LES CERCLES DE CULTURE OU AGROGLYPHES…

Un peu de réflexion pour cette fin de semaine. Vous connaissez les « Crops circles« , ces cercles énigmatiques qui apparaissent dans les champs de céréales. Ils sont de plus en plus élaborés, apparaissent en une nuit, et on ne sait trop, qui réalise ces oeuvres d’art. Il y a les vrais et les faux cercles de culture. Comme souvent, quand il n’y a aucune explication, on va au plus court, mais qu’en est il vraiment? Si vous consentez à vous rapprocher un peu de notre Terre, à communier avec elle, en oubliant autant que possible, la rigueur matérialiste qui veut qu’il y ait une réponse à tout, peut être que les théories proposées par certains scientifiques, auraient un écho favorable, à une acceptation de ce qui est sans doute invisible, mais bien présent. Comme toujours pour ces sujets controversés, c’est à votre réflexion, qu’il est fait appel.

Le cercles de récolte (en anglais crop circle) est une formation généralement circulaire apparaissant au milieu de champ de blé, de seigle, de colza ou d’avoine. Les tiges des plantes sont couchées, tordues, mais jamais arrachées ni abîmées. Elles continuent à pousser à l’horizontale sans se redresser, suivant le mouvement en spirale qui leur a été imposé lors de la formation. Ce mouvement spiralé peut se superposer à un autre mouvement spiralé sur la même formation, mais de sens inverse au premier, ce qui a pour effet de tresser étroitement les plantes entre elles. Le bord des figures sera toujours délimité d’une façon extrêmement nette.

 

 

 

 

 

UNE AUTRE COMMUNICATION ?
Le premier cercle connu semble être apparu à Assen, en Hollande, en 1590. Le document ci-contre témoigne de l’existence de ces manifestation en Angleterre au XVII ème sciècle. Le diable faucheur de Hartfordshire s’est manifesté à la suite d’un différent entre un fermier et un faucheur.
Ce dernier réclamant trop en échange de la coupe d’un champ d’avoine, le fermier jura qu’il préférait que le diable se chargeât du travail à sa place. Et il advint donc que chaque nuit, le champ d’avoine brillait comme s’il n’était que de flammes ; mais le lendemain matin, il semblait si bien fauché par le diable ou quelque esprit infernal qu’aucun mortel n’était capable d’en faire autant. En outre, l’avoine gisait de telle manière dans le champ que le propriétaire ne pouvait plus la ramasser.

Le phénomène s’amplifia et devint de plus en plus complexe au fil des années. Dans les années 80, il apparut tout d’abord sur les collines du Wiltshire et du Hampshire en Angleterre, non loin des sites mégalithiques et mystérieux d’ Avebury et de Stonehenge, qui connurent, dans les années 70, une recrudescence d’observations d’ovnis. Ces sites sont aussi le lieu de passage des « lignes Ley » (réseau télurique), les lignes d’énergie terrestre. Il s’étendit ensuite dans tout le sud-ouest de l’Angleterre, au pays de Galles, dans le Norfolk et l’Ecosse. Il gagna les USA, le Canada, le Mexique, le Brésil, l’Australie, l’Afrique du Sud, le Japon, l’Europe avec la Suisse et la France l’année dernière. Les cercles, de forme élémentaire au départ, forment au fil des ans des figures complexes en s’associant les uns aux autres.

Des formes géométriques sophistiquées, des symboles alchimiques, cabbalistiques, celtiques, astronomiques, ou mathématiques, naissent au court des années 90.En 1990, le Gouvernement britannique a tenu une réunion à laquelle assistaient ses ministres et les responsables Militaires, pour discuter du phénomène et de ses implications, au niveau du public et de la défense. C’est peu après cette réunion que la campagne de canulars a commencé à se développer et les premiers imitateurs de Crop Circles à se faire connaître. Le but était de déconsidérer le phénomène et de ridiculiser les chercheurs qui s’y intéressaient. 80% des cercles sont des faux ayant pour but la désinformation et la banalisation des cercles de céréales…

