfants et des enfants de nos enfants est le but le plus important que nous puissions nous fixer. Un tel consensus pourrait permettre que tous et toutes veuillent s’unir dans un même but, au-delà de toute considération religieuse, nationale ou politique. Pour ce faire, il faudrait une solution globale qui soit économiquement viable, agréable puisque c’est la seule manière que tous et toutes veuillent y participer et bénéfique pour l’écologie.

Il y a une solution qui répond à tous ces besoins. Elle s’appelle le domaine familial. Cette solution est simple, économiquement viable, agréable, saine et réalisable par toutes les familles si nous nous entraidons un tant soit peu. Si chaque famille possède un hectare de terre et qu’elle œuvre sur cette terre à planter des jardins pour se nourrir, subitement toute l’infrastructure internationale de l’alimentation devient inutile. Ainsi, les dépenses énormes en pétrole, électricité, engrais chimiques, pesticides et autres poisons et sources de pollution sont épargnées à la terre. La faim dans le monde n’existe plus, car l’argent n’est plus nécessaire pour se nourrir, la terre où nous habitons nous fournit nos aliments. Il a été prouvé d’innombrables fois qu’avec un hectare de terre une famille peut bien se nourrir pour l’éternité. Il est prouvé qu’une terre cultivée en biodiversité est plus saine et produit beaucoup plus d’aliments qu’une terre cultivée industriellement en monoculture. Il est prouvé qu’une nourriture produite par des êtres humains versus des machines est beaucoup plus saine, savoureuse et propice à la santé. La terre, en fait, peut produire tout ce dont nous avons besoin. Comme autrefois, un petit village de paysans peut produire des matériaux de construction écologiques, des vêtements en fibres bio et de l’alimentation, en abondance !

Identifions ce dont tous les êtres humains ont besoin pour vivre en santé : de l’eau pure, de l’air pur, une bonne nourriture saine, du soleil, de l’exercice, de l’amour, des loisirs, du repos et un sommeil réparateur. Une terre où les Hommes vivent sur des domaines familiaux remplis tous ces besoins pour l’éternité. Il faut aussi la liberté et la paix pour pouvoir vivre ainsi. Il est prouvé qu’une vie simple au sein de la nature permet un meilleur développement des aptitudes de l’être humain tels une meilleure mémoire, davantage de force physique, une meilleure santé, une vie plus détendue et moins stressante, plus de temps pour l’amour, les échanges fraternels, le partage, plus de temps pour les arts, la musique, la danse, la philosophie, les arts, la réflexion et l’intériorité. Et donc des êtres humains plus intelligents!

Une des constatations que la plupart des gens font aujourd’hui c’est que notre mode de vie actuel est illogique et que les décisions prises par les gouvernements et les grandes corporations ne sont pas bénéfiques pour les peuples, mais pour une petite élite de gens qui ont des quantités obscènes de moyens financiers. C’est comme si nous avions perdu notre liberté qui a été mise entre les mains de personnes qui n’ont pas d’intelligence. Car, effectivement, ce n’est pas parce qu’ils ont beaucoup d’argent ou de pouvoir qu’ils sont plus heureux, sages et en santé. Au contraire, j’ai remarqué que plus une personne a de pouvoir ou de biens matériels, plus elle semble en être prisonnière, incapable de s’en détacher et contrainte à d’énormes sacrifices personnels pour les conserver.

Le système actuel, qui est aux mains de ces personnes effectivement handicapées par leurs fortunes et leur pouvoir, détruit la terre à une allure effrayante. Personne ne semble pouvoir arrêter cette course effrénée vers la mort. Tout est pollué aujourd’hui, l’air, le feu nucléaire, la terre, même les océans sont contaminés par une quantité effroyable de produits pétroliers et de plastiques qui ne se dégradent pas. Ce n’est pas une manière de vivre qui est intelligente, qui est rationnelle, qui conduit à la santé et au bonheur. La plupart des gens sont esclaves d’un horaire de travail qui laisse que des bribes pour la famille, dans un milieu stressant et pollué et pourtant persistent à penser que nous vivons une ère de progrès! L’intelligence de l’Homme semble avoir disparu.

