CYBER-GUERRE SUR INTERNET: LES ANONYMOUS S’AFFRONTENT ET LES VICTIMES SE MULTIPLIENT

Vous avez deux principaux groupes de hackers qui se montrent très actifs actuellement, d’un côté les Anonymous pro-Charlie Hebdo qui attaquent les sites djihadistes, et de l’autre des Anonymous Islamistes qui eux s’attaquent aux sites français. À l’heure actuelle, nombre d’entre eux ont été déffacés ou sont indisponibles (dont celui de l’express sur lequel j’ai tenté de me rendre). Suivant le site d’information Silicon.fr, ce sont pas moins de 19 000 sites français qui auraient été ainsi attaqué.(Benji)

anonymous___world_web_war_i_by_muusedesign-d4nger2

Les cyber-attaques contre des sites français s’intensifient en représailles à la campagne des Anonymous. La défense s’organise avec notamment des recommandations de l’ANSSI.

La guerre contre le terrorisme se décline sur le terrain cybernétique depuis quelques jours après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Casher de la Porte de Vincennes. Certains Anonymous ont mené une campagne baptisée #OpCharlie avec comme cibles des suppressions de comptes Twitter de personnes présumées en lien avec le terrorisme. Mais en menant cette bataille, ils ont activé les représailles de la part de pirates informatiques, qui se nomment Meca (Middle East Cyber), ArmyAnonGhost, Cyber Califat, Cyber Djihad, Fallag Anonyme, Virus3000, Votr3x, Prodigy TN, Makers Hacker Team, etc.
Publicité

L’ensemble de ces pirates travaillent sous la bannière #OpFrance et ont mené depuis quelques jours une multitude d’attaques contre différents sites. En l’espace de 4 jours, des milliers de sites ont été touchés allant des administrations (mairie, centres hospitaliers, établissements scolaires, université), aux banques, des entreprises et même comble de l’ironie, une mosquée. Arnaud Coustillère, contre-amiral, officier général cyberdéfense, a indiqué à l’Associated Press que « ce qui est nouveau et important, c’est que 19 000 sites ont été touchés, du jamais vu auparavant »

Article complet sur silicon.fr

Le journal Le Monde toujours en ligne dresse une petite liste des principales victimes de ces attaques:

De très nombreux sites de presse français sont actuellement touchés par une attaque informatique qui en bloque l’accès. Sont actuellement touchés Mediapart, Slate, le Parisien, des sites de Radio France,LExpress, et 20 minutes, Vanity Fair ou encore Gamekult. Sont également inaccessibles des sites professionnels, par exemple ceux du groupe Accor, d’Alinéa, de Thalys ou de Kiloutou.

Joint par Le Monde, L’Express confirme que son site est coupé. C’est un problème qui concerne l’hébergeur de ces sites, Oxalide, ajoute-t-on. Oxalide a confirmé sur Twitterconnaître un « incident sur son infrastructure ».

Le blocage des sites laissait initialement supposer qu’ils ont pu être touchés par une attaque dite « de déni de service », qui consiste à saturer un site sous un grand nombre de connexions pour en bloquer l’accès. Mais, si plusieurs groupes de pirates informatiques ont menacé de mener des actions de « grande ampleur » contre des sites français ces derniers jours, aucune revendication ne semble avoir été publiée. Et si une attaque par « déni de service » peut facilement bloquer l’accès à un site, il est extrêmement improbable qu’elle puisse bloquer l’ensemble des sites d’un hébergeur.

Source: Le Monde

Pour l’instant, la grande chose, c’est que les blogs d’information alternative comme celui-ci tiennent le coup ou sont épargnés.

 

Trouvé sur les moutons enragés

mandalalaluna450 (1)  Etincelle

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s