Laurence Rockefeller, un magnat du pétrole, ancien membre du congrès américain et frère de l’ancien vice-président Nelson Rockefeller, qui soutient financièrement l’étude du phénomène OVNI, joue aussi le rôle de mécène en ce qui concerne l’étude des crop circle. Depuis 1999, L. Rockefeller a chargé Colin Andrews de surveiller de près ces manifestations. Ce chercheur a regroupé plus de 10 000 cas de par le monde et a présenté ses preuves à l’organisation des Nations Unies. D’après les études de C. Andrews, 80% des cercles sont des falsifications. Il en resterait tout de même un certain nombre de l’authenticité peut se vérifier par une  » empreinte magnétique  » résiduelle dont la forme est semblable à celle d’un flocon de neige, une forme fractale.

Les animaux sont effrayés et refusent de se rendre à l’intérieur des Cercles. Des personnes y éprouvent de forts malaises (maux de tête, vertiges, douleurs vomissement …), d’autres, un sentiment euphorique. Les boussoles s’y dérèglent, les radiesthésistes y captent de forts courants énergétiques, les caméras et appareils sophistiqués souffrent de pannes inexplicables. Des sons étranges, de forts vrombissements déchirent la nuit, tandis que des boules lumineuses survolent les champs où l’on découvrira plus tard les cercles. Les plantes et les graines subissent des modifications cellulaires, les noeuds des tiges sont très volumineux, comme s’ils avaient été gonflés de l’intérieur par un chauffage ultra haut n’ayant duré qu’une fraction de seconde.

Les plantes sur lesquelles le crop circle s’est posé poussent 40 % plus vite et le sol voit son niveau de radioactivité modifié (d’après W. Levengood, biophysicien américain, et Ken Larsen, biologiste anglais).

LES CHANGEMENTS PHYSIQUE DE LA TERRE

Plusieurs recherches ont été élaborées et les chercheurs qui travaillent sur le terrain tentent le plus possible de mesurer les effets des Crop Circle. Ils ont plusieurs particularités et il est facile désormais de faire la différence entre un vrai et un faux « Crop Circle ». Voici quelques caractéristiques typiques d’un vrai « Crop Circle » :

Les branches ne sont pas cassés mais bien pliés, normalement a environ 1 pouce du sol. Les plantes semblent avoir été soumis a une grande chaleur intense et rapide. Des recherches et testes en laboratoire suggèrent que seul des micro-ondes ou des infra-sons peut être la seule méthode capable de produire ce genre d’effet

. Les « Crop Circle » sont parfois accompagnés de sons aigus

. La détection d’onde électromagnétique prouve également que ce n’est pas l’œuvre de l’humain. Ce type d’énergie semble se retrouvé dans de nombreux endroit sacré comme des églises. De plus, les « Crop Circle » ainsi que les lieux sacrés semblent être exactement dans la grille d’énergie électromagnétique que produit la Terre.

Ces sites sont souvent associés par des changements physiques sur les animaux ainsi que les humains. Plusieurs personnes qui sont entrés dans les lieux ont éprouvé des mal de cœur, des étourdissements. Ces effets sont également observés lorsqu’on est exposé longtemps aux micro-ondes

. Les plantes qui ont été «pliés» continuent ensuite à poussés. Cela ne serait pas possible si les branches étaient cassés

. En règle général, les « Crop Circle » ne sont pas parfaitement rond en ellipse. Un faux requière un point central pour faire un cercle et cela serait un peu plus complexe de faire une ellipse.

Les « Crop Circle » ont également des changements environnementaux. Le champ électromagnétique est altéré provoquant des erreurs. Les boussoles ne peuvent trouver le nord, les caméras, cellulaires et batteries fonctionnent mal. Il y a des niveaux impressionnant de radiation (300% au-dessus de la normal) a l’intérieur de ces cercles. Les animaux agissent bizarrement et la plupart du temps évitent le secteur.
D’autres recherches ont été conduites afin de vérifier si la Terre ne serait pas responsable de ses formations. Selon certaine recherche en biophysique, les plantes qui auraient été affectées ont un code génétique très dégradées à comparer les plantes non affecté dans un même champ.

