CHARLES EASTMAN (Ohiyesa) NOUS RACONTE SA VIE ET CELLE DES AMERINDIENS

 

full

 

Eastman Charles (1858-1939)

Médecin et écrivain d’origine sioux

femme amérindienne avec son bébé

C’est un Mdewakanton de la nation des Santees dont le nom est “Ohiyesa”, le Victorieux. Sa mère, une métisse, meurt à sa naissance. Il est élevé par son oncle et ses grands parents sur la réserve santee du Minnesota.

Durant la guerre de Little Crow, en 1862-1863, le petit Ohiyesa se réfugie avec son oncle au Canada, dans la province du Manitoba, tandis que son père Many Lightnings combat l’armée du général Henry H. Sibley. Many Lightnings est libéré en 1873 après onze ans de détention comme de nombreux Santees qui avaient participé à la guerre. Il s’est converti au christianisme et encourage son fils à faire des études et à s’intégrer dans la société blanche. Le jeune garçon, qui se révèle un brillant élève, fréquente le collège de Dartmouth, puis poursuit des études de médecine à l’université de Boston. Il est reçu docteur en médecine en 1887. Il prend le nom d’Eastman, celui de son arrière grand père maternel.

Au moment du massacre de Wounded Knee Creek, le 29 décembre 1890, le docteur Eastman est depuis quelques mois le médecin de la réserve de Pine Ridge, au Dakota du Sud. Le 31 décembre, aidé d’une forte équipe de Lakotas conduite par American Horse, il parcourt le champ du massacre à la recherche des blessés. Très choqué, il écrira plus tard : “Tout ceci fut une rude épreuve pour quelqu’un qui a mis si récemment toute sa foi dans l’amour chrétien et dans les idéaux élevés des hommes blancs”. En 1893, il démissionne à la suite d’un différend avec l’agent de la réserve.

Il exerce comme médecin de ville à Saint Paul, au Minnesota, puis en 1900, il retrouve un poste de médecin sur la réserve santee de Crow Creek, au Dakota du Sud. Il épouse la poétesse Elaine Goodale.

En 1903, il est chargé par le président Theodore Roosevelt de veiller à ce que les droits des Sioux soient respectés en ce qui concerne le lotissement de leur terres en propriétés privées.

ACEX

Charles Eastman a écrit de nombreux livres et articles sur l’histoire et la mythologie de son peuple et ses souvenirs personnels : “Indian Boyhood” (Enfance Indienne) en 1902, “The Soul of the Indian” (L’Âme Indienne) en 1911, “From the Deep Woods to the Civilisation” (Des Grands Bois vers la Civilisation) en 1916.

 

Source : Larousse

 

 

A LIRE : L’HERITAGE SACRE DES AMERINDIENS

Charles Eastman (Ohiyesa) fut le premier Amérindien à écrire sur la conception d’une vie entre deux mondes opposés : l’environnement traditionnel de ses ancêtres et le monde moderne industrialisé. Elevé selon les rites consacrés des Indiens Sioux, il a contribué à faire connaître les modes de vie et la philosophie des premiers peuples d’Amérique du Nord. En nous instruisant sur l’expérience amérindienne des quatre derniers siècles, au-delà des stéréotypes, les paroles de Charles Eastman nous aident à trouver notre propre voie dans le rythme trépidant du monde d’aujourd’hui.

Cet ouvrage exceptionnel présente : des extraits des cinq livres les plus importants de Charles Eastman ; plus de 275 photographies d’époque, peintures, vignettes, calendriers et cartes, en couleur et en noir et blanc ; neuf interviews de chefs amérindiens contemporains sur leur expérience de “vivre dans deux mondes” ; des questions à débattre et des listes de documents d’études supplémentaires

 

PENSÉE EXTRAITE DU LIVRE DE OHIYESA-CHARLES EASTMAN : L ‘ AME INDIENNE

 

   ” Nous aussi , nous avons une religion qui fut révélée à nos ancêtres , et qui nous fut transmise à nous leurs enfants . Cette religion nous enseigne la gratitude, l’unité et l ‘ amour ! Nous ne nous querellons jamais au sujet de la religion . “ 

    Ainsi parlait le grand orateur Seneca Red Jacket, dans sa splendide réponse au missionnaire Cram , il y a plus d’un siècle ,  et j ‘ ai souvent entendu la même pensée par les hommes de mon peuple .