Si nous avions un domaine familial, la vie serait simple et suivrait le rythme du jour, de la nuit et des saisons. La nature en biodiversité produit toujours beaucoup plus que ce qui lui est demandée. Les arbres appellent la pluie, preuves à l’appui, ainsi les déserts peuvent être reconvertis en oasis sans limites. Les preuves sont maintes fois faites que l’homme qui vit au sein de la nature peut trouver des solutions à tous les problèmes environnementaux. Il faut simplement lui laisser la liberté de pouvoir les envisager et de parler avec d’autres personnes dans son environnement qui ont les mêmes problèmes. L’intelligence de l’Homme est infinie, mais pour pouvoir se déployer elle doit respecter les lois de la terre et de la vie. Ces lois ne sont pas celles des gouvernements ni ceux de la science actuelle qui sert à promouvoir une technologie qui détruit la terre, mais celles du gros bon sens, comme on dit au Québec et peut-être ailleurs.

La technologie n’est vraiment pas nécessaire ! Il est possible de cultiver la terre avec très peu d’outils. L’Homme à l’origine était parfaitement bien adapté à la vie sur terre. La technologie agit comme une prothèse ou orthèse, des béquilles qui facilitent indûment certaines actions en atrophiant les muscles et les habilités naturelles que l’Homme avait pour accomplir ces mêmes actions naturellement. Attention ! … aujourd’hui une technologie qui est mise au service des domaines familiaux devient constructive, et aussi temporaire. Nous réapprendrons assez rapidement ce qui vient naturellement et à moindre coût pour l’environnement et notre précieux temps de vivre !

La prétendue éducation de ce système nous a induites de fausses images et des données erronées. Par exemple, en nous racontant que les hommes des cavernes, nos prétendues ancêtres, avait une vie difficile et dangereuse. Ce n’est pas le cas. Certaines sciences décrivent l’homme des cavernes comme un carnivore qui devait tuer des animaux pour se protéger et assurer sa subsistance. Si cela était vrai, aurions-nous une dentition qui n’est pas du tout celle d’un carnivore, mais plutôt celle d’un herbivore, et aurions-nous un système digestif spécifiquement organisé pour extraire les nutriments des végétaux et qui produit de la putréfaction lorsqu’il doit digérer des protéines animales ? Il s’agit ici d’avoir un minimum de bons sens et de regarder la vie avec intelligence, de prendre le temps de réfléchir et de penser par soi-même. Les mensonges des sociétés technocratiques sont destinés à nous maintenir dans l’ignorance et l’esclavage. Une vie au sein d’un domaine familial permet beaucoup de liberté, car il existe bien des manières de faire pousser sa nourriture et répondre à ses besoins, avec un minimum de travail.

La solution des domaines familiaux est intelligente, pratique et réalisable par toutes les familles avec un tant soit peu d’entraide entre elles. Elle gagne de plus en plus de popularité partout dans le monde. Un des plus grands pays du monde est maintenant très avancé dans l’implantation des jardins et domaines familiaux. Les principes énoncés plus bas ont été portés en textes de loi avec la volonté de donner des terres aux familles voulant participer. Et ils sont déjà très nombreux à le faire.

Les principes de base des domaines familiaux sont les suivants :

  1. Le domaine doit comporter un minimum de 1 hectare et rarement excéder 2 hectares.
  2. Il doit appartenir en propre à la famille.
  3. Ce bien doit être insaisissable, non sujet à la vente à l’extérieur de la famille et uniquement transmissible dans la famille par héritage.
  4. La terre et l’habitation du domaine doivent être non taxables et non imposables. Les produits et services générés par la famille à partir du domaine sont aussi non taxables et non imposables.
  5. Les domaines familiaux d’un même lieu sont libres de s’organiser ensembles. Leurs actions et leur gestion des terres et installations communes doivent être libres de taxes et d’impôts.

