DES PHOTOS QUI DONNENT LA VOIX AU REGNE ANIMAL

Frans Lanting, photographe naturaliste, utilise les images pour nous transporter dans le monde animal. Il nous encourage à reprendre contact avec les autres organismes et à enlever les peaux métaphoriques qui nous distinguent d’eux.

 

Retranscription de la vidéo

Les humains occupent le devant de la scène, mais je voudrais donner une voix aux animaux dont les corps, les têtes et les esprits nous ont formés.

Il y a des années, j’ai eu de la chance de rencontrer un chef tribal sur une île près de Vancouver. Il s’appelle Jimmy Smith et il m’a raconté une histoire que le peuple de son tribu, le Kwikwasut’inuxw raconte souvent.

Il m’a dit : « Il était une fois, tous les animaux sur Terre étaient une seule entité. Bien qu’ils aient l’air très différent à l’extérieur, ils sont tous pareils à l’intérieur. De temps en temps, ils se réunissaient dans une caverne au fond des bois pour fêter leur unité. À leur arrivée, ils enlevaient leur peau. Le corbeau enlevait son plumage, l’ours sa fourrure et le saumon ses écailles. Et ils dansaient. Mais un jour, un humain est arrivé à la caverne et il s’est moqué des animaux parce qu’il n’a pas compris. Les animaux ont été embarrassés et se sont enfuis. C’était la dernière fois qu’ils se sont manifestés ainsi.»

L’idée ancienne que sous la surface, tous les animaux sont les mêmes m’a beaucoup inspiré. J’aime dépasser la fourrure, le plumage et les écailles. Je veux voir sous la peau. Face à un grand éléphant, ou à une petite grenouille arboricole, mon but est de nous rapprocher aux animaux.

Vous pouvez vous demander si je photographie des gens. Bien sûr. Des gens sont toujours sur mes photos, ils peuvent représenter toutes sortes d’animaux. Des tortues, ou des pumas ou des lions. Il suffit d’apprendre à les reconnaître.

Comme photographe, j’essaie de dépasser les différences de gènes pour apprécier les similarités entre nous et tous les autres organismes vivants. Quand j’utilise mon appareil photo, j’enlève ma peau comme les animaux dans la caverne pour que je puisse montrer qui ils sont.

Nous sommes des animaux qui ont la chance d’être capables de raisonner et de nous émerveiller des complexités de la vie. Nous, les citoyens d’une planète en difficulté avons la responsabilité morale de nous occuper de la chute spectaculaire de la biodiversité. Mais comme des humains compatissants, nous pouvons nous réjouir de l’unité de la vie et peut-être nous pouvons changer ce qui s’est passé dans la caverne sacrée.

Trouvons un moyen de rejoindre la danse.

Merci.

th (2)

th (4)

th (3)

th (1)

th (6)

th (5)

Source : TED

mandalalaluna450 (1)  Etincelle

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s