 

  Charles Eastman – OHIYESA de son livre : L ‘Âme Indienne -Éditions : Dervy – Bibliothèque de l ‘ Initié

 

 

AUTRE LIVRE :  L’ ESPRIT SACRE DES AMERINDIENS

« Les mots seuls ne peuvent exprimer les réalités spirituelles. Mais ce livre exprime l’esprit indien parce qu’il associe les meilleures photographies jamais prises des chefs de jadis à certaines de leurs plus belles paroles. Vous pouvez ainsi rencontrer ces anciens et partager leur sagesse. Ceux qui liront ce livre comprendront mieux nos voies sacrées. Aho ! »

— Thomas Yellowtail, homme médecine Crow et chef de la Danse du Soleil

L’esprit sacrée des amérindiens est un magnifique ouvrage illustré de nombreuses photographies sépia témoignant de la vie et de la sagesse du peuple amérindien. Agrémenté de l’avant-propos de James Trosper, chef Shoshone de la Danse du Soleil et des plus belles citations des chefs des temps anciens, il nous ouvre au monde sacré et traditionnel des Amérindiens.

« Nous pouvons beaucoup apprendre des anciens chefs indiens. Il est tragique autant que très dommage que, lorsque les Blancs européens ont décidé d’écarter de leur chemin les Amérindiens pour pouvoir établir l’Amérique, ils n’aient pas prêté attention à une telle sagesse. Cela aurait été bien mieux pour le pays, et il n’y aurait pas eu tant de souffrances chez les Amérindiens. »

— Sénateur James Abourezk, ancien président du Comité des Affaires Indiennes auprès du Sénat américain

« Notre ‘Esprit sacré d’Amérindien’ est ce qui nous permet toujours d’aider les nôtres dans les temps di‑fficiles. Je garde L’Esprit sacré des Amérindiens à portée de main pour me souvenir des moments di‑fficiles mais glorieux qu’a vécus notre peuple. Ce livre est entré dans ma liste de lecture. »

— Richard Williams, directeur administratif de la Fondation des Collèges amérindiens, membre de la tribu Sioux

 

Kills in Timber Ogalala

 

”  Toutes les créatures vivantes et toutes les plantes tirent leur vie du soleil. S’il n’y avait pas de soleil ce serait les ténèbres et rien ne pourrait croître – la terre serait sans vie.  Et pourtant le soleil doit recevoir l’aide de la terre.

Si le soleil devait agir seul sur les animaux et les plantes, la chaleur serait si forte qu’ils mouraient, mais il y a les nuages qui apportent la pluie et l’action du soleil et de la terre ensemble fournit l’humidité nécessaire à la vie… Cela se fait dans l’harmonie des lois de la nature et c’est l’une des preuves de la sagesse de Wakan Tanka.

La raison pour laquelle Wakan Tanka ne fait pas deux oiseaux, animaux ou êtres humains exactement semblables, c’est parce que chacun est mis ici par Wakan Tanka pour être une individualité indépendante et s’appuyer sur soi-même. Certains animaux sont faits pour vivre dans le sol. Les pierres et les minéraux ont été mis dans le sol par Wakan Tanka. Certaines pierres étant plus exposées que d’autres. Lorsqu’un homme médecine dit qu’il parles avec les pierres sacrées, c’est parce que de tous les éléments qui sont dans le sol, ce sont elles qui apparaissent le plus souvent dans le rêve des hommes et elles sont capables de communiquer avec eux. Un homme devrait désirer cela, qui est authentique plutôt que ce qui est artificiel. “

Shooter (Tireur)  Lakota

 

Wakan Tanka est un dieu amérindien qui a prédit à son peuple le massacre des Indiens en Amérique. Il disait que les indiens allaient vivre dans des maisons carrées. Que les bisons allaient disparaître et que l’homme blanc allait prendre leurs terres. ( voir sur Wikipédia )

 

ERENAME-1

 

 

MAGIE INDIENNE

 

 

Voilà ce que je voulais vous faire partager, il me semble important de revenir à autre chose de plus authentique vu l’époque dans laquelle nous vivons.

Etincelle

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s