C’est simple et réalisable. Pour l’état, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les revenus iraient en augmentant. En effet, les produits les plus efficaces et les plus essentiels à tous les êtres humains, avec une qualité bien au-delà du bio actuel, seraient générés en grande abondance par les domaines familiaux. Ces familles autonomes voudront alors les partager et échanger avec d’autres. Il sera alors très facile pour ces Eco villages d’organiser des rencontres d’échange et de partage puisque tous est libre d’imposition et donc libérée d’une bureaucratie lourd et couteuse. Avec le temps le gouvernement gagne avec la vente de ces produits, en les distribuant localement, régionalement et internationalement. Le gouvernement aura beaucoup moins de dépenses avec les domaines, car les communautés sauront répondre à tous leurs besoins. Ils auront déjà, voilà, une bien meilleure santé ! Car la nature nous donne toujours tous ce dont nous avons besoin. Il s’agit simplement de la connaître!

Même si les structures actuelles limitent temporairement la pleine réalisation d’un domaine familial, les solutions pour ce faire peuvent être trouvées. En fait, si nous réfléchissons un peu nous verrons que tous nos problèmes peuvent être résolus par les domaines familiaux. Au début il y aura les pionniers et les projets pilotes. Lorsque les autres familles verront la joie, la santé, les habiletés et l’intelligence de ceux qui habitent les domaines familiaux, ils voudront faire de même.

Au début, nous aurons besoin de technologies pour nous aider. Mais au fur et à mesure que les enfants de nos domaines s’adapteront à la nature, ces technologies seront de moins en moins nécessaires, car les habilités naturelles des Hommes reviendront et nos enfants seront plus forts, plus équilibrés, plus en santé et plus intelligents et leurs enfants encore davantage.

Regardons cela ensemble si vous voulez bien. Si un aspect de nos problèmes actuels ne semble pas pouvoir se solutionné avec les domaines familiaux, réfléchissez… si vous ne trouvez pas la solution écrivez un commentaire et je tenterai d’y répondre.

EXEMPLES :

Nous avons parlé de radioactivité. Une personne qui a vécu toute sa vie sur un domaine familial (les domaines familiaux existent déjà et ont toujours exister) a trouver la solution au stockage des déchets nucléaires. Il s’agit d’envelopper un petit morceau de résidus radioactif dans du plomb qui en arrête effectivement le rayonnement et l’enterrer à 10 pieds – 3 mètres environ de profondeur. Pas plus d’un par hectare, donc un seul par domaine familiale. Ainsi, redistribuer de manière non toxique également partout sur les domaines familiaux de toute la terre les déchets nucléaires. Problème réglé, si nous vivons en domaines familiaux.

La guerre par exemple ! Quel besoin aurait un groupe de personnes à chercher chez le voisin ce qu’il possède déjà en abondance chez lui ? La guerre cessera d’exister si les gens vivent sur des domaines familiaux. Car il n’y aurait aucune raison et aucune motivation de quitter un endroit où nous sommes maîtres et libres, heureux et en santé, pour aller porter la misère et la souffrance chez le voisin et semer les graines de la récidive chez soi ! La technique existe pour amener les plantes qui poussent dans un domaine familial à servir les besoins de la famille après à peine quelques années de culture. Ces plantes ont une influence curative sur la famille qui habite là. Ainsi, nos légumes et nos fruits, ceux qui poussent sur notre domaine, ont bien meilleur goût ! Et ils sont accordés aux besoins de nos organismes et ceux de notre famille immédiate. Ils illustrent véritablement l’axiome d’Hippocrate : « Que l’aliment soit ton médicament et que ton médicament soit ton aliment. » Alors, dans de telles circonstances, qui voudrait porter la guerre au voisin ou au loin ?

J’attends vos commentaires à ce sujet.

Paix

Aigle Bleu

Trouvé sur le Blog d’Aigle

En Voilà des bonnes idées pour vivre plus en communion avec la nature et nous redonner un meilleur équilibre et autre sens à notre vie aussi. 

mandalalaluna450 (1)Etincelle

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s