LA RÉINCARNATION, LA RÉSURRECTION ET L’IMMORTALITÉ

 

colibris

 

Un des mensonges les plus pernicieux du système est celui qui vante les progrès de la médecine qui augmente l’espérance de vie. C’est faux. Premièrement, la santé des Hommes est en chute libre. Nous n’avons plus ni la force ni l’endurance qu’avaient nos ancêtres. Ces hommes et ces femmes vivaient sur des fermes et dans la nature et pouvait abattre une charge de travail que nous ne serions physiquement pas assez fort pour faire aujourd’hui. Beaucoup des gens dans le monde moderne souffrent de maladies incurables par la médecine: asthme, eczéma, diabète, maladies des intestins, etc. Dans les communautés autochtones avant l’arrivée des Européens il y avait très peu de maladies. Une étude ethnomédicale avait recensé 86 maladies avant la colonisation, surtout des yeux et des poumons dus à l’exposition quotidienne à l’humidité et à la fumée. La perte des cheveux, l’obésité et le cancer n’existaient pas. Si nous comparons cela aux milliers de maladies des livres de médecine actuelles, avec de nouvelles pathologies qui apparaissent chaque année, nous comprendrons que le système actuel en fait encourage la maladie, car alors les gens sont dépendants du système médical. C’est pourquoi depuis longtemps les corporations de médecins, les compagnies pharmaceutiques et le système sous différents déguisements font la répression des techniques, méthodes et produits de guérisons naturelles. L’inquisition de l’Église Catholique en Europe était un de ces déguisements. Ils ont brulé à travers l’Europe des milliers de guérisseurs et herboristes en les accusant d’être des sorciers et des sorcières. La même chose continue aujourd’hui par l’absence de toute méthode de guérison naturelle peu couteuse dans les hôpitaux et cliniques du monde civilisé. En fait, les médecins et les hôpitaux n’existaient pas il y a de cela seulement quelques siècles. Ils n’étaient pas nécessaires. Les gens étaient en santé et savaient se soigner naturellement des quelques problèmes qui pouvaient survenir.

Dans la bible nous voyons la description de l’âge vénérable qu’auraient atteint certains saints antiques. Salomon qui auraient atteint plus de 2000 ans, Moïse plus de mille ans. Dans le monde amérindien, j’ai une aînée qui a rencontré un vieux couple qui vivait retiré depuis longtemps dans une forêt du Sud-est américain. L’Homme est mort il y a quelques années à l’âge de plus de 800 ans. Sa femme, encore vivante, approche elle aussi 800 ans. Un de mes amis, très connue, car c’est lui qui inventé le rebirth, ou renaissance par le souffle, méthode de purification interne qui utilise le souffle continu et qui est très populaire, Leonard Orr, s’est intéressé aux immortels. Il a fait un voyage en Inde pour les trouver. Il a rencontré 8 personnes de plus de 300 ans. Entre autres un gourou qui vit depuis 2000 ans dans le même ashram. Ses disciples écrivent tous les jours les paroles et les gestes du maitre. La pièce qui contient ces écrits est remplie jusqu’au plafond de gros volumes qui documentent de manière continue la présence de cet homme en ces lieux depuis 2000 ans.

J’ai étudié pendant des années avec une femme prêtresse du cristal et du son sacré, dans un clan amérindien qui a conservé ses pratiques de santé ancestrales. Les trois ancêtres qui l’ont formé sont décédées à l’âge de 120, 125 et 127 ans. Ces sages étaient encore souples et lucides à la fin de leurs vies, pratiquant les danses sacrées tous les matins. La décision et l’acte de partir de ce monde étaient volontaires et sans douleur. Ce n’est pas la maladie qui les a emportées, mais l’acte délibéré de projeter leurs esprits dans l’autre monde. Cette tradition dit que l’Homme qui mène une vie saine avec un minimum de pratiques spirituelles devrait vivre en santé tout naturellement jusqu’à l’âge de 125 ans.

Il y a eu au milieu du 20e siècle une expérience intéressant dans une université du pays. Un cœur de lièvre a été nourri et nettoyé dans des solutions d’une grande pureté et animées par des inductions électriques pour qu’il puisse battre à des intervalles réguliers, comme un vrai cœur. Étant constamment nettoyé par la solution dans lequel il baignait, ce cœur à continuer à battre, les cellules à se renouveler constamment, sans accumulation de toxines, pendant de longues années, sans jamais se détériorer, beaucoup plus longtemps que la vie d’un lièvre. Leonard Orr raconte que les immortels de l’Inde lui ont enseigné que les pratiques de purification par les éléments permettent à l’organisme de rester jeune aussi longtemps que la volonté de vivre est présente. En effet, en principe, si les cellules savent se renouveler, pourquoi y auraient’ il vieillissement?