Il y a eut une autre constations à propos des graines présente dans le sol. Il semblerait que les graines qui se trouvent dans la formation sont mal formés, petites et improductives. Ces deux faits appuieraient la théorie qu’une chaleur intense aurait provoqué ces anomalies.

Il y a les mêmes anomalies lorsque des graines ont été exposé à de grande chaleur micro-onde (test effectué en laboratoire).
Dans un article pour le planétarium Physiologia, les chercheurs Levengood et Talboot suggèrent que l’énergie qui causerait les Crop Circles peut être un «vortex de plasma» qui interagirait avec l’atmosphère émis par les ondes de la terre. Une énergie micro-onde provoquerait des formes aussi élaborer. Cela n’explique pas les sons et la lumière que plusieurs témoins affirment avoir vu ou entendu pendant la formation.

Sur une vidéo étonante nous pouvons voir deux chercheurs de cercles de récolte se faire chasser d’une zone ou plusieurs cercles ont déjà fait leur apparition, par un hélicoptère de l’armée britanique. Ils s’en vont un peu plus loin lorsqu’un deuxième hélicoptère arrive. L’un des appareils guide l’autre par radio, celui-ci observe à distance une petite boule dorée qui vole en basse altitude. On la voit très bien sur le film. Puis soudain elle disparait. L’armée survol systématiquement les cercles afin de prendre des photos.

FAUX CERCLES ET DESINFORMATION

Le phénomene des cercles de récolte, qui est peut-être lié aux OVNI, a fait l’objet d’une remarquable campagne de désinformation en 1991. Tandis que le phénomène prenait de l’ampleur, les médias britaniques et internationaux délivrèrent subitement, et de concert, l’information selon laquelle deux retraité britanniques, Doug Bower et Dave Chorley, étaient les auteurs des figures depuis 1976. La nouvelle fut dabord lancée par le journal « Today », le 9 septembre 1991, puis fit le tour du monde des rédactions. Elle se révéla vite mensongère, mais ne fut jamais corrigée par les médias qui l’avaient véhiculée. 90 % des cercles sont dans une petite région d’Angleterre, 10% des cercles dans le monde sont l’œuvre des hommes.

Il existe un documentaire télévisuel sur Doug Bower et Dave Chorley. Nous voyons (merci ARTE) comment les cercles ont été faits par ces deux anglais, armés d’une planche de bois d’un bâton et d’une corde. Ils décident de la forme du « Crop Circle » puis se présentent la nuit dans un champ pour commencer le dessin. Puis, ils plantent un bout de bois dans la terre et à l’aide d’une corde, forment un cercle. Il ne reste plus qu’à prendre une planche de bois relié à deux cordes pour aplanir les épis de maïs. La démonstration fut convaincante pour la plupart des gens.

Mais depuis Doug Bower et Dave Chorley ont changé leurs déclarations plusieurs fois, se contredisant souvent. Ils ne pouvaient pas non plus expliquer les phénomènes étranges que les « Crop Circles » produisent. A la fin, aucun des deux ne semblaient d’accord sur les figures qu’ils avaient réalisé. Selon leurs dires, ils ont fabriqué et inventé le phénomène des « Crop Circle » depuis 1972, ce qui correspond à la date du premier « Crop Circle » déclaré officiellement. Cependant, des scientifiques ont découvert que ces phénomènes ont été répertoriés pour la première fois dans la région en 1890! (Cette information à été oubliée dans le fameux reportage).

