QUI A CACHÉ TON POTENTIEL ?

5561164828_2901734be1_b

par Agnieszka Rouyer

Il arrive que nous ne voyons aucun potentiel en nous, aucune qualité, parce que nous ne comprenons pas comment ils nous ont été cachés. Se rendre compte des raisons de nos limitations nous donne la liberté et la possibilité de découvrir les forces qui demeurent en nous.

Avant de lire cet article, je t’invite vivement à lire ce texte-là : Les failles de notre système d’éducation.

Cela te permettra de mieux comprendre l’idée que je tiens à exposer ci-dessous.

Je me permets de te poser une question : combien de fois as-tu culpabilisé à l’idée que tu n’es pas celle ou celui que tu voudrais être ?

Es-tu certain que tu es la seule personne responsable de la façon dont tu as appris à penser, à réfléchir et à avoir des opinions sur toi et sur le monde qui t’entoure ?

Si :
  • tu te critiques pour des erreurs que tu as commises
  • tu ne te fais pas confiance et ton avis dépend de l’avis des autorités ou des autres
  • tu te compares aux autres et tu es constamment en compétition avec eux
  • ta créativité a été enterrée il y a longtemps, y compris toute ta curiosité du monde et la joie d’apprendre des nouvelles choses,

… ce n’est pas parce que quelque chose ne va pas avec toi. Ce n’est pas parce que tu es un « modèle défectueux ». Ce n’est pas parce qu’il te manque quelque chose.

C’est parce que tu as été « programmé » ainsi. C’est parce qu’on t’a appris ce type de réflexion et pensées dans le processus de l’éducation scolaire.

Ne pas accepter tes erreurs, la peur et la subordination à l’autorité, la rivalité et l’incitation à la concurrence, rester figé dans ces schémas t’ont été inculqués et imposés, tous les jours durant de nombreuses années.

A côté de ces habitudes et réflexions dévastatrices, il y a toi qui :
  • sais comment pardonner et apprendre de tes erreurs
  • sais comment accepter facilement tes imperfections
  • as confiance en toi et sais dire tout haut ce que tu penses
  • apprécies la diversité et individualité des autres, et ne penses être ni inférieur ni supérieur à autrui
  • fais preuve de créativité, apprends en jouant et es fasciné par le monde.

Il est certain que l’école n’était pas le seul endroit où ton potentiel a été étouffé. Dans de nombreux cas, cela est arrivé déjà avant – à la maison lors des conversations avec les parents et surtout en regardant la télévision.

C’est un peu comme si, petit enfant, tu avais, dans ton cœur une grande lueur qui étincelait puissamment et sans relâche. À un instant, dans ton cœur a fait irruption une sorte d’intrus qui a empêché cette lumière de rayonner en la couvrant avec une sorte de « bâche » afin qu’aucun flamme ne se libère. Après de nombreuses années, tu as oublié que tu as toujours cette lumière en toi et tu te dis : «Je suis comme ça, je suis incapable. »

Et tu penses que pour commencer à briller à nouveau, tu dois changer, devenir quelqu’un de mieux, quelqu’un d’autre… Créer une nouvelle version de toi-même, qui sera un « nouveau modèle ».

Bien sûr, tu peux mettre dans ton cœur une lampe avec une ampoule à très haute luminosité, mais ça ne sera pas la même chose  ;-). Ne serait-t-il pas mieux de s’occuper de cette « bâche » qui camoufle toute ta lumière naturelle ?

Dans mon travail en tant que coach, je rencontre souvent des gens qui veulent travailler sur leur estime de soi et la confiance en soi. Presque toujours, ils sont convaincus que quelque chose ne va pas avec eux. Qu’ils sont inférieurs, un modèle erroné et c’est ainsi depuis de nombreuses années, souvent même, depuis l’enfance.

La plupart ne sait pas pourquoi ils se sentent inférieurs et plus faibles que les autres. Ils pensent souvent : « c’est de ma faute ». Ils sont convaincus qu’il leur sera difficile de changer. Ils considèrent ceci comme une caractéristique inhérente, un attribut biologique sans être conscient du fait que ce n’était pas toujours le cas.

Dans de nombreux livres sur le développement personnel, tu trouveras des conseils du genre : prends la totale responsabilité de qui tu es. Dans la plupart des cas c’est un très bon conseil, mais pas toujours.

Tu n’es pas responsable du fait que ton potentiel t’a été caché. Tu es cependant responsable de le retrouver à nouveau.

Tu n’es donc pas responsable de ton éducation, mais tu es responsable de ce que tu en fais aujourd’hui.

P.S. Quand j’ai réalisé que « le manque de qualités et potentiels » n’était pas un trait de notre caractère ou une partie de notre personnalité, mais une condition, un état dans lequel nous avons été poussés durant des années par le travail de sape des autres  personnes –sans volonté de nuire, simplement inconscientes du processus-, quelque chose à l’intérieur de moi s’est brisé. Je me suis sentie… libre.

Comment tu te sens maintenant ?

Agnieszka http://www.potentiel-infini.be/

Retrouvez les chroniques de Agnieszka Rouyer sur la Presse Galactique

Trouvé sur La Presse Galactique

mandalalaluna450 (1)  Etincelle

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s