LE DOCTEUR HAMER DENONCE L’IMPLANTATION DE LA PUCE VIA LA VACCINATION DE MASSE !

Le Docteur Hamer dénonce vigoureusement

l’implantation de la micropuce dans le corps humain

par le biais de la vaccination de masse

{plus ou moins} forcée!

DrHamer

 

Dr Hamer

Le Docteur Rike Geerd Hamer n’est pas réputé pour parler la « langue de bois ». Sa vision de la situation présente rejoint celle de Jean-Jacques Crèvecœur, Michel Dogna, Stan Maillaud, Jane Bürgermeister, etc.

23/09/2009 – Interview Dr Hamer /Helmut Pilhar

13 août 2009

Norvège, le 13 août 2009.

Interview du Dr Ryke Geerd Hamer par Helmut Pilhar.

Pilhar: Geerd, dans ta dernière lettre¹ tu as émis l’hypothèse, que cette vaccination exhaustive n’a pas pour but de combattre une inoffensive grippe estivale appelée «grippe porcine» mais, d’implanter de façon massive² des puces à toute la population.

Hamer: En effet, Helmut, la chose paraît si incroyable que l’on ne peut que se mettre la tête entre les mains devant la violence mise en œuvre pour rendre obligatoire cette vaccination contre une grippe estivale anodine.

Si le président américain Obama a mobilisé même l’armée et la police pour accomplir cette vaccination grippale³ et a fait préparer des dizaines de milliers de cercueils en cas de troubles à l’ordre public, alors tout ce déploiement n’a aucun rapport avec le but affiché.

Pilhar: Si chaque personne était porteuse d’une puce, la domination mondiale par un groupe religieux pourrait se faire en un clin d’œil et avec la puce létale ce serait une domination définitive, c’est-à-dire irrémédiable.

Hamer: C’est tout à fait ça. Avec la puce létale l’on peut éliminer en moins d’une heure, par simple pression sur un bouton, n’importe qui, qui critiquerait le système de domination mondiale.

Avec la chimio et la morphine l’on a éliminé, en 28 années de boycott de la Médecine Nouvelle Germanique, environ 2,5 milliards d’êtres humains sur cette Terre.

Avec la puce létale ce serait bien plus rapide. Non seulement l’on pourra feindre une mort naturelle (crise cardiaque, insolation, attaque cérébrale, etc.) pour éliminer des personnes sans que l’on s’en aperçoive, mais l’on pourra aussi simuler une épidémie artificielle, comme cela a déjà été fait avec des cas aussi peu significatifs que ces 3 porcs morts au Mexique et cet enfant décédé suite de cette grippe porcine. L’on a conclu ce mensonge par: C’est une «pandémie mondiale».

Pilhar: Il existe la micro-puce de Hitachi (4) qui passe, sans problème, dans l’embout d’une seringue, c’est-à-dire qu’elle peut être injectée dans les tissus sans que l’on s’en aperçoive, si elle est positionnée dans la partie avant de l’embout de la seringue. Il y a aussi la puce létale (5), qui devait faire l’objet d’un dépôt de brevet, comme annoncé (qui n’a pas été retenu, mais que les Chinois possèdent déjà depuis des années).

(1) http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2009/20090719_Hamer_Impfbetrug.htm

(2) http://www.pilhar.com/Fragen/NeuMed/Medi/Impfung.htm

3 http://www.pilhar.com/Fragen/NeuMed/Medi/Impfung.htm

4 http://www.hitachi.com/New/cnews/030902.html

5 http://bazonline.ch/digital/computer/Erfinder-will-Patent-aufToetungsChip/story/31085693

http://www.pilhar.com/News/Presse/2009/20090514_WebDe_Todesbefehl_per_Satellit.htm

http://www.enterateya.co.cc/chip-con-gps-y-pequena-dosis-mortal-de-cianuro

Pourquoi, Geerd, es-tu le seul à aborder ce sujet et personne d’autre, bien que le soupçon soit tout à fait justifié?

Hamer: Effectivement, la question est très juste! Aucun humain sensé ne peut, en effet, comprendre ce silence planétaire devant un tel soupçon.

Je vous renvoie à mes correspondances (6) téléphoniques et écrites avec Rabbi (7) Lenz et le Dr Lanka (8) de Septembre 2007. C’est l’époque où furent menés les tests à grande échelle au Kurdistan sur la frontière iraquienne.

A la suite d’une interview entre Rabbi Lenz et le Dr Lanka je posais la question à Rabbi Lenz pourquoi ils n’avaient discuté que des vaccins (Tamiflu, etc.) et s’ils ne savaient pas qu’en fait il ne s’agissait que de l’implantation massive de puces? A ce moment-là, de façon désarmante, Rabbi Lenz m’a répondu que, bien sûr, ils savaient, tous deux, qu’il ne s’agissait que d’implantation de puce mais, que s’ils l’avaient évoquée, ils auraient eu de grosses difficultés, suite à cette interview. A vrai dire, ils le savaient, tous les deux.