En 1998, ils ont déclarés à un journal, qu’ils étaient guidés par une force inconnue. Et ce n’est pas tout, pendant qu’il affirmaient avoir réalisé un cercle la nuit en indiquant la nature du cercle et la date, ce n’est pas moins de quinze cercles qui apparurent aux quatre coins de la planète le même jour. Plus tard, après une enquête journalistique, on découvrit que Doug et Dave étaient deux retraités de l’armée britannique, donc toujours plus ou moins en service. Un très bon « débunking », mais plus de nouvelles de Doug et Dave…

Voir : Le Debunking

Jacques Vallée, célèbre ufologue et écrivain écrit à propos de cette affaire :
« Ce qui est suspect dans la confession des deux retraités est qu’elle est apparue simultanément le même jour à la une des journaux internationnaux et sur CNN. N’importe quel auteur publié habitué aux difficultés d’attirer l’attention des médias sait qu’il est nécessaire d’avoir une société de relations publiques puissante pour obtenir la publication d’une histoire à la une du Wall Street Journal, du New York Times, du Figaro et de nombreux autres journaux le même jour. Comment les deux retraités ont-ils obtenu l’espèce de piston qui a permis à leurs allégations de faire le tour de la planète ? Le résultat fut immédiat : la presse et, ce qui est plus important, la majorité des scientifiques perdirent tout intérêt pour le sujet pendant dix ans. » (Source : Jacques vallée – Crop Circle : « Signs » From above or Human Artifact or personal Speculations on a Fractual Theme).
En 1994 le biophysicien WC Lewengood démontre le phénomène du gonflement de nœuds par chaleur intense, courte et localisée. L’auteur en faisant des prélèvements réguliers sur trois axes dans un cercle du 7 juin 1999 dans le nord Brabant a mis en évidence un allongement des nœuds proportionnel à la distance au centre du cercle et de 200 % au centre. L’auteur démystifie les fausses boules de plasma trouvées sur des photos, elles sont dues à des particules d’eau, de poussière, de fumée ou de neige, flottant près de l’objectif. M Dudley et M Chorost ont découvert dans le sol d’un glyphe de 13 radionucléïdes à vie courte dont le 119Te, le 203Pb et le 102Rh. Jusqu’ici les agroglyphes ont été beaucoup abordés sous l’angle ésotérique et paranormal de messages du cosmos.

L’hypothèse la plus facile est celle d’une source électromagnétique, présente dans les boules lumineuses vues au dessus de cercles en formation, combinaison de rayons IR, de radiations ionisantes courtes, chauffant les tiges, allongeant les nœuds et modifiant la structure moléculaire des grains dans les épis.

LES CROP CIRCLE DE CHILBOLTON…

Frank Donald Drack est l’inventeur de la fameuse équation qui propose le calcul théorique du nombre (N) de civilisations « communicantes » dans notre galaxie.En appliquant cette formule, on arrive à une valeur de N variant entre 2 ou 3 (au pire) et 100 millions (au mieux) de civilisations extraterrestres…../…

LE CROP CIRCLE DE LA FIN DES TEMPS…

Le 3 aout 2004 en Grande-Bretagne à proximité du tumulus de Silbury Hill (site de Stonehenge), un Crop Circle extrêmement élaboré a été découvert dans un champs. Désigné par de nombreux spécialistes comme « le crop circle de l’année » et aussi grand qu’un terrain de football, le Cercle de récolte fait directement référence au calendrier Maya et à ses symboles.…/…

LE CROP CIRCLE AUX DAUPHINS
En juillet 2002, l’Administration Nationale Océanographique et Atmosphérique (NOAA), une agence fédérale américaine, a décidé d’exempter pendant cinq ans l’US NAVY des règles internationales de protection des cétacés visant l’interdiction de certains types de sonars, particulièrement dangereux pour les cétacés.
…/…
Lire la suite

Source SecrèteBase

Voir à présent une tout autre réflexion plus sprirituelle, d’un scientifique physicien Daniel Harran (son site) lors d’une conférence en 2009.

Avertissement :

A la date de création de ce site, les interprétations proposées par Daniel Harran, sont très novatrices et susceptibles de surprendre bon nombre de lecteurs. C’est pourquoi il est recommandé à chacun de lire consciencieusement l’argumentation développée et de prendre tout le temps nécessaire à la réflexion avant de porter un jugement sur les réponses proposées aux questions :

« qui sont les auteurs ? » et « quel est le sens des agroglyphes ? ».

