LA CAFEINE EN SURDOSAGE : ATTENTION DANGER !

Les autorités de santé américaines tirent la sonnette d’alarme : à haute dose, la caféine peut être dangereuse. Et elle est parfois là où on ne l’attend pas.

 

Les boissons énergisantes contiennent 180 mg de caféine par canette.Les boissons énergisantes contiennent 180 mg de caféine par canette. © AFP

  

“Prends un petit café, ça te remontera !” Qui n’a jamais entendu cette phrase à l’occasion d’un coup de fatigue ? De fait, il s’agit d'”un stimulant du système nerveux et du système cardio-vasculaire”, explique Florence Rossi-Pacini, diététicienne-nutritionniste et membre de l’Association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN). La caféine agit contre la sensation de fatigue en provoquant un regain d’énergie. “C’est un petit dopant, qui agit aussi sur les muscles.” À doses modérées, cette substance naturelle possède donc des propriétés bénéfiques.

 

La “caféine masquée”

Le problème, c’est que nous consommons de la caféine sans le savoir. Car si elle est présente dans le café et le thé (80 mg environ dans une tasse), elle l’est aussi dans de nombreux autres produits. Les médicaments agissant contre les douleurs ou le rhume (aspirine, paracétamol) peuvent en contenir. Ainsi que certains compléments alimentaires.

La caféine se trouve dans des aliments du quotidien comme le chocolat (100 mg dans 250 g), les chewing-gums, les boissons à base de cola (entre 30 et 50 mg dans 33 cl) et les boissons énergisantes. Ce sont ces dernières qui en concentrent le plus : 180 mg par canette. Or, à une certaine dose, cette substance a des effets indésirables.

 

Attention à la surdose

La FDA (Food and Drug Administration) a fait état du décès d’un homme de 40 ans. Elle l’a attribué à une surconsommation de chewing-gums énergisants. Un cas extrême, sans doute. Il n’empêche qu’à partir de 1,2 g par jour l’organisme s’expose à certains dangers. Et si l’on consomme café, cola, boissons énergisantes et chocolat en grande quantité, on peut atteindre ce taux.

En grande quantité ? “Si, depuis janvier 2013, les industriels sont tenus d’indiquer la présence de caféine dans leurs produits, ils ne sont pas obligés d’en mentionner la quantité !” déplore Florence Rossi-Pacini. Pour elle, le danger réside principalement dans la consommation de boissons énergisantes, appréciées par les jeunes, qui les associent souvent à l’alcool. Une combinaison réellement néfaste. “Caféine et alcool ont des effets diurétiques. Les consommer ensemble comporte un risque de déshydratation”, explique la spécialiste. “Et ces boissons étant très sucrées, elles se consomment avec une facilité déconcertante, d’où le danger !”

 

Troubles cardiaques

La caféine a en fait les défauts de ses qualités. À petite dose, elle est stimulante et augmente la vigilance et la capacité de concentration. En trop grande quantité, elle peut provoquer troubles du sommeil, irritations gastriques, augmentation de la pression artérielle, tachycardie ou encore stress et anxiété. “Chez des personnes ayant des facteurs de risque (diabétiques, personnes fragiles du coeur), elle peut entraîner des troubles cardiaques”, prévient en outre Florence Rossi-Pacini.

La caféine n’est pas un produit anodin. Si le décès de cet Américain reste un cas exceptionnel, il doit alerter sur les risques de cette “drogue” largement consommée dans le monde. Et il montre que nous ne sommes pas tous égaux devant ses effets.

Marion Lafond

Trouvé sur Le Nouveau Paradigme

781778719.2Etincelle

 

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s