QUAND LES DRONES POURRAIENT SERVIR LA BONNE CAUSE

Un drone pourrait planter un milliard d’arbres par an

 

Planter un milliard d’arbres grâce à des drones : c’est le pari fou entrepris par Lauren Fletcher, un ex-ingénieur de la NASA.

C’est un drone capable d’abord de survoler un terrain, d’évaluer la nature du sol et de voir le meilleur emplacement pour planter. Ensuite, ce drone « chef » est suivi par d’autres petits drones qui, eux, vont semer des arbres.

Planter des graines à la main est un processus lent, beaucoup plus lent que le rythme effréné de la déforestation. Avec un de ses petits robots volants, l’ingénieur espère pouvoir planter 36 000 graines par jour, même dans les zones les plus difficiles d’accès. Objectif à long terme, planter 1 milliard d’arbres par année ! De quoi donner le vertige à Forest Man. L’humain ne pourrait pas réaliser une telle prouesse à moins de se coordonner à l’échelle nationale comme l’a fait l’Irlande et ses 1 million d’arbres en 1 jour.

Ils sont équipés de canons à air comprimé capables de projeter à des endroits précis des graines germées entourées d’un gel nutritif. Ils bombardent le sol. La graine s’enfonce et finit, si tout va bien, par donner naissance à un arbre.

Cet escadron de drones doit permettre de planter à un rythme industriel, pour lutter contre la déforestation. On estime que 26 milliards d’arbres sont coupés ou brûlés par an sur la planète.

36.000 graines par jour

Pour replanter, c’est un travail énorme. Il faut des bras, beaucoup d’humains. Il y a des programmes en Afrique, mais les moyens ne sont pas suffisants. Seuls les Chinois sont capables, avec une énorme main d’oeuvre et du matériel efficace, de planter rapidement des millions d’arbres.

C’est Lauren Fletcher, un ancien ingénieur de la NASA, qui a mis au point ces drones. Grâce à ses robots volants, il compte semer jusqu’à 36.000 graines par jour, y compris dans des terrains difficiles d’accès. Il a créé sa société et va commencer ses premiers bombardements écologiques cette année au Brésil et en Afrique du Sud.

Le système est étudié pour ne rien laisser au hasard. Le drone réalise une cartographie 3D de la zone à « réparer » afin de repérer les endroits où il serait utile de planter des graines. Le drone va ensuite activer la pompe à air et projeter les boulettes de vie aux endroits identifiés. Celles-ci contiennent des graines germées qui baignent dans un gel vitaminé. La graine a ainsi toutes les chances, selon le concepteur, de s’enraciner pour devenir, d’ici peu, un arbre.

sources : http://www.rtl.fr/ / https://mrmondialisation.org

http://www.mistbreaker.com/

Trouvé sur la Terre du Futur

Les nouvelles technologies peuvent donc aussi être utilisées pour le bien de tous…

mandalalaluna450 (1)  Etincelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s