Ce n’est qu’en nous efforçant de ne pas nous laisser emprisonner par les schémas de pensée auxquels nous sommes habituellement soumis, que nous pourrons espérer approcher la réalité de ce phénomène mystérieux.

L’auteur, de formation scientifique, s’est efforcé d’aborder l’étude de ce phénomène par des méthodes différentes et… vous propose de nouvelles réponses.

 Etonnante reflexion d’un physicien sur les Crops Circle…
Extrait:

Ce n’est qu’en nous efforçant de ne pas nous laisser emprisonner par les schémas de pensée auxquels nous sommes habituellement soumis, que nous pourrons espérer approcher la réalité de ce phénomène mystérieux.

L’auteur, de formation scientifique, s’est efforcé d’aborder l’étude de ce phénomène par des méthodes différentes et… vous propose de nouvelles réponses.

Voici donc quelques extraits de ses recherches et refflexions :

Daniel Harran nous démontre, sur son site, qu’il existe deux catégories d’agroglyphes… et deux catégories d’auteurs.

Ils nous démontre également que les auteurs de ces Crops Circle seraient présents sur Terre, mais que ce ne sont pas des êtres humains  !

Il est bien conscient, que son raisonnement est parfaitement discutable et ne constitue en rien une démonstration, mais il présente l’avantage d’être cohérent.

Vous constaterez sur son site, que les agroglyphes sont les œuvres d’êtres intelligents et immatériels, présents parmi nous. Or l’homme moderne n’a pas connaissance que de tels êtres soient présents sur Terre puisque pour lui, les seuls êtres vivants qui habitent cette planète sont la multitude des êtres du monde animal et les êtres humains eux-mêmes, mais les hommes sont les seuls êtres doués d’une intelligence et d’une conscience. C’est bien ce que nous avons tous appris par l’éducation que nous avons reçue.

C’est pourquoi notre questionnement sur l’identité des auteurs des agroglyphes nous amène naturellement à imaginer que ces êtres intelligents et immatériels viennent d’ailleurs, viennent de l’espace, d’où l’hypothèse couramment proposée de leur origine extraterrestre.

D’ailleurs, l’existence des deux messages codés de Chibolton et Winchester vient effectivement renforcer cette hypothèse, et la plupart des gens en viennent à penser alors que les auteurs recherchés ne peuvent être que des créatures très évoluées, originaires d’un autre système stellaire.

Mais autrefois les hommes connaissaient pourtant l’existence d’êtres spirituels sur Terre, nos anciens connaissaient en effet les êtres que la tradition judéo-chrétienne appelle les anges, les archanges et toute la hiérarchie spirituelle, qui sont décrits comme des êtres plus évolués que l’homme. Ils connaissaient aussi l’existence des êtres élémentaires, appelés parfois êtres de la nature car ils sont responsables des forces de la nature, de la croissance des plantes par exemple.

Mais notre civilisation moderne marquée par la prédominance de l’intellect et le règne de la rationalité, par un développement technologique qui augmente exponentiellement et un attachement toujours croissant aux biens matériels, nous a fait perdre toute sensibilité aux choses subtiles, nous a fait perdre le sens de l’intuition, et nous a fait oublier ces connaissances qui sont passées au rang des mythes et légendes.

Pourtant ces légendes font partie de l’histoire ancienne de tous les peuples, sous toutes les latitudes, et nous savons qu’il y a toujours une part de réalité à la base de ces légendes.

Lire la suite

Source Le-Blog-de-Merlin/Insolite

Sur la page d’images de Google, vous pourrez admirer de très belles réalisations.

 

Trouvé sur les moutons enragés

 

TOUJOURS SUR LE MEME SUJET VIDEO AVEC UMBERTO MOLINARO

 

 

Umberto Molinaro sera encore là ce jeudi 23 avril à 20h00 sur le Grand-Changement pour parler de ce sujet et d’autres vidéos sont aussi disponibles via le Grand changement sur le même sujet.

mandalalaluna450 (1)  Etincelle

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s