Pilhar: Geerd, cela est une bombe. Tu l’as documenté dans tes lettres au Dr Lanka en Septembre 2007 (9). Il n’y a aucun doute sur la vérité de cette déclaration. Le Dr Lanka, opposant aux vaccinations, joue ici un double jeu ou une partition fausse. Naturellement, le Tamiflu en tant que chimio (10) c’est-à-dire poison, à des effets secondaires non négligeables, voire souvent mortels, s’il est administré pendant la phase de vagotonie profonde (11).

Hamer: Oui, cela nous le savons par la Médecine Nouvelle Germanique: Un patient en phase de vagotonie profonde peut mourir d’une piqûre de chimio (12) ou de morphine. Dans le cas d’une application massive de Tamiflu, les personnes en vagotonie profonde peuvent mourir de cette seule application. De toute façon toute cette histoire n’est qu’une vaste et unique tromperie.

D’après la Médecine Nouvelle Germanique cette soi disant grippe n’est pas une maladie, mais, seulement une phase de guérison. Vouloir ‘‘guérir’’ une telle phase de réparation est une idiotie absolue et c’est une absurdité encore plus grande que de vouloir la stopper avec de la chimio (13).

Chaque phase de guérison pour laquelle nous ne voyons pas de raison corporelle évidente est appelée chez nous ‘‘grippe’’. Une telle phase de réparation n’est pas une maladie, comme il est dit plus haut, mais la deuxième partie du programme bi-phasique biologique spécial bien-fondé (SBS) élaboré par la nature.

De toute façon, vouloir empêcher le déroulement d’une phase de réparation, avec la promesse mensongère de la vaccination est impossible ou alors il faudrait placer les gens sous une chimio permanente (Tamiflu permanent).

Nous savons que les petits accès de fièvre durant l’Eté ne sont que des phases postconflictolytiques (phase pcl) d’un quelconque SBS. On les appelait d’inoffensives ‘‘grippes estivales’’. Vouloir vacciner en automne contre la prochaine grippe estivale est une ânerie sans fondement.

(6) http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2007/20070901_Hamer_an_Lanka.htm

http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2007/20070929_Hamer_an_Lanka.htm

(7) http://www.pilhar.com/Fragen/Umbenenner/Lenz.htm

(8) http://www.pilhar.com/Fragen/Umbenenner/Lanka.htm

(9) http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2007/20070901_Hamer_an_Lanka.htm

(10) http://www.pilhar.com/Schulmed/Onkologie/30Therap/01Chemo/01Chemo.htm

(11) http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Kurzeinf/09pcl_ph.htm

(12) http://www.pilhar.com/Schulmed/Onkologie/30Therap/10Schmer/01Schmer.htm

(13) La « chimiothérapie » est à la fois un poison et un puissant sympathicotonique qui perturbe le déroulement normal de la deuxième phase d’un SBS ou phase de vagotonie

Pendant la phase de guérison, avec la mise en route des progammes biologiques bactériens, nous voyons à l’œuvre nos fidèles alliés, les microbes, jouant leur rôle d’aide pendant cette phase de réparation et de retour à la normale, faisant suite à la phase active du conflit. Ceci est valable pour les organes issus du feuillet embryonnaire interne (endoderme) et du mésoderme archaïque dont les microbes sont des mycobactéries qui ‘‘détruisent’’ les tumeurs construites lors de la phase active du SBS. Ceci est valable aussi pour les bactéries affectées aux organes issus du mésoderme récent de l’embryon, dont les microbes aident à la régénération des nécroses.

Jusqu’à présent l’on a toujours postulé l’existence des virus, mais personne n’a jamais pu en observer. C’était les «nouveaux habits du roi» qui n’existaient pas. Personne n’a encore vu de virus qui rendent malades. Ils ne peuvent tout simplement pas exister du fait que les phases de guérison des organes issus de l’ectoderme de l’embryon produisant des symptômes comme des éruptions cutanées, des enflures, de la fièvre etc. ne sont que des phases de réparation.

En GNM, cette discussion sur l’existence ou non des virus n’est qu’une question académique, sans aucune conséquence pratique. Ils ne peuvent en aucun cas être des éléments déclencheurs de maladie, alors que la personne est en phase de guérison.

L’annonce faite que l’on va maintenant vacciner et, par conséquent, stopper avec la chimio toutes ces phases de réparation est une déclaration de guerre à la GNM. Du point de vue médical une absurdité fondamentale. Cette vaste tromperie au Tamiflu n’est seulement là que pour détourner l’attention des puces létales.

Source: http://medecinenouvelle.com/

Trouvé sur Le  Nouveau Paradigme

Voilà pour l’info. Peut-être pensez-vous qu’il s’agit que de science-fiction mais la réalité dépasse souvent la fiction…

781778719.2

Etincelle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s