Il existe un guérisseur voyant en Russie qui sait renouveler les organes de ceux qu’il soigne. Lorsque Grigori Grabovoi s’assoit pour méditer sur les plans fondamentaux d’origine des organes ou membres de ses patients, il restitue cette programmation d’origine, celle voulue et créer par le Grand Esprit (ou Dieu si vous préférez cette appellation). Ainsi, un membre amputé et un organe qui avait été extrait par chirurgie réapparaissent à la fin de son traitement, comme le témoignent les rayons X de centaines de personnes dont la guérison par GG a été documentée dans les hôpitaux en Russie.

Grigori Grabovoi affirme aussi que la mort n’est pas nécessaire, qu’elle est en fait une perversion des instructions originelles du Créateur. Il affirme que nous pouvons vivre éternellement, dans un même corps, si nous nous accordons aux instructions originelles du Grand Esprit. Et effectivement, les disciples de cet homme ont documenté la résurrection par GG de personnes qui étaient mortes, dont certains depuis plusieurs jours et certains plusieurs mois!

Je m’intéresse depuis des années à notre capacité de vivre une très longue vie en santé. Par contre, je ne vous demande pas de croire ces quelques informations que j’ai recueillies. L’intention ici est de vous amener à remettre en question les programmations (informations fausses) dont le système vous nourrit depuis votre naissance. Le système crée des dépendances afin de mieux vous manipuler et se nourrir de l’esclavage dans lequel vous vous trouvez. Être obligé de travailler 5 jours par semaine, de longues heures, et arriver à peine à joindre les deux bouts, en remettant une partie conséquente de vos revenus à l’état, est une forme d’esclavage. Lorsqu’on sait que la nature contient tout ce qui est nécessaire pour vivre, avec un minimum d’efforts, on se demande pourquoi nous avons la bêtise de rester dans un tel système. C’est parce nous croyons ce que le système raconte: que l’espérance de vie augmente; que la science et le progrès améliorent les conditions de vie; que nous avons un environnement beaucoup plus propice à la santé que ceux de nos ancêtres; que nous sommes plus intelligents qu’autrefois et que nos sociétés sont plus tolérantes et justes; etc. Mais si vous prenez une minute pour regarder attentivement ces postulats et réfléchir, vous verrez qu’ils sont tous faux.

Les solutions sont à notre portée pour avoir une vie longue et en santé. Nous avons été créés à l’image du Grand Esprit, avec un pouvoir de création incroyable. Lorsque nous utilisons ce pouvoir pour créer des technologies nous abimons la nature et notre capacité à être en bonne santé. Si nous utilisons ce pouvoir de création pour vivre sainement au sein de la nature, en créant des jardins et des lieux de vie naturels, nous devenons co créateurs, ce que les Amérindiens nomment un Véritable Être Humain.

Pour l’instant je vais simplement vous communiquer une méthode qui permet de conserver la mémoire de nos incarnations subséquentes sur terre. Cette manière de choisir ceux avec qui nous désirons vivre, de vie en vie, est simple et donne une immortalité de l’esprit, puisqu’elle crée une continuité mémorielle de notre présence continue sur terre. Je ne commencerai pas à essayer de vous convaincre de la réincarnation. Les Amérindiens comme tous les peuples asiatiques connaissent cette réalité et elle a été documentée dans de nombreux ouvrages. Si vous cherchez un peu vous trouverez ces recherches donc pas nécessaire de réinventer la roue. Personnellement, je me souviens de quelques vies passées, assez pour comprendre la continuité de l’esprit. À chacun de faire ces propres recherches sur cette dimension fondamentale de l’être humain.

Pour les autres méthodes de longue vie et éventuellement d’immortalité dans un même corps, je n’ai pas terminé mes recherches et expérimentations. Lorsque j’aurai maîtrisé ces enseignements je partagerai cela avec les participants certifiés de Créons le Monde. De toute manière les techniques spirituelles enseignées dans cette formation sont des pré requis pour le mode de vie qui conduit à une longue vie en santé. Mais je ne suis pas le seul qui connaît ces enseignements. Cherchez et vous trouverez.

LA RENAISSANCE HEUREUSE AVEC CEUX QU’ON AIME

Dans de très nombreuses traditions et dans toutes les nations autochtones, il y a des exercices et des pratiques qui permettent de ressentir et de réaliser que nous sommes un esprit qui habite un corps et pas uniquement un corps. Le corps est comme un vêtement que nous endossons pour faire l’expérience de la vie et découvrir le pouvoir merveilleux de co création et la joie d’aimer notre famille, notre communauté et notre terre. Nous faisons l’expérience de notre multi dimensionnalité toutes les nuits lorsqu’en rêve l’esprit quitte le corps pour aller dans d’autres dimensions. C’est la particularité de l’être humain de pouvoir exister simultanément dans plusieurs dimensions. Dans les nations autochtones et les communautés naturelles, c’est une manière d’appréhender et de travailler la conscience de l’esprit. Le monde des rêves est un monde réel qui est important. Il n’y a que les sociétés « civilisées » pour discréditer le monde onirique et dire aux enfants “ce n’est qu’un rêve”. Bref, dans le monde réel où les peuples premiers ont une vraie connaissance de la vie, il est fondamental de comprendre la vraie nature de l’esprit et du corps. Par cette connaissance, il est possible de comprendre la migration des âmes, ce voyage éternel par lequel nous revenons encore et encore faire l’expérience de la vie sur la merveilleuse et très belle terre mère.

Ces enseignements je les ai reçus à trois reprises. Avec mes enseignants de la nation Tsalagi du clan de l’ours, dans les enseignements sur l’immortalité chez les taoïstes chinois et dans les volumes d’Anastasia, une Védrusse de Russie. Ils existent aussi chez les Bouddhistes Tibétains. Je ne connais pas en profondeur ceux des Chinois. Mais ceux des Cherokees ressemblent beaucoup aux enseignements d’Anastasia. En fait, la technique est la même.

La première étape c’est la compréhension de cette partie invisible qui constitue notre être éternel et immortel. Je ne vous donne pas ici les méthodes pour atteindre cette compréhension puisqu’elles existent dans la plupart des spiritualités qu’il s’agit simplement de pratiquer. Ou venez à la formation Créons le Monde.  Il s’agit ensuite, 2e étape, de planifier, préparer, manifester et prendre soin du domaine familial. Si l’enfant naît dans un domaine familial qui a été préparé pour lui, cette connaissance est immédiatement acquise. Mais pour la grande majorité d’entre nous aujourd’hui, nous sommes orphelins d’une mère patrie (dans le véritable sens de cette expression). Nous n’avons pas l’amour de la terre mère, car nous n’avons pas été accueillis sur un domaine qui nous appartient. Mais nous pouvons y parvenir. Cela s’acquiert en préparant notre petit coin naturel sur terre. Lorsque nous travaillons la terre, nous voyons comme la terre nous retourne au centuple nos petites attentions. Lorsque nous ressentons que la terre nous appartient et que nous appartenons à la terre, il y a un amour immense qui grandit en nous. La dévotion des peuples premiers pour la terre des ancêtres prend tout son sens ici et nous pouvons alors véritablement comprendre ces expressions, la mère patrie ou la terre mère. C’est cet amour qui va permettre à l’âme et l’esprit de revenir sur les domaines des enfants de nos enfants et retrouver nos familles et l’être aimé. C’est l’amour pour la terre et nos familles qui permettent de revenir. Ceci est une pratique réelle, vivante. Je connais des familles avec une histoire de nombreuses vies ensemble qui se souviennent de plusieurs générations en arrière. D’autres se souviennent de plusieursmillénaires dans le passé avec les mêmes personnes.  Je vous raconte ceci pour que vous puissiez comprendre la nature de votre esprit. Il s’agit simplement de comprendre que notre essence est lumière immortelle, pour que cela soit. C’est le pouvoir de co création à l’œuvre. La seule pensée de vouloir créer le domaine familial, même si les circonstances ne nous permettent pas de le réaliser en cette vie, est suffisante pour engendrer les sentiments d’amour pour la terre qui nous permettront de ne pas nous perdre dans les abysses sidéraux après la mort, mais de retrouver notre chemin vers la terre et les nôtres.

La prochaine étape consiste à dormir avec la famille sous les étoiles. Les étoiles sont des êtres de conscience qui sont en relation avec tout ce qu’ils voient. Leur lumière est remplie de connaissance que nous pouvons assimiler en dormant à la belle étoile. Avec le temps, la famille développe une relation spéciale avec une étoile en particulier. La communion, la communication entre cette étoile et la famille permet de réactiver, dans la conscience de l’enfant, le souvenir d’avoir dormi avec les mêmes personnes sous les mêmes cieux dans d’autres vies. Ce moment est grandiose dans les histoires que j’ai entendues.  Dans ces moments bénis, sous les étoiles, quand l’enfant se souvient, c’est toute la famille qui se souvient au même moment des relations qu’elle avait autrefois. C’est le moment où revient la mémoire des vies passées, activées par la lumière de l’étoile et vécues en résonance télépathique par toute la famille, qui se souvient alors que la mère était la fille, le père était le fils, la grand-mère est maintenant une petite fille et le grand-père un petit garçon. Dans la nuit étoilée, ils se souviennent des liens qui les unissent déjà aux êtres qui les entourent. Ce petit être qui se souvient pourra alors se souvenir de celle ou celui qu’il ou elle a aimé si passionnément dans d’autres vies.  La conscience et le pouvoir de l’esprit des Hommes sont tels que ces deux êtres se retrouveront alors aussi inéluctablement que l’eau de pluie retrouve un jour la mer.  L’amour qui se vit pour l’éternité, il n’y a pas de plus grande histoire d’amour. Et c’est une réalité du monde qui était et qui vient.

Bienvenue au nouveau monde!!

Aigle Bleu

 

781778719-2Etincelle
Advertisements

One thought on “LA RÉINCARNATION, LA RÉSURRECTION ET L’IMMORTALITÉ

  1. je souhaiterais savoir s’il est possible de se réincarner en pierre. Quels sont les prérequis svp ?
    par avance merci de votre